Accueil > Travaux > Construction écologique > Panneaux solaires : prix, aides, crédit d’impôt

Panneaux solaires : prix, aides, crédit d’impôt

Les aides de l’Etat pour les panneaux solaires permettent de diminuer le coût de l’installation des panneaux photovoltaïques et des panneaux thermiques. Retour sur les principaux dispositifs pour profiter de l’énergie solaire sans se ruiner.

Le coût des panneaux solaires

Installation panneaux solaires

Installation panneaux solaires

L’utilisation des panneaux solaires permet de produire de l’électricité (panneaux solaires photovoltaïques) ou de chauffer (panneaux solaires thermiques), en utilisant une énergie renouvelable et non polluante. Diverses aides gouvernementales pour les panneaux solaires sont prévues, afin d’inciter les particuliers à s’équiper de ces équipements écologiques, afin de réduire votre empreinte sur l’environnement.

Installer des panneaux solaires ou thermiques, qu’il s’agisse de produire de l’énergie photovoltaïque ou d’alimenter un chauffe-eau solaire, nécessite une planification correcte du budget. Ces équipements qui permettent de grandes économies à l’usage et un amortissement conséquent, ne vont pas sans un certains investissement de départ.

Le prix des panneaux photovoltaïques dépend de la puissance de l’installation et du type de pose. En effet, la pose en surimposition sur la toiture est moins chère et est désormais la seule indiquée. La pose intégrée au bâti, dans laquelle les panneaux, en plus de produire de l’électricité, vont assurer l’étanchéité de la toiture, a été peu à peu abandonnée pour des raisons techniques (souci d’étanchéité à long terme).

  • Le tarif moyen des panneaux photovoltaïques surimposés (fournitures et pose) est compris entre 17 000 € et 21 000 € TTC
  • Le coût de l’installation de panneaux photovoltaïques superposés revient entre 5 500 € et 8 000 €, en moyenne.

Les panneaux solaires thermiques, quant à eux, sont plus abordables s’ils ne font que chauffer l’eau du foyer:

  • Le prix des panneaux thermiques pour chauffe-eau solaire est compris entre 3 800 € et 5 000 € TTC.
  • Les tarifs des panneaux solaires thermiques sont plus élevés, s’ils permettent de chauffer la maison.
  • Selon l’ADEME (Agence de la Maîtrise de l’Energie), le prix d’une installation solaire thermique pour chauffer une maison de 70 m² est d’environ 13 000 € TTC.

Installer des panneaux solaires nécessite un certain budget. Mais en dehors des économies réelles réalisées dès la première année sur votre facture, des aides de L’État pour les panneaux solaires viennent diminuer le montant de votre investissement de départ.

Le crédit d’impôt pour les panneaux solaires

Le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) est réservé aux panneaux thermiques. Attention donc: le crédit d’impôt pour les panneaux photovoltaïques n’existe plus.

Quelles sont les conditions pour bénéficier du crédit d’impôt pour les panneaux solaires thermiques ?

Le CITE pour les panneaux solaires concerne les chauffe-eaux solaires individuels les plus performants ainsi que les systèmes solaires combinés (SSC), c’est-à-dire des systèmes produisant de l’eau chaude et du chauffage.

  • Seuls les SSC à haut rendement sont concernés. L’installation doit se faire dans une résidence principale construite depuis plus de deux ans et la fourniture et la pose du matériel doivent être facturées par un artisan qualifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

Quel est le montant du crédit d’impôt pour les panneaux solaires thermiques ?

Le crédit d’impôt 2019 pour le solaire est de 30 % du coût du matériel, avec un plafond de:

  • 400 €/m², par exemple, pour les capteurs solaires à air produisant uniquement de l’énergie thermique
  • 200 €/m² pour les capteurs solaires à air hybrides (thermique et électricité), dans la limite de 20 m².

Par ailleurs, le crédit d’impôt est lui-même plafonné sur une période de 5 ans à 8 000 € pour une personne seule, 16 000 € pour un couple avec une majoration de 400 € par personne à charge ou 200 €, pour les enfants en garde alternée.

Le crédit d’impôt pour les panneaux solaires, en bref : seuls les panneaux solaires thermiques posés dans l’ancien ouvrent droit à une réduction d’impôt de 30 %. Pour en bénéficier, vous devrez faire le choix d’un matériel performant et faire appel à une entreprise RGE.

Le prêt écologique pour financer les panneaux solaires

Panneaux solaires photovoltaïques ©CMP

Panneaux solaires photovoltaïques ©CMP

Le prêt écologique, l’éco-prêt à taux zéro ou éco-PTZ, est une aide indirecte de l’Etat. En effet, par le biais de banques partenaires, des prêts sans intérêts sont accordés pour financer la transition énergétique. Seuls les panneaux solaires thermiques sont finançables grâce à un éco-PTZ.

