Prix de la maintenance d’ascenseur

Mis à jour le

Le prix de maintenance d’un ascenseur varie selon le marché et la concurrence. Il est fixé par différents paramètres dont le type d’ascenseur, sa technologie, les opérations à effectuer, la société en charge de la maintenance ou encore la région.

Trouvez un artisan près de chez vous !

Prix minimumPrix moyenPrix maximum
Contrôle technique300 €550 €800 €
Système de téléalarme700 €975 €1250 €
Contrat de maintenance900 €1950 €3000 €
Ces tarifs sont exprimés en Euros, toutes taxes comprises (TTC). Ils sont issus de moyennes de prix de divers sites internet de construction.

Prix de la maintenance d’ascenseur

Le prix de la maintenance d’un ascenseur représente un coût non négligeable. La remise en état, les réparations, les contrats d’entretien ou encore le contrôle technique obligatoire représentent des milliers d’€ pour les particuliers comme pour les copropriétés. Ainsi, le choix de sa société de maintenance doit être parfaitement réfléchi. Un technicien doit vérifier le bon état de fonctionnement de l’ascenseur plusieurs fois dans l’année : le contrat de maintenance est obligatoire et doit être souscrit dès l’installation de l’appareil.

Un contrôle plus poussé doit avoir lieu tous les 5 ans. Cette surveillance renforcée de l’équipement est nécessaire à la sécurité des usagers et de ceux qui interviennent sur les lieux. De nombreuses contraintes sont liées à la mise en place d’un ascenseur chez soi ou dans sa copropriété.

Il existe des forfaits de maintenance avec des prix variables, il faut penser à en parler au constructeur dès l’installation de votre ascenseur.

Maintenance d’ascenseur : les règles à connaître

Plusieurs obligations sont imposées aux particuliers et aux copropriétés pour maintenir leur ascenseur dans un parfait état de fonctionnement tout au long des années. Dans une copropriété, la maintenance de l’ascenseur doit être réalisée une fois toutes les 6 semaines minimum par des techniciens expérimentés capables de vérifier chaque source potentielle de dysfonctionnement. La sécurité doit être contrôlée à tous niveaux et plusieurs tests doivent être faits à chaque visite.

Parallèlement, une visite de contrôle doit avoir lieu tous les 5 ans. Cette visite a pour objectif la vérification de la conformité de l’installation avec les nouvelles normes imposées au niveau européen. Quatre normes principales s’imposent :

  • la norme EN 8 120-81–50 sur la sécurité et l’accessibilité,
  • la norme EN 81-70 liée à l’accessibilité, la norme EN 81-71 proposant des solutions anti-vandalisme,
  • la norme EN 81-72 énumérant les règles anti-incendie.

Les techniciens qualifiés les connaissent parfaitement et les appliquent à la lettre. Le prix de maintenance d’un ascenseur doit donc inclure le montant de ces visites obligatoires annuelles et périodiques.

Prix de la maintenance d’ascenseur : le contrat de maintenance

Obligatoire et particulièrement réglementé, le contrat de maintenance d’un ascenseur doit suivre différents principes. Plusieurs garanties sont notifiées dans ce document. Elles concernent la maintenance de l’appareil et l’intervention d’un professionnel en cas de dysfonctionnement ou de panne, le changement de pièces ou leur mise en conformité avec les normes CE si elles ne correspondent plus aux standards souhaités par les autorités au niveau sécurité.

Par ailleurs, différentes clauses doivent être spécifiées et si possible détaillées. Le contrat de maintenance doit lister l’ensemble des prestations réalisées, les coûts financiers liés à chaque opération de maintenance, les délais de mise à disposition d’un technicien en cas de panne et les conditions de renouvellement de contrat ou au contraire de résiliation.

Les services et prestations de la société de maintenance doivent être connus dès la souscription du contrat et ne doivent pas changer sans avertissement préalable et notification écrite. Deux types de contrats de maintenance sont proposés :

  • les contrats standards basiques,
  • les contrats haut de gamme, beaucoup plus onéreux.

Le premier garantit le passage d’un technicien au moins une fois toutes les 6 semaines ou plus souvent si nécessaire et le graissage des différents éléments de fonctionnement de l’ascenseur. Le second assure en plus le dépannage dès que nécessaire et la mise à disposition de pièces d’origine sans délai.

Le prix de maintenance d’un ascenseur à l’année va être celui fixé sur le contrat de maintenance et accepté par le propriétaire ou le syndic de copropriété.

Bon à savoir : le contrat de maintenance est conseillé mais pas obligatoire pour d’autres équipements PMR (pour personne à mobilité réduite) comme le monte escalier, la plateforme élévatrice ou le monte charge.

Maintenance d’ascenseur : changer de prestataire

Comparer régulièrement les prix de maintenance d’un ascenseur permet d’économiser et de souscrire les meilleurs services aux meilleurs prix.

La loi permet de résilier tout contrat de maintenance d’ascenseur en cas de travaux importants sur l’ascenseur. Si vous envisagez de faire remplacer la cabine d’ascenseur de votre immeuble, de modifier les systèmes de commande ou de faire remplacer certains éléments permettant l’élévation de la cabine, vous pouvez mettre en concurrence plusieurs sociétés de maintenance.

