Où réaliser vos travaux ?
Trouvez un artisan

Véranda et impôts

     
         
25 votes (2.9/5)

La création de véranda nécessite l’achat de parois vitrées, souvent très performantes. Pour autant il n’est pas systématiquement possible de bénéficier de crédit d’impôt pour sa réalisation.

Prix minimumPrix moyenPrix maximum
Véranda en kit2000 €8500 €15000 €
Véranda PVC10000 €20000 €30000 €
Véranda bois15000 €30000 €45000 €
Véranda alu15000 €32500 €50000 €
Véranda fer forgé / acier30000 €42500 €55000 €
Prix minimum m²Prix moyen au m²Prix maximum m²
Véranda sur mesure (alu ou bois)1200 €2000 €2800 €
Ces tarifs sont exprimés en Euros, toutes taxes comprises (TTC). Ils sont issus de moyennes de prix de divers sites internet de construction.

Prix véranda PVC

Localité : National

Coût moyen

20000 €

Fourchette de dépenses moyennes

15000 € - 25000 €

Coût minimum

10000 €

Coût maximum

30000 €

La construction ou la rénovation de véranda peut avoir des conséquences sur votre régime fiscal. Taxe d’habitation, taxe foncière, mais aussi vous permettre de bénéficier de coups de pouce fiscaux tels que le crédit d’impôt. De même, l’achat et l’installation d’une véranda et de certains de ses accessoires sont soumis à différents taux de TVA entre le taux normal à 20% et les taux réduits de 10% et 5,5%. Petit retour sur les règles fiscales et les conditions obligatoires à connaître pour bénéficier d’aides sur l’installation ou la rénovation de votre véranda.

Véranda et impôts : à savoir avant les travaux

Véranda modèle Eleganz VERANDA RIDEAU

Véranda modèle Eleganz ©VERANDA RIDEAU

L‘installation d’une véranda fait partie des projets d’embellissement de la maison permettant aussi bien d’apporter une plus-value concrète au logement qu’un confort de vie amélioré. Reste cependant qu’un projet de réalisation de véranda, tout comme la construction de piscine ou de terrasse, peut engendrer d’autres modifications, à commencer par de légères évolutions de votre régime fiscal. Les prendre en compte dès le début de votre projet de réalisation de véranda permet d’éviter les surprises. Autre aspect important : si votre projet de véranda se base sur une rénovation, notamment des vitrages, vous pouvez prétendre à des aides telles que le Crédit d’impôt de transition écologique, et une TVA à taux réduit. L’installation de certains accessoires permet également de bénéficier d’aides fiscales. Enfin, la superficie ou les caractéristiques de votre projet de construction de véranda peuvent également influer sur le taux de TVA appliqué à votre projet.

Véranda et impôts : pourquoi contracter un pro

Pour être certain de ne passer à côté d’aucune information ni obligation concernant le sujet des impôts et la construction de véranda, il est ainsi largement conseillé de discuter de votre projet bien en amont avec un artisan spécialisé dans la construction et la rénovation de véranda. Ce dernier saura vous indiquer au mieux les règles fiscales à respecter et vous orientera sur les solutions à privilégier dès les prémisses du projet pour bénéficier des meilleurs avantages fiscaux dans un projet de véranda.

Véranda et impôt : Taxe foncière et taxe d’habitation

La construction d’une véranda comme projet d’extension de maison peut avoir des conséquences sur votre fiscalité. En effet, tout agrandissement de votre logement, qu’il ait fait l’objet d’une dépose de permis de construire ou d’une simple déclaration de travaux doit être être signalé aux impôts. Ainsi la construction d’une « dépendance» comme la véranda (mais aussi les terrasses, serres, piscine ou abri de jardin, entres autres) doit être notifiée et entraîne des conséquences sur le calcul de votre Taxe Foncière et sur votre Taxe d’Habitation. Ce calcul dépendant de votre lieu de résidence, mais aussi de la superficie de la véranda, il convient de contacter le Centre des Impôts Fonciers du lieu de votre logement pour obtenir une estimation.

En dépit de cette hausse fiscale, n’oubliez pas que la création d’une véranda apporte une importante plus-value à votre bien, compensant généralement cette révision fiscale.

D’autre part, n’oubliez pas que vous pouvez bénéficier d’une exonération de deux ans de cette dite taxe foncière sur la création d’une véranda. Pour ce faire, vous devrez impérativement déclarer votre véranda aux services des impôts foncier en retournant la déclaration 704 IL dans les 90 jours après son achèvement. Dans le cas contraire, l’exonération ne pourra s’appliquer.

Véranda et impôt : aides fiscales

Du point de vue des aides fiscales, la construction et l‘installation de véranda, y compris les modèles les plus performants, ne permet pas de disposer de crédit d’impôt pour amortir l’investissement.

À noter toutefois, le crédit d’impôt de transition écologique (CITE) de 30% s’appliquera pour les travaux de remplacement de vitrage de véranda, dans le cadre d’une rénovation de véranda existante. Ainsi si vous prévoyez de remplacer l’ancien vitrage d’une véranda par des vitrages performants, vous pourrez ainsi prétendre à ce coup de pouce fiscal. Attention cependant, des critères de performances précis existent pour bénéficier du CITE sur vos vitrages de véranda. Ces derniers devront ainsi impérativement afficher un coefficient de transmission thermique Ug inférieur ou égal à 1,1 W/m2.K.

Autre impératif : vos vitrages de véranda devront être posé par un artisan RGE “Reconnu Garant de l’Environnement”. Le respect de ces conditions vous permettra de bénéficier d’un crédit d’impôt plafonné à 8000 € pour une personne seule et jusqu’à 16000 € pour un couple soumis à une imposition commune avec majoration de 400 € par personne à charge.

Véranda et Taxe sur la valeur ajoutée

L’installation d’une véranda est soumise à divers taux de TVA, selon les caractéristiques de votre chantier.

En règle générale, la construction d’une véranda, assimilée à une construction neuve est donc soumise au taux de TVA normal de 20%. À noter cependant, il est possible de bénéficier d’un taux de TVA réduit de 10% dans les cas suivants:

  • si votre création de véranda ne dépasse pas les 9 mètres carrés de SHOB (Surface Hors Œuvre Brute)
  • si la création de votre véranda n’implique pas une augmentation de 10%  la SHON (Surface Hors Œuvre Nette) soit pour les vérandas construite sur terrasses ou balcons existants.

Enfin, vous pouvez bénéficier du taux de TVA de 5,5% destiné aux travaux d’amélioration de la qualité énergétique des logements sur certains travaux d’aménagement de véranda tels que la pose de stores intérieurs ou extérieurs sur vos vitrages de véranda. À noter : ces travaux devront être réalisés sur mesure et fixés à la fenêtre ou au mur, et réalisés dans un logement construit depuis au moins deux ans.

Pour en savoir plus, consultez nos articles : “Tout ce qu’il faut savoir avant de construire une véranda”

Sommaire

Voir aussi


Poster un commentaire

Une question ? Une réaction à cet article ? N'hésitez pas à laisser votre message ci-dessous:

Champs obligatoire

Vous êtes un professionnel

Opportunités de chantiers à saisir !

Être rappelé pour en profiter

Articles récents


Newsletter

Votre demande d'inscription a bien été prise en compte.

Professionnels du bâtiment

Nous avons des opportunités de chantiers pour vous !

Remplissez rapidement votre carnet de commandes avec des chantiers qui vous rapportent !

En savoir plus