Prix de l’installation d’un système d’éclairage

Mis à jour le

Découvrez notre guide des prix pour l'installation d'un système d'éclairage.

Trouvez un artisan près de chez vous !

4.7

Les électriciens les mieux notés

Nos électriciens, sont notés 4.7 sur 5 sur la base de 31 avis de la part de consommateurs.

Contrôle de qualité

Tous les professionnels de notre réseau ont un numéro d’inscription à la chambre de commerce (SIRET).

Prix minimumPrix moyenPrix maximum
Plafonniers5 €120 €1200 €
Lustres et suspension5 €120 €9000 €
Spot4 €30 €90 €
Spot avec détecteur de présence50 €80 €130 €
Ventilateurs de plafond40 €115 €200 €
Taux horaire d'un électricien40 €50 €70 €
Total installation d'un système d'éclairage (fournitures et pose)90 €180 €9000 €

Ces tarifs sont exprimés en Euros, toutes taxes comprises (TTC). Ils sont issus de moyennes de prix de divers sites internet de construction.

Demandez un devis gratuit pour l'installation d'un système d'éclairage

Choisir le bon éclairage pour son intérieur

Le choix de son éclairage dépend de ses envies et de son budget.

  • Ainsi, à titre d'exemple, le prix d'un plafonnier se situe en général dans une fourchette de prix allant de 5 à 1200 €.

Mais pour choisir un éclairage adapté, remplacer des luminaires ou mettre en place de nouveaux raccordements, il est indispensable de vérifier l'état de l'installation existante. Le système de fixation est-il adapté à la structure du plafond ? Le poids du luminaire va-t-il être supporté par la structure ? La puissance électrique de l'installation est-elle compatible avec le nouvel éclairage ?

Un électricien va pouvoir répondre à ces questions. Et une fois l'éclairage choisi, il va installer le système d'éclairage dans le respect des normes en vigueur et notamment de la norme NF C 15-100, afin d'assurer la sécurité et le bon fonctionnement de l'éclairage.

Les lampes à poser sont branchées sur des prises tandis qu'installer une lampe au plafond ou des suspensions ou des appliques ou encore des spots nécessitent de les rattacher à un circuit relié au tableau électrique. Le raccordement des fils se fait alors à l'aide d'un wago ou d'un domino ou via le branchement DCL (Dispositif de Connexion Luminaire). Le branchement DCL, normalisé par la norme internationale CEI-619951 dans le neuf et en rénovation, a l'avantage de préserver les fils conducteurs de l’usure.

Éclairage de cuisine ©Atlas
Éclairage de cuisine ©Atlas

Demandez un devis gratuit pour l'installation d'un système d'éclairage

L'installation d'un système d'éclairage traditionnel : plafonnier, éclairage mural ou néon

Le plafonnier est le type d’éclairage le plus courant, en particulier dans les habitations plus anciennes. Il a l'avantage de diffuser la lumière dans toute la pièce. Le branchement de ce luminaire au plafond se fait sur un boîtier électrique encastré ou non et relié au réseau électrique de l’habitation, ainsi qu’à un interrupteur. Il est, cependant, possible d'installer un plafonnier sans arrivée électrique en optant pour une de ces 3 solutions :

  • raccorder le plafonnier à une prise existante,
  • installer un plafonnier à piles,
  • installer un lustre sans fil.

La pose d'un plafonnier avec arrivée d'électricité ou sur une prise existante nécessite entre 1 et 2 heures de travail, sachant que le taux horaire moyen d'un électricien est de 50 €.

L'installation d'un éclairage mural, d'un néon ou d'un système d'éclairage suspendu

Le tarif et la technique de pose pour un éclairage mural ou un néon sont les mêmes que pour un plafonnier. Souvent utilisé dans les garages pour son côté fonctionnel, le néon est également adopté pour l'éclairage de salle de bain et pour l'éclairage de cuisine. Il est, en effet, apprécié pour son éclairage de qualité et pour sa faible consommation d'énergie.

Quant à l'éclairage mural, il est idéal pour l'éclairage des couloirs et l'éclairage des escaliers. Enfin, le lustre, contrairement au plafonnier, a un fil ou un câble permettant de faire descendre la lumière. Le lustre est très décoratif et lumineux. La suspension est sa version plus moderne. Elle contient une unique armature à l'autre bout du fil. Ces suspensions sont très utilisées dans les restaurants et les bars, pour créer une ambiance intimiste. Depuis quelques années, leur aspect moderne séduit les particuliers et les suspensions sont parfois couplées pour n'en former qu'une. Installées ainsi comme éclairage dans une chambre ou dans une cuisine, les suspensions apportent une douche décorative dans un esprit loft industriel.

Fabriqués en série avec des finitions classiques ou au contraire dessinés par des designers d'intérieur, les lustres et suspensions sont les luminaires avec la fourchette de prix reste la plus large.