À savoir : vous n’êtes pas tenus de confier le chantier à l’enseigne avec qui vous êtes liés. Vous pouvez résilier purement et simplement votre contrat de maintenance. Toutes les sociétés spécialisées ont accès aux pièces de rechange des différents fabricants. Les professionnels se basent sur les documents techniques et les notices de montage fournis pour exécuter les travaux dans les meilleures conditions.

Maintenance d’ascenseur : les réparations les plus courantes

Les ascenseurs sont sujets à certains dysfonctionnements qui peuvent inquiéter les utilisateurs, tels que le blocage de l’ascenseur entre deux étages ou l’absence de réponse lors de l’appel de l’appareil à un certain niveau. Des bruits ou des secousses peuvent aussi être perçus lors de l’élévation ou de la descente. Plus grave, la consommation énergétique peut être anormalement élevée. Si l’ascenseur est anormalement lent ou s’il reste statique un long moment avant de se lancer, il peut s’agir d’une défaillance du système. Seul un entretien régulier peut détecter et prévenir ces dysfonctionnements.

Les réparations d’ascenseur les plus souvent constatées sont le remplacement des câbles s’il s’agit d’un système à traction par câbles, le changement des chaînes s’il s’agit d’un système à traction par chaînes, la réparation de la tuyauterie s’il s’agit d’un système hydraulique et la remise en état du pylône autoportant s’il s’agit d’un système de propulsion.

Les contrôles automatisés sur les nouveaux modèles permettent de savoir immédiatement où se situe le problème. De simples ajustements sont parfois nécessaires. Les pannes les plus courantes d’ascenseur concernent cependant la porte et son ouverture automatique.

Le prix de maintenance d’un ascenseur prend ici en considération le nombre d’étages, la hauteur de l’immeuble, le coût des pièces de rechange et de la main d’œuvre associée.

Maintenance d’ascenseur : le contrôle technique obligatoire

Le décret 2012-674 du 7 mai 2012 précise les missions du contrôleur habilité et insiste sur les tests à effectuer.

Le prix de maintenance d’un ascenseur n’est pas fortement influencé par cette visite obligatoire puisque la loi impose cette vérification des systèmes de sécurité et de conformité aux normes tous les 5 ans.

Le montant de la facture varie selon la société contactée et le nombre de points de contrôle à vérifier en fonction de la catégorie de l’ascenseur et de son système d’élévation. Cette visite permet aussi de détecter certains problèmes provenant des fluctuations de la tension électrique, d’une surtension ou d’une panne de réseau. Elle contribue enfin à éviter des accidents graves, voire dramatiques.

Une remise à niveau de l’installation peut être imposée par le rapport rédigé suite à cette visite de contrôle. Le rapport d’inspection liste les opérations effectuées et les dysfonctionnements ou défauts constatés. Il doit aussi préciser, s’il y a lieu, si les travaux de mise en sécurité sur tout appareil installé avant le 24 août 2000 ont été réalisés. En effet, les propriétaires de ce type d’appareil avaient 15 ans pour se mettre en règle avec la loi.

Prix de la maintenance d’ascenseur

Le prix de maintenance d’un ascenseur varie selon le marché et la concurrence. Il est fixé par différents paramètres dont le type d’ascenseur et sa technologie, les opérations à effectuer régulièrement ou ponctuellement, la société en charge de la maintenance ou encore la région où se trouve l’ascenseur à entretenir.

  • Le prix du contrôle technique à réaliser tous les 5 ans est de 550 € pour une fourchette de prix variant de 300 € à 800 €.
  • Le prix du contrat de maintenance est de 2000 € environ pour une fourchette de prix comprise entre 900 € et 3 000 €.

Selon les informations dévoilées par le site multirisque-immeuble.com, certains professionnels exagèrent les coûts de maintenance des ascenseurs privatifs et collectifs.

Selon le site, 45 000 € est le montant le plus haut relevé sur 4 devis établis pour les travaux d’ascenseurs d’une même copropriété. Le devis le plus bas est de 7 000 € : soit six fois moins que le devis le plus élevé. Les postes de ces devis ne sont pas détaillés et n’offrent que peu d’explications.

Ainsi, selon un autre site spécialisé mon-ascenseur.eu, la fourchette de prix reste très large : entre 1 200 et 2 800 € HT, par exemple, pour un système conçu pour empêcher ou limiter les actions pouvant altérer le verrouillage de la porte palière. Même constatation pour un système de téléalarme évalué entre 700 et 1 250 €.

Les spécialistes estiment que le plafond de ces fourchettes de prix est régulièrement franchi. Pourtant, selon les ascensoristes, le coût annuel moyen des travaux sur ascenseur aurait baissé. Entre 2006 et 2010, il serait passé de 24 000 à 17 000 €, soit une diminution de 7 000 € en 4 ans.

Sommaire

Trouvez un ascensoriste près de chez vous