En utilisant Travaux.com, vous acceptez notre politique de cookies dans le but d'améliorer votre expérience utilisateur.

Aperçu Isolation

Lire et comprendre les étiquettes d'isolants thermiques

17-03-2020
Etiquette isolant Architecteo

Vous vous lancez dans l’isolation de combles, de toiture, de murs ou de plancher ? Le choix de votre matériau et de ses caractéristiques va être primordial pour votre confort au long terme. Pour bien choisir un isolant, commencez par comprendre son étiquette. De nombreuses informations y apparaissent et peuvent vous aider à répondre aux questions principales que vous vous posez.

  • Quel isolant choisir ?
  • Comment lire une étiquette d’isolant ?
  • Quels sont les labels et mentions obligatoires sur les isolants ?
  • Quel isolant pour les combles ?
  • Quel isolant pour un plafond ?
  • Quel isolant choisir pour les murs intérieurs ?
  • Quelle performances d’isolation pour obtenir des aides ?

Quelques rappels de tarifs, avant d’entrer dans le vif du sujet :

Type d'isolantPrix minimum au m²Prix maximum au m²
Laine de verre6 €16€
Laine de roche6 €10€
Polystyrène expansé15 €20 €
Fibre de bois34 €75 €
Laine de chanvre20 €40€
Polyuréthane35€65€

Demandez un devis gratuit pour des travaux d'isolation thermique

Performance de l’isolant : conductivité thermique…

Pour s’y retrouver dans le monde complexe des isolants, les fabricants ont mis au point des étiquettes détaillées faisant apparaître différents termes.

Que ce soit pour bénéficier d’aides à l’isolation, ou tout simplement pour choisir l’isolant le plus adapté à la situation, les termes principaux à connaître sont la conductivité thermique, la résistance thermique. Ces deux critères constituent les caractéristiques thermiques de l’isolant et sont essentielles à repérer.

Tout d’abord, la conductivité thermique. Notée λ ou lambda, cette petite lettre exprime la capacité de l’isolant à transmettre la chaleur. Le lambda d’un matériau est exprimé en W/m.k

Pour bien choisir :plus le coefficient lambda est faible et plus l’isolant sera performantet isolant.

A titre d’exemple :

  • Les laines minérales (laine de verre, laine de roche) affichent une conductivité thermique entre 0 ,0032 et 0,0042 W/m.k
  • Les laines végétales (laine de chanvre, de lin, fibre de bois) affichent une conductivité thermique entre 0 ,0038 et 0,0042 W/m.k
  • Le polystyrène affiche une conductivité thermique entre 0 ,0029 et 0,0035 W/m.k
  • Les mousses polyuréthanes affichent une conductivité thermique entre de 0,024 W/m.k

Ainsi la laine de roche (0,032 à 0,040) est plus isolante que la laine de chanvre (0,042) mais moins que le polystyrène expansé ( 0,032 à 0,038). La mousse polyuréthane est la plus efficace sur le plan de la conductivité.

D’un point de vue du budget, le prix de l’isolation varie en fonction du type d’isolant posé. Les laines minérales sont les moins chères suivies du polystyrène expansé, des laines végétales puis animales et enfin de la mousse polyuréthane.

  • Le prix d’achat de la laine de verre va de 6 € TTC à 16 € TTC/m²
  • Le prix de la laine de roche est compris entre 6 € TTC à 10 € TTC /m²
  • Le prix du polystyrène expansé (PSE) est compris entre 15 € à 20 €/m²
  • Le prix de lafibre de bois est compris entre 34 € à 75 € TTC/m²
  • Le prix de la laine de chanvre est compris entre 20 € à 40 € TTC/m²
  • Le prix du polyuréthane s’élève entre de 35 € à 65 €/m²
A retenir : La conductivité thermique et la résistance de l’isolant sont les critères les plus importants au moment de choisir votre isolant. Pour un isolant performant, la valeur de la conductivité thermique doit être la plus faible possible.

Demandez un devis gratuit pour des travaux d'isolation thermique

… et résistance thermique

La résistance thermique est un autre critère affiché sur les étiquettes d’isolants. Elle est notée d’un simple « R » et désigne la capacité du matériau à s’opposer au passage de la chaleur. Elle est évaluée en fonction de la conductivité thermique (voir ci-dessus) et de l’épaisseur de l’isolant (e/λ). Elle s’exprime en m²/K/W)

Un repère pour choisir facilement : plus leR est important et plus la paroi sera isolante.

Concrètement :

  • Les laines minérales (laine de verre, laine de roche) affichent une résistance thermique comprise entre 2,5 et 3,1 m²/K/W.
  • Les laines végétales (laine de chanvre, de lin, fibre de bois) affichent un R entre 2,38 et 2,63 m²/K/W.
  • Le polystyrène affiche une résistance entre 2,60 et 3,10 m²/K/W.
  • Les mousses polyuréthanes affichent un R de 4,2 m²/K/W.

Ainsi la fibre de bois (2,63 ) est plus isolante que la laine de chanvre (2,4) mais moins que le polystyrène extrudé. Le polyuréthane affiche la meilleure résistance thermique (4,2).

A retenir : Au moment de comparer, choisissez des isolants au lambda le plus faible et au R le plus élevé.

Aides aux travaux : critères d’éligibilité

La lecture ou le repérage des performances d’un isolant sur son étiquette est une étape très importante, notamment si vous souhaitez prétendre aux aides aux travaux d’isolation. En effet, certaines aides comme le CITE, l’éco-PTZ et les aides des CEE, conditionnent leur obtention au respect de certains critères de performance.

