Prix d’une chaise élévatrice

Mis à jour le

Estimation et comparatif de prix d’une chaise élévatrice, son prix est moins élevé qu’un monte escalier mais dépend de la gamme et des options choisies.

Trouvez un artisan près de chez vous !

4.1

Les ascensoristes les mieux notés

Nos ascensoristes, sont notés 4.1 sur 5 sur la base de 2 avis de la part de consommateurs.

Contrôle de qualité

Tous les professionnels de notre réseau ont un numéro d’inscription à la chambre de commerce (SIRET).

Prix minimumPrix moyenPrix maximum
Chaise élévatrice1800 €6900 €12000 €
Ces tarifs sont exprimés en Euros, toutes taxes comprises (TTC). Ils sont issus de moyennes de prix de divers sites internet de construction.

La chaise élévatrice est une solution PMR (destinée aux personnes à mobilité réduite) favorisant l’autonomie. Fixée à un rail, dotée ou non d’un siège, cette solution innovante transporte la personne en toute sécurité d’un étage à un autre. Grâce à la chaise élévatrice, il est possible de franchir plusieurs paliers et ainsi d’accéder à plusieurs niveaux. Confortable, elle existe en de nombreuses déclinaisons et de multiples styles. Le devis moyen pour l’achat d’une chaise élévatrice affiche un montant de 3 427 € TTC¹. La moyenne basse se situe à 2 327 € TTC et la moyenne haute à 7 893 € TTC¹. Le prix d’une chaise élévatrice se calcule de différentes façons et c’est en se basant sur les données d’experts PMR et de professionnels ascensoristes que Travaux.com s’est penché sur le sujet. Les prix moyens sont fiables et régulièrement actualisés.

Installer une chaise élévatrice : les raisons d’installer cet équipement

La chaise élévatrice favorise l’autonomie, aide les personnes handicapées au quotidien et favorise l’indépendance des personnes âgées en leur permettant de rester chez eux et de garder leurs habitudes plutôt que de devoir se rendre dans une institution spécialisée. En complément d’autres équipements pour personne à mobilité réduite comme des barres de maintien ou des poignées de soutien, l’installation d’une chaise élévatrice facilite visiblement les déplacements. Elle représente un certain confort et s’adapte à tous les intérieurs d’aujourd’hui. Son côté pratique et sa fonctionnalité sont toujours appréciés. Elle reste facile à manipuler par tous et ne demande que peu d’entretien.

Votre installateur agréé vous aidera à définir votre projet, à choisir entre les différents modèles, mais aussi à remplir les éventuels dossiers d’aide. Il vous proposera sans doute un contrat de maintenance pour l’entretien annuel.

Installer une chaise élévatrice : caractéristiques et utilisation

La chaise élévatrice est utilisée, comme la chaise monte escalier, pour passer du rez-de-chaussée aux étages et en descendre. Elle peut être adaptée à toutes les catégories d’escaliers : droit, quart tournant ou en colimaçon. La chaise élévatrice est disponible en deux versions. La première est équipée d’un siège intégré doté d’accoudoirs et d’un repose-pied et la seconde est conçue pour le fauteuil roulant avec des harnais à attacher solidement. Pas de perte de temps et pas non plus d’efforts inutiles puisqu’il n’est pas nécessaire de passer du fauteuil à la chaise !

Le fonctionnement de la chaise élévatrice est simple. Les rails fixés au plafond accueillent un système qui monte et descend selon les besoins. Une télécommande sur l’accoudoir ou un boîtier fixé au mur permet de guider facilement l’appareil.

Installer une chaise élévatrice : les avantages et atouts de cette chaise

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, la première version n’encombre pas l’escalier puisque le siège, les accoudoirs et le repose-pied se replient contre le mur. La seconde version permet de la même façon de rehausser les harnais pour qu’ils laissent le passage libre dans les escaliers. La chaise élévatrice n’est donc pas très dérangeante pour les personnes valides utilisant régulièrement l’escalier. Par ailleurs, elle reste esthétique même si son design est plus simple qu’une chaise monte escalier. Son prix est généralement moins élevé que celui d’un fauteuil monte escalier puisqu’elle reste moins sophistiquée. Les spécialistes apportent leur conseil quant au style à adopter par rapport à votre environnement de vie et sur les éventuelles options à ajouter.

Installer une chaise élévatrice : les variations de prix

Le prix d’une chaise élévatrice prend en considération les matériaux et la technique employés. La facilité d’installation minimise le coût de la main-d’œuvre qui varie en fonction du professionnel. Avant de s’engager, il convient de vérifier la conformité de l’appareil avec les normes européennes notées CE et de se renseigner auprès du professionnel pour savoir si des financements sont possibles.

C’est la raison pour laquelle il est recommandé de faire appel à un professionnel qualifié pour le choix et l’installation de la chaise élévatrice. Le professionnel saura vous guider sur le choix des équipements ainsi que sur les aides disponibles pour réduire le montant de votre investissement. De plus, vous aurez la certitude d’obtenir un travail de qualité.

Installer une chaise élévatrice : les prix et moyennes relevés par Travaux.com

Le prix d’une chaise élévatrice débute à partir de 1 800 € sans la pose et il faut compter aux environs des 2 000 € avec la pose voire 12 000 € selon la gamme et les options choisies. Si vous désirez faire installer une chaise avec siège intégré, sachez que la qualité du dossier et de l’assise est déterminante. Pour être sûr du prix que vous allez payer et pouvoir comparer les tarifs des professionnels en toute objectivité, n’hésitez pas à faire réaliser plusieurs devis. Ce document précise les performances de l’appareil, détaille le prix des fournitures, des accessoires et de tout élément pouvant faire augmenter le prix total. Il met aussi en avant le coût de la main-d’œuvre, le taux de TVA appliqué et le montant des diverses taxes. En vous basant sur ces informations, vous déterminerez avec précision quelles sont vos priorités, ce qui vous paraît essentiel et ce qui peut être laissé de côté.

Installer une chaise élévatrice : les aides au financement ##

Le crédit d’impôt à 25% et le taux de TVA réduit à 5,5% permettent d’emblée de belles économies lors de l’installation d’une chaise élévatrice. L’État favorise l’autonomie et le maintien des personnes âgées à domicile. Le crédit d’impôt affiche un plafond de 5 000 € pour une personne seule, de 10 000 € pour un couple avec une majoration de 400 € par personne à charge. Les conditions à respecter consistent à faire installer son appareil par un professionnel, dans sa résidence principale et de fournir une facture détaillée au service des impôts. Cet avantage est valable pour les propriétaires comme pour les locataires habitant un logement neuf ou ancien.

Pour compléter ces aides, l’Anah propose des subventions et des crédits réduits pour l’installation d’un ascenseur, d’un monte escalier ou d’une chaise élévatrice, en fonction des revenus du demandeur. Le service compétent pour l’étude des dossiers est le PACT, c’est-à-dire le réseau associatif au service de la personne pour l’amélioration de l’habitat.

¹Ces chiffres et moyennes ont été obtenus à partir des données fournies volontairement par des utilisateurs de Travaux.com. Ils correspondent aux devis demandés par l’intermédiaire de nos formulaires de demande de devis et établis par des professionnels partenaires.

Sommaire

Trouvez un ascensoriste près de chez vous