Quel type d’ascenseur choisir ?

Mis à jour le

Choisir un ascenseur incite à réfléchir sur divers points. Le système, le style, la surface, la charge, la vitesse, etc… Ces différents points doivent être bien étudiés car ils conditionnent l’étendue des travaux ainsi que le le prix d’un ascenseur.

Trouvez un artisan près de chez vous !

Prix minimumPrix moyenPrix maximum
Ascenseur à gaine10000 €14000 €18000 €
Ascenseur autoportant pour 2 étages11000 €15500 €20000 €
Ascenseur collectif à traction électrique18000 €20000 €22000 €
Ascenseur hydraulique20000 €22500 €25000 €
Ces tarifs sont exprimés en Euros, toutes taxes comprises (TTC). Ils sont issus de moyennes de prix de divers sites internet de construction.

Comment choisir un ascenseur ?

Choisir un ascenseur domestique incite à réfléchir sur divers points. Le système, le style, la surface, la charge, la vitesse, etc… conditionnent le prix d’un ascenseur et l’étendue des travaux. En s’appuyant sur l’avis des professionnels ascensoristes, les propriétaires décident objectivement du budget à impartir.

Le choix d’un ascenseur privatif dépend avant tout de sa finalité : doit-il permettre de rendre accessible un ou plusieurs étages à une personne handicapée ou à mobilité réduite ? Est-il simplement un élément de confort destiné à donner une plus value à l’habitation ?

Le choix d’un ascenseur collectif va largement dépendre des résultats de l’étude de faisabilité et des souhaits de l’ensemble des copropriétaires, sachant que ladite étude aide à choisir chaque élément composant l’ascenseur. Le montant de la facture prend en compte les matériaux utilisés, les finitions et l’esthétique en général. Des économies peuvent être réalisées à ce niveau.

Choisir un ascenseur : les interrogations des propriétaires

Plusieurs questions se posent dès que la décision de faire installer un ascenseur domestique est prise. La première interrogation concerne la destination de l’appareil : où va t-il être installé ? dans une maison individuelle ou un petit immeuble résidentiel ? Dans le neuf ou dans l’existant ? Les conditions d’installation et les contraintes différentes dans chaque cas vont influencer le choix de l’appareil.

La seconde interrogation est en rapport avec le système de l’ascenseur, sa technologie, son fonctionnement. Ceux qui souhaitent choisir un ascenseur privatif vont hésiter entre un ascenseur autoportant et un ascenseur à gaine.

Le syndic de copropriété en charge de faire installer un ascenseur collectif va devoir étudier les spécificités des ascenseurs hydrauliques et celles des ascenseurs à traction électrique avant d’opter pour l’une ou l’autre solution. Les interrogations suivantes réclament l’avis d’un professionnel aguerri. Il est important de déterminer combien de personnes vont pouvoir être accueillies en même temps dans la cabine.

La charge à prévoir est déterminée par la configuration du bâtiment et l’espace disponible. Cette donnée va directement influer sur la vitesse de l’appareil et donc sur la qualité du service. Une fois ces points éclaircis, les techniciens abordent les thèmes de l’habillage de l’ascenseur en insistant sur les matériaux, les coloris, etc. et les thèmes liés aux options et éléments à intégrer (accessoires nécessaires à l’accessibilité, système de récupération de l’énergie, dispositif utilisant les énergies renouvelables, etc.).

Finalement, différents facteurs sont à considérer pour choisir son ascenseur, le principal en étant le budget, notamment si le montant de l’enveloppe a été décidé lors de l’assemblée générale des copropriétaires. Plusieurs paramètres peuvent en augmenter le coût comme l’architecture du bâtiment et ses matériaux et éléments constructifs, l’environnement proche, les règles de sécurité à respecter ou encore le besoin de réaliser des économies d’énergie.

Choisir un ascenseur : l’ascenseur privatif à gaine

L’ascenseur privatif peut être intégré dans une gaine maçonnée où circule la cabine de l’ascenseur. Appelé ascenseur à gaine, ce type d’ascenseur ne peut être installé que si la configuration des lieux le permet. Le système utilisé est électrique ou hydraulique. S’il est hydraulique, l’ensemble vérin – piston permet le déplacement vertical de l’ascenseur. La cabine s’élève dès que l’huile sous pression remplit le piston.

S’il est électrique, les câbles sont soutenus par la paroi maçonnée. L’installation reste assez discrète par-rapport à d’autres types d’ascenseurs comme l’ascenseur autoportant. Seules sont visibles les portes d’accès et éventuellement les commandes. Elle est aussi moins onéreuse qu’elle soit entreprise dans le neuf ou en rénovation. La condition incontournable est de construire l’ascenseur contre un mur porteur. La gaine maçonnée doit être supportée à tous les niveaux de l’habitation.

  • Le prix d’un ascenseur à gaine pour deux étages est évalué entre 10 000 et 18 000 €, plus 3 500 € environ par étage supplémentaire.

Choisir un ascenseur de ce type oblige à faire appel à un professionnel aguerri. Un devis aide à décider des options à prévoir et à fixer un budget réaliste. En effet, la difficulté d’exécution influe sur le prix d’un ascenseur à gaine. Le chantier peut être difficile d’accès ou ne pas permettre l’utilisation de gros matériel.

Choisir un ascenseur : l’ascenseur autoportant privatif

L’ascenseur autoportant est l’unique alternative lorsqu’il est impossible d’installer un ascenseur à gaine par manque d’espace ou absence de mur porteur. Haut de gamme, dédiés aux demeures de charme et aux habitations les plus design, les ascenseurs autoportants sont soit fermés, soit habillés en verre pour offrir aux habitants des lieux une vue incroyable sur leur propriété.