Ainsi pour pouvoir faire financer en partie vos travaux par ces aides d’état, vous devrez vérifier que l’étiquette de votre isolant affiche la bonne valeur de « R ».

Voici les résistances thermiques à respecter pour chaque type de travaux :

  • Isolation des plancher bas sur sous-sol, sur vide sanitaire ou sur passage ouvert : R ≥ 3.0 m².K/W ;
  • Isolation des murs en façade ou en pignon : R≥ 3.7 m².K/W ;
  • Isolation des toitures terrasses : R ≥ 4.5 m².K/W ;
  • Isolation des rampants de toiture et plafonds de combles : R ≥ 6.0 m².K/W ;
  • Isolation des planchers de combles perdus : R ≥ 7.0 m².K/W

A noter que le coût moyen d’une isolation de murs par l’intérieur est compris entre 6 000 et 12 000 € TTC ( 2 500 et 5 000 € TTC pour une isolation partielle des murs).

Pour une isolation complète des murs par l’extérieur, le montant est estimé entre 8 000 et 12 000 € TTC.

Le coût d’une isolation de combles perdus est compris entre 2 500 et 5 000 € TTC et entre 4 000 € et 6 000 € TTC pour des combles aménagés.

Le prix de l’isolation des sols s’élève entre 2 000 € et 5 000 € TTC.*

A retenir : Pour obtenir des aides à l’isolation, les isolants choisis doivent respecter certains critères d’éligibilité concernant leur résistance thermique (« R »).

Demandez un devis gratuit pour des travaux d'isolation thermique

Résistance au feu

Autre critère majeur à repérer sur l’étiquette de l’isolant : sa résistance au feu. Ce classement, nommé « Euroclasse » du produit, s’échelonne de A à F (A étant l’indice le plus performant).

Les isolants classés A sont donc incombustibles et non-inflammables.

– les isolants classés A2 et B : combustibles et non-inflammables,

– C : combustibles et difficilement inflammables,

– D : combustibles et moyennement inflammables,

– F : combustibles et facilement inflammables.

L’Euroclasse du produit peut également afficher d’autres critères tels que l’opacité des fumées (de s1 à s3) et les goutelettes et débris enflammés (de d0 à d2).

A retenir : Les isolants classés A1, A2 et B sont les produits à privilégier pour être protégé en cas d’incendie. Ils sont à privilégier dans les cuisines, chaufferies, et autres espaces à risque. Les autres peuvent être utilisés mais vous devrez évaluer le risque en fonction de l’usage à faire de la pièce.

Labels et certifications

Autres mentions très importantes à repérer sur une étiquette d’isolants : les labels et certifications.

En haut à gauche, et en tête de l’étiquette, le marquage CE atteste que l’isolant est conforme aux normes européennes de qualité et de sécurité. Cette norme est imposée au fabricant.

En bas à gauche, l’étiquette peut afficher le logo ACERMI. Cette mention n’est pas obligatoire mais est un gage de qualité de l’isolant. Il s’agit d’une certification accordée par l’Association pour le CERtification des Matériaux Isolants.

Cet organisme indépendant contrôle la performance des isolants et garantit leur stabilité et leur performance finale dans le temps. Ce marquage autorise le Centre Scientifique et Technique du Bâtiment à prélever jusqu’à 3 fois par an des isolants dans les stocks du fabricant afin de vérifier que les caractéristiques sont stables.

A noter, le site ACERMI dispose d’un outil de recherche d’isolants thermiques efficace vous permettant de trouver le produit adapté au bon usage (isolation des murs, sols, plafond...) et aux performances exigées.

En pied d’étiquette, l’isolant affiche également un numéro d’AT CSTB composé d’une série de huit chiffres. Cette mention fait référence à l’avis technique du Centre Scientifique et Technique du Bâtiment (CSTB). Cette mention renvoie à un avis qui est une mine d’informations sur l’isolant. Elle revient sur les performances de l’isolant, sur sa capacité à répondre aux exigences de la réglementation en vigueur et à l’évolution dans le temps.

A retenir : la mention CE doit impérativement figurer sur l’étiquette de votre isolant. La mention ACERMI est un gage de qualité. Le numéro AT CSTB fait référence à un avis technique donnant plus d’infos sur le produit.

Étiquettes isolant : infos essentielles à retenir

Maintenant que vous connaissez les différents types d’informations figurant sur une étiquette d’isolant, il vous est plus simple d’évaluer la qualité des produits. Voici la check-list essentielle pour bien choisir votre isolant :

  • Choisir un isolant marqué CE est obligatoire. Vérifiez que cette info est notée sur l’étiquette.
  • Vérifiez les mentions obligatoires de la résistance thermique (noté R)
  • et le classement de réaction au feu (euroclasse),
  • Le label ACERMI n’est pas obligatoire mais sa présence est un gage supérieur de qualité,
  • Pour choisir des isolants les plus performants : optez pour des produits affichant un coefficient le R le plus important et un coefficient lambda le plus faible,
  • Pour les aides aux travaux d’isolation, pensez à choisir des isolants affichant les bons critères de performance en fonction de vos travaux !
  • Demandez toujours l’avis d’un pro avant de choisir vos matériaux d’isolation.

Demandez un devis gratuit pour des travaux d'isolation thermique

Contactez des artisans afin qu'ils vous établissent un devis précis pour votre projet.

Trouvez un etancheur - entreprise d'isolation près de chez vous