Où réaliser vos travaux ?
Trouvez un artisan

Prix d’une rénovation énergétique

     
         
2 votes (3/5)

Le prix d’une rénovation énergétique varie en fonction des travaux qui sont à réaliser, il est déterminé par le matériel choisi, de la surface à isoler, de la complexité du lieu et des différents moyens mis en œuvre pour aboutir à un résultat final de qualité.

TYPE PRIX minimum au m²PRIX maximum au m²
Rénovation énergétique
Passage de l'étiquette G à la C ou D200 €350 €
Atteindre le niveau BBC400 €450 €

Travaux de rénovation énergétique

Rénovation énergétique : déperditions thermiques

Rénovation énergétique : déperditions thermiques

La rénovation énergétique est encouragée non seulement par l’État et les collectivités mais aussi par les fournisseurs d’énergie et de nombreux acteurs de la grande distribution. Elle représente une amélioration du confort et donc des conditions de vie. Le coût des travaux de rénovation énergétique d’une maison reste en moyenne compris entre 200 et 450 euros du mètre carré mais le montant final dépendra grandement du niveau de rénovation et des moyens mis en œuvre. Avec Travaux.com, parcourez les différentes solutions des professionnels et calculez facilement le coût de rénovation énergétique au mètre carré. Vous pourrez également facilement vous rendre compte du montant à déduire grâce aux aides octroyées. Le prix de rénovation énergétique se calcule de différentes façons…

Prix de la rénovation énergétique : quel niveau de réfection

Il existe différents types de rénovation énergétique. Il peut s’agir d’une rénovation complète ou partielle, d’une rénovation de la maison elle-même ou d’un remplacement d’appareil ou d’élément structurel.

La rénovation énergétique concerne l’isolation des murs, des combles, des planchers et la mise en place de fenêtres et baies à double ou triple vitrage, et l’éventuelle installation d’un système de chauffage performant. Soit la rénovation énergétique est réalisée en plusieurs phases concrètes parfaitement programmées à l’avance, soit la rénovation se fait entièrement sur une seule période de travaux.

Différents points sont à vérifier pour établir un diagnostic fiable et éliminer un maximum de risques concernant les déperditions thermiques. Isolation intérieure et extérieure, étanchéité, consommation de chauffage et d’électricité, ventilation et ponts thermiques sont rigoureusement analysés lors d’une étude poussée. Le prix de la rénovation énergétique s’appuie sur cette étude. Il est évident que les résultats d’une telle rénovation ne sont optimum que si le remplacement du système de chauffage ou de climatisation est réalisé dans un bâtiment bien isolé. Différentes aides sont disponibles pour financer certains travaux de rénovation concrets, les bouquets de travaux et les opérations de rénovation énergétiques permettant une amélioration globale du logement.

Prix d’une rénovation énergétique : ce qui influence les tarifs

De multiples aspects influencent le prix de la rénovation de énergétiques. Ces opérations coûtent plus ou moins cher en fonction du niveau de rénovation décidé par le propriétaire : rénovation partielle ou totale.

Le coût d’une rénovation énergétique varie également en fonction des travaux qui sont à réaliser. Il est déterminé en tenant compte du matériel choisi, de la surface à isoler, de la complexité du lieu et de son accessibilité mais aussi des différents moyens mis en œuvre pour aboutir à un résultat final de qualité. Le montant d’une rénovation thermique dépend aussi de la performance atteinte grâce à ces nouveaux travaux. À noter que le tarif de rénovation énergétique peut être plus élevé si la maison est ancienne. La date de construction du bien est donc à vérifier si vous devez acquérir un bien immobilier dans le but de le rénover. Enfin, les tarifs des professionnels, notamment pour la main-d’œuvre, peuvent aussi faire augmenter le devis. Pour économiser, il n’existe pas d’autres moyens que de comparer les devis et d’engager des professionnels qualifiés.

Prix d’une rénovation énergétique : selon le niveau de performance atteint

Les maisons très anciennes sont naturellement plus difficiles à isoler que les maisons neuves. Des matériaux supplémentaires peuvent être nécessaires. Certaines techniques complexes vont peut-être devoir être employées.

  • Pour un habitat ancien très énergivore passant de l’étiquette énergétique G à l’étiquette C ou D, le prix de la rénovation sera au minimum de 200 euros du m².
  • Pour un bien moins énergivore visant une très bonne performance énergétique jusqu’à atteindre les standards de la réglementation thermique RT2012 (50 kWhep/m²/an), le prix de la rénovation énergétique sera compris entre 400 et 450 euros du m².

La classe À ou B, et plus particulièrement le label BBC Effinergie, prévoit une consommation inférieure à 80 kWhep/m²/an (KiloWatt·heure d’énergie primaire, qui prend en compte l’énergie nécessaire à la production et au transport de l’électricité).

Prix d’une rénovation énergétique : travaux courants

Le prix de la rénovation d’isolation dépend du type d’isolation choisi. L’isolation par l’extérieur revient en moyenne entre 80 et 120 euros par mètre carré et l’isolation des combles perdus entre 35 et 70 euros par mètre carré pour ceux qui ne bénéficient pas de l’isolation à 1 euro symbolique (Pacte énergie solidarité).

Le prix du remplacement des fenêtres dépend du niveau de gamme des menuiseries, de leurs tailles, ou encore du type de conception standard ou sur-mesure et se situe entre 150 et 800 euros par fenêtre selon le matériau et les dimensions.

La chaudière à condensation reste un des appareils de chauffage les plus plébiscités dans les rénovations énergétiques. Le prix de l’installation d’une chaudière performante, incluant le remplacement d’une vieille chaudière de plus de 15 ans par un modèle neuf à condensation gaz ou fioul, s’élèvera entre 4 000 et 8 000 euros TTC.

Le coût des travaux de rénovation énergétique d’une maison reste difficile à chiffrer et seul un devis peut afficher des montants fiables et précis pour chaque opération.

Prix d’une rénovation énergétique : aides au financement

Le coût de rénovation énergétique (ancienne) va être dans de nombreux cas minimisé par des primes et subventions, réductions d’impôt et autres aides. En engageant un artisan Reconnu Garant de l’Environnement (RGE), le propriétaire ou le locataire peut bénéficier d’un taux de TVA réduit à 5,5 %. Il s’agit déjà d’un avantage non négligeable.

En parallèle, s’ajoutent des aides au financement de rénovation énergétique. Ces aides, nombreuses et accessibles au plus grand nombre, proviennent de différentes entités privées et publiques. Le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) reste à 30 % pour la plupart des travaux. Il passe à 15 % pour le remplacement des fenêtres et baies vitrées jusqu’au 30 juin 2018. L’éco-PTZ est valable pour un bouquet de travaux. Les aides de l’Anah et les primes énergies sont réservées aux foyers modestes et dépendent des ressources déclarées. Les aides de collectivités (locales et territoriales) sont un complément non négligeable pour financer des actions parfois très onéreuses.

Sommaire

Voir aussi


Vous êtes un professionnel

Opportunités de chantiers à saisir !

Être rappelé pour en profiter

Articles récents


Newsletter

Votre demande d'inscription a bien été prise en compte.

Professionnels du bâtiment

Nous avons des opportunités de chantiers pour vous !

Remplissez rapidement votre carnet de commandes avec des chantiers qui vous rapportent !

En savoir plus