Monte escalier : aides et subventions

Mis à jour le

Dans le cadre de l’installation d’un monte escalier, l’État met à disposition de nombreuses aides pour faciliter l’accessibilité au logement.

Trouvez un artisan près de chez vous !

4

Les ascensoristes les mieux notés

Nos ascensoristes, sont notés 4 sur 5 sur la base de 1 avis de la part de consommateurs.

Contrôle de qualité

Tous les professionnels de notre réseau ont un numéro d’inscription à la chambre de commerce (SIRET).

Prix minimumPrix moyenPrix maximum
Poteau de fixation30 €40 €50 €
Garde-corps en PVC (longueur 150cm)70 €135 €200 €
Garde-corps en PVC ajourés (longueur 150 cm)80 €90 €100 €
Garde-corps en PVC plein (longueur 150 cm)120 €160 €200 €
*Ces tarifs sont exprimés en Euros, toutes taxes comprises (TTC). Ils sont issus de moyennes de prix de divers sites internet de construction*. Un **monte escalier** est un siège mobile posé sur des rails. Les personnes ayant des difficultés à se déplacer peuvent ainsi continuer à vivre dans une maison à étages. Des commandes fixes se trouvent en haut et en bas de l’escalier pour mettre en marche le système de montée et de descente. Par sécurité, un bouton de secours pour stopper le mécanisme ainsi qu’une ceinture équipent le siège. Ce dispositif d’aide à la mobilité rend de grands services, mais représente un coût important. Cependant, des **aides et subventions** sont disponibles afin d’alléger la facture.

Monte escalier : l’aide de l’Anah

L’agence nationale pour l’amélioration de l’habitat (Anah) est un établissement public chargé d’attribuer des aides, notamment pour permettre une adaptation du logement au handicap et au vieillissement, afin de permettre un maintien au domicile. La pose d’un monte escalier entre bien entendu dans cette catégorie. L’agence peut financer jusqu’à 50% du montant des travaux si le foyer est dans la catégorie des revenus très modestes. L’aide est alors plafonnée à 10 000€. Pour les revenus modestes, l’aide peut atteindre 35% avec un maximum de 7 000 €. L’Anah n’accorde ses aides qu’aux propriétaires occupants, dont la résidence est construite depuis plus de 15 ans.

Les catégories « revenus très modestes » et « revenus modestes » dépendent du lieu d’habitation (île de France ou autres régions) et de la composition du foyer. À titre d’exemple, un couple ayant des revenus ne dépassant pas 21 001 € et vivant en province est considéré comme très modeste. Jusqu’à 26 923 €, il est classé dans la catégorie « revenus modestes ».

Le montant exact de l’aide est fixé lors d’un passage devant une commission. Il est nécessaire d’attendre cette décision avant de commencer les travaux. Sur son site internet, l’agence demande de contacter au préalable un Point Rénovation Info Service, pour s’assurer que le dossier est globalement recevable.

Monte escalier : l’aide du département

La maison départementale des personnes handicapées (MDPH) dépend du conseil général. Elle a en charge la gestion de la prestation de compensation du handicap (PCH). Cette prestation est versée notamment pour aménager l’appartement ou la maison de la personne à mobilité réduite et donc l’installation d’un monte escalier. Elle est réservée aux moins de 60 ans ou aux plus de 60 ans, qui exercent encore une activité professionnelle. Son montant est de 100% ou de 80%, selon les ressources.

Un formulaire Cerfa portant le numéro 13788\01 accompagné d’un certificat médical est à communiquer à la MDPH. Un plan personnalisé de compensation est ensuite transmis avec les observations de la personne concernée à la commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH). Cette commission fait part de sa décision, dans un délai de 4 mois. L’absence de réponse dans ce délai équivaut à un refus.

L’aide est versée à la personne en situation de handicap ou à la personne qui l’héberge, sous réserve d’avoir un lien d’ascendance, de descendance ou collatéral. Le montant de cette aide pour l’ensemble des travaux d’accessibilité du logement, y compris la mise en œuvre d’un monte escalier, est de 100% si la facture globale est inférieure à 1 500 €. Le montant est de 50% si la facture est supérieure. Dans tous les cas, l’aide ne peut pas dépasser 10 000 € sur une période de 10 ans.

Monte escalier : des aides fiscales

Le taux normal de TVA pour les travaux de bâtiment est fixé à 20%. Mais de nombreuses dérogations existent. C’est le cas pour l’installation d’un monte escalier par un professionnel dans une habitation construite depuis plus de deux ans. Le taux de TVA applicable est alors le taux réduit soit 5,5%. Ce taux favorable est appliqué sans condition de ressources et quelle que soit la situation vis-à-vis du logement (propriétaire, locataire ou même occupant à titre gratuit). Les travaux d’aide à la mobilité peuvent être réalisés dans une résidence principale ou dans une résidence secondaire.

En complément, il est possible de bénéficier d’un crédit d’impôt de 25%. Il est alors indispensable d’acheter et de faire poser le monte escalier par la même entreprise. Seule une résidence principale neuve ou ancienne est concernée. Il faut être propriétaire ou locataire du logement. Le crédit d’impôt est plafonné à 5 000 € pour une personne seule et à 10 000 € pour un couple. Ce plafond est majoré de 400 € pour chaque personne à charge.

Monte escalier : des subventions d’autres organismes

Les plus de 60 ans ne travaillant plus n’ont pas droit à la prestation de compensation du handicap. En revanche, leur caisse de retraite ainsi que leur caisse de retraite complémentaire sont bien souvent à même de les aider à faire face financièrement au coût engendré par l’installation d’un monte escalier. Chaque caisse a sa propre politique en matière de soutien à la mobilité des personnes âgées. Certaines mutuelles versent également une subvention, que vous soyez actif, en invalidité ou retraité.

Des associations interviennent pour aider à aménager leur logement, afin de le rendre plus accessible. Il faut prendre contact avec chacune d’elles pour connaître sa politique en matière d’aides à l’achat et à l’installation d’un monte escalier.

Enfin, les salariés du secteur privé peuvent s’adresser à l’organisme gérant le 1% logement de leur société, afin de bénéficier de l’appui d’action logement. Dans le cadre de ce dispositif, un prêt ou une subvention peut être accordé pour la mise en place du monte escalier. Les préretraités et les retraités depuis moins de 5 ans ont également le droit à cette aide.

Il n’existe pas de guichet unique pour vous conseiller afin d’obtenir toutes les aides auxquelles vous avez droit pour l’installation de votre monte escalier. Mais les artisans les installant et les réparant connaissent parfaitement les dispositifs applicables dans votre département.

Trouvez un ascensoriste près de chez vous