Insérée dans un pylône autoporteur avec ossature en métal, la cabine est propulsée d’un étage à l’autre. Le premier avantage de ce type d’ascenseur est de s’intégrer à toutes les architectures. Son second avantage est de pouvoir desservir jusqu’à 5 étages. Il convient donc parfaitement aux besoins des hôtels particuliers et maisons de ville très hautes. Il existe en dimensions standards mais il peut aussi être réalisé sur-mesure. Ses équipements sont des équipements de sécurité (téléphone de cabine, barre d’appui) et des équipements de confort : miroir, radio, commandes spéciales, etc.).

  • Le prix d’un ascenseur autoportant pour deux étages est compris entre 11 000 et 20 000 €, plus 4 000 à 4 500 € par étage supplémentaire.

Seul bémol, le choix d’un ascenseur autoportant implique un besoin en financement plus important. Le prix est fonction du nombre d’étages à franchir, de l’habillage et des autres matériaux utilisés, des dimensions de l’appareil et des contraintes du chantier mais aussi des tarifs des professionnels.

Choisir un ascenseur : l’ascenseur hydraulique pour immeuble

L’ascenseur hydraulique pour copropriété est doté d’une cabine propulsée : soit un piston d’huile est actionné par un vérin grâce à une centrale hydraulique qui renvoie de l’huile sous pression, soit la cabine est actionnée directement. Ce type d’appareil est parfait pour les charges importantes. Il est idéal pour les immeubles de hauteur moyenne et les déplacements à vitesse modérée. Différents systèmes sont proposés aux copropriétés :

  • les ascenseurs hydrauliques à cylindre enterré,
  • les ascenseurs hydrauliques à cylindre de surface,
  • les ascenseurs télescopiques à cylindre de surface.

Les deux derniers systèmes restent plus écologiques puisqu’ils évitent une éventuelle contamination du sous-sol par l’huile sous pression nécessaire au piston pour élever l’ascenseur.

  • Le prix d’un ascenseur hydraulique varie de 20 000 à 25 000 € avec un coût supplémentaire de 4 000 à 5 000 € par étage supplémentaire.

Choisir un ascenseur hydraulique oblige à réfléchir sur l’espace disponible et l’accès le plus facile, le nombre d’étages à franchir, l’architecture et le style à privilégier, la nature du sous-sol et sa stabilité. Le coût total va être fonction de ces contraintes ainsi que des dimensions de l’appareil, ses matériaux et ses différentes options. Le devis professionnel détaille chaque poste précisément.

Choisir un ascenseur : l’ascenseur à traction électrique pour copropriétés

L’ascenseur à traction électrique est le plus couramment installé dans un immeuble de copropriété. Un moteur met en marche une poulie qui entraîne des courroies ou des câbles. Soit un contrepoids est relié à la cabine, soit un treuil tambour hisse directement la cabine.

Dans les immeubles de grande hauteur, sont préférés les ascenseurs dits Gearless dotés d’un moteur bien plus puissant pour garantir une vitesse suffisante lors de la montée. Un espace spécialement dédié à la machinerie peut être nécessaire mais ce n’est pas toujours le cas. Certains modèles disposent d’une technologie vraiment innovante qui favorise le gain de place. Si certains éléments de machinerie comme un moteur doté ou non d’un réducteur ou une armoire de manœuvre doivent toutefois être posés, ils pourront l’être sur la partie basse ou contre la gaine.

  • Le prix d’un ascenseur collectif à traction électrique se situe entre 18 000 et 22 000 € pour deux étages à franchir. Prévoyez 4 000 à 4 500 € par étage supplémentaire.

Le montant de la facture pour l’achat et l’installation d’un ascenseur d’immeuble à traction électrique fluctue selon la dimension de l’appareil, son esthétique, ses équipements et accessoires.

Choisir un ascenseur : l’ascenseur extérieur privatif ou de copropriété

L’ascenseur domestique extérieur peut adopter différentes technologies. Il peut être installé sur un mur porteur d’une maison individuelle ou d’un immeuble. Sa mise en place est envisagée si la surface n’est pas suffisante en intérieur ou simplement pour une question de style et d’esthétique. Un mini-ascenseur est apte à franchir jusqu’à 5 étages. Les parois en verre offrent une vue panoramique sur l’environnement extérieur.

Plusieurs paramètres déterminent le prix d’un ascenseur privatif d’extérieur : l’aménagement, la technologie et le design mais aussi les choix réalisés pour économiser l’énergie. Sachez que des frais vont se greffer après l’installation pour l’entretien et la maintenance mais aussi pour l’assurance obligatoire à souscrire. Une extension de garantie peut être proposée par l’installateur pour compléter les prestations du contrat de maintenance et du SAV.

  • Le prix d’un ascenseur extérieur privatif est en moyenne de 12 000 à 16 000 €, plus 3 000 à 3 500 € supplémentaire par étage. À ce prix s’ajoute la main d’œuvre variant de 10 000 à 20 000 € selon la région et les prix pratiqués par l’ascensoriste.

Le coût total d’un ascenseur extérieur est augmenté par le prix des matériaux, traités contre la corrosion ou renforcés pour lutter contre les agressions climatiques. La qualité des portes automatiques est essentielle au bon fonctionnement de l’appareil sur la durée.

Sommaire

Trouvez un ascensoriste près de chez vous