Comptez entre de 5 € à 9000 €. Et pour les frais de pose, il faut compter entre 70 € et 200 € (entre 1 et 3 heures de travail).

À ce sujet, notez que la suspension généralement basse tension peut fonctionner sur le même boîtier de raccordement qu’un luminaire plus puissant.

Demandez un devis gratuit pour l'installation d'un système d'éclairage

L'installation d'un système d'éclairage encastrable ou sur rail

Une configuration avec des spots dans le plafond est plus complexe à mettre en œuvre qu'un système d'éclairage traditionnel consistant à installer une ampoule au plafond ou sur un mur. En effet, pour encastrer les spots il est nécessaire de découper la plaque de plâtre du faux plafond autour de chaque spot et d’installer un boîtier de dérivation afin d’alimenter chaque ampoule. Quant à l'éclairage sur rails, c'est un éclairage très utilisé dans les musées et dans les galeries d'art, car il met en lumière un point précis d'une pièce. Les particuliers installent ce type d'éclairage le plus souvent au-dessus du plan de travail de la cuisine. Outre les branchements, l'électricien va s'assurer que les rails sont correctement fixés au plafond.

  • La mise en place d'un système d'éclairage encastrable, comme celle d'un éclairage sur rails, nécessite généralement environ 3 heures de travail, pour un coût compris entre 150 € et 200 € pour une pièce complète (prix des luminaires non inclus).

Prix de l'installation d'un système d'éclairage : les différences entre le neuf et l'ancien

Dans le cas d'une construction neuve, le système d'éclairage est intégré dans le plan du circuit électrique. La pose va donc être facilitée car les câbles, boîtiers de raccordement et interrupteurs vont être mis en place avant les cloisons intérieures.

En revanche dans l'ancien, des précautions et travaux supplémentaires sont nécessaires. Ainsi en cas de branchement de luminaires supplémentaires ou de prises, l'électricien va vérifier que le nombre d’éléments sur un même circuit n'est pas supérieur au seuil autorisé. En effet, respecter ce maximum vise à protéger le disjoncteur du tableau électrique. Si le circuit existant n'est pas à même de supporter l'ajout, un circuit d'éclairage avec son propre disjoncteur peut être la solution. De plus, dans une habitation existante, les électriciens peuvent également être amenés à découper et refaire les cloisons intérieures, pour mettre en place, par exemple, un éclairage encastré. Ces différents travaux peuvent entrainer un surcoût de plusieurs centaines d'euros.

À noter : l'installation d'un système d'éclairage dans le neuf est toujours soumise au taux de TVA de 20%. Dans une habitation construite depuis plus de 2 ans, la facture de l'électricien (main d’œuvre et fournitures) va comporter une TVA à 10%. Et pour trouver un électricien au meilleur prix, l'idéal est de demander plusieurs devis "installation d'un système d'éclairage".

Demandez un devis gratuit pour l'installation d'un système d'éclairage

L'impact des options sur le prix de l'installation d'un système d'éclairage

En extérieur sur le porche de la maison ou dans les parties communes d'une copropriété, un système d'éclairage automatique aussi nommé éclairage à détecteur de mouvement est apprécié. Les personnes sont alors détectées par le rayonnement thermique du corps en mouvement à l'aide de capteur infrarouge.

  • Le prix d'un projecteur équipé d'un détecteur de présence est compris entre 50 et 130 €.
  • Pour un éclairage fonctionnant avec de la domotique (éclairage à des heures programmées depuis une tablette, un smartphone ou un ordinateur), il faut débourser une cinquantaine d'euros par interrupteur et en moyenne 350 € pour une boite centrale de commande.
  • Installer un luminaire au plafond peut être également l'occasion d'améliorer le confort thermique de la pièce, lors des épisodes de forte chaleur, en optant pour un ventilateur de plafond (115 € en moyenne).

La pose d'un ventilateur de plafond avec luminaire intégré est semblable à l'installation d'un lustre ou d'un plafonnier et est soumise à la norme électrique NF C15 100. Par ailleurs, le système de fixation doit être adapté à la structure du plafond ainsi qu'au poids du ventilateur.

Autre option très apprécié lors de l'installation d'un système d'éclairage en particulier dans un salon ou dans une chambre, le variateur de lumière permettant de moduler la lumière en un seul geste. Le variateur de lumière même en position éteinte consomme un peu d'électricité, contrairement à un interrupteur classique. Cet inconvénient est, néanmoins, contrebalancé par le fait que le variateur permet de faire des économies d'énergie lorsqu'il est utilisé en position basse.

  • Le prix d'un variateur classique est d'environ 10 € tandis que pour un variateur dernière génération fonctionnant simultanément comme un interrupteur classique et un contrôleur d’ambiance, il faut débourser entre 20 et 60 €.

Demandez un devis gratuit pour l'installation d'un système d'éclairage

Trouvez un electricien près de chez vous