Quelles sont les conditions de l’éco-PTZ pour les panneaux solaires thermiques ? Les conditions actuelles sont contraignantes : réalisation d’un bouquet de travaux ou atteinte d’une performance énergétique globale du logement, construction datant d’avant 1990. Ces conditions vont être assouplies pour les demandes de prêt sans intérêt déposées à compter du 1er mars 2019 :

  • habitation de plus de deux ans
  • pose seule de panneaux thermiques suffit.

A savoir : l’éco-PTZ est cumulable avec l’ensemble des autres dispositifs et notamment avec le crédit d’impôt pour les panneaux solaires. Par ailleurs, l’établissement financier va vérifier votre capacité de remboursement comme pour un prêt classique. Préparez donc vos justificatifs de revenus avant votre rendez-vous.

Monter un projet d’installation des panneaux solaires est complexe. Il est cependant possible de se faire accompagner gratuitement par un conseiller à contacter sur le site Faire.fr. Pour estimer le montant des subventions pour les panneaux solaires, rendez-vous sur le simulateur de l’ADEME, Simul’Aid€s.

La prime à l’autoconsommation ou un tarif de revente réglementé

Pour inciter les particuliers à produire de l’électricité, l’État verse une prime à l’autoconsommation et réglemente le tarif de revente de l’énergie produite.

La prime concerne les installations photovoltaïques produisant de l’électricité et alimentant la maison avec revente du surplus. Le montant de cette prime dépend de la puissance de l’installation, par exemple, 390 € par kWc (kilowatt crête) pour une puissance ne dépassant pas 3 kWc. Comment obtenir la prime à l’autoconsommation pour les panneaux photovoltaïques ? La prime est à demander au moment du raccordement de votre installation. Attention, son versement va être échelonné sur une durée de 5 ans.

Que devient la part d’électricité non consommée par votre foyer ? Et si vous revendez l’intégralité de l’électricité produite ? EDF et les entreprises locales de distribution (ELD) ont l’obligation d’acheter l’électricité produite par les installations solaires domestiques à un tarif préférentiel. Le tarif est fixé pour une durée allant de 12 à 20 ans. Vous pouvez ainsi calculer le retour sur investissement de vos panneaux photovoltaïques.

La prime à l’autoconsommation pour les panneaux solaires, en bref : consommer votre propre électricité réduit votre facture d’énergie et vous permet de bénéficier d’une prime à l’autoconsommation. De plus, vous pouvez vendre le surplus à un tarif favorable, pour amortir plus rapidement votre investissement.

La TVA réduite pour les panneaux solaires

Panneaux solaires ©Viessmann

Panneaux solaires ©Viessmann

La TVA réduite fait partie des aides gouvernementales pour les panneaux solaires. Avantage de cette aide : elle est cumulable avec tous les dispositifs existants (crédit d’impôt pour les panneaux solaires, subventions de l’ANAH etc).

La TVA réduite pour les panneaux solaires ne concerne que les installations réalisées dans une résidence principale ou dans une résidence secondaire construite depuis plus de deux ans. Quel est le taux de cette TVA ? La TVA écologique de 5,5 % au lieu du taux normal de TVA de 20 % ne concerne que les panneaux thermiques éligibles au CITE et mis en place par un artisan RGE. Si le professionnel n’est pas qualifié RGE ou si le matériel n’est pas à haute performance, un taux de TVA à 10 % s’applique. De même, ce taux de TVA intermédiaire est retenu pour la pose de panneaux photovoltaïques par un professionnel. Le taux de TVA favorable s’applique sur la main d’oeuvre mais également sur le matériel facturé par le technicien.

Quelle démarche effectuer pour bénéficier d’une TVA réduite sur les panneaux solaires ? Il suffit de signer une attestation certifiant que votre logement a plus de deux ans. Cette attestation est à remettre à l’intervenant avant le début des travaux et à conserver pendant 5 ans.

La TVA sur les panneaux solaires, en bref : la TVA pour la pose de panneaux photovoltaïques dans l’ancien est de 10 %. Pour une installation thermique, le taux de TVA peut être ramené à 5,5 %, si le matériel est éligible au CITE et si le poseur est labellisé RGE.

Les diverses subventions pour les panneaux solaires

Pour diminuer le coût des panneaux solaires, il est conseillé de cumuler les différentes aides à la rénovation énergétique.

Si vos revenus sont modestes et si vous êtes propriétaire occupant de votre logement, vous pouvez, tout d’abord, vous adresser à l’ANAH (Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat).

  • La subvention pour la pose de panneaux solaires peut atteindre 50 % du coût des travaux. Pour savoir si vous êtes éligibles aux aides de l’ANAH pour les panneaux solaires, il suffit de vous rendre sur le site de l’agence et de compléter un dossier en ligne.

Vous devrez indiquer notamment votre numéro fiscal et le numéro de votre dernier avis d’imposition.

  • Autre aide pour les panneaux solaires, la prime énergie pour les chauffe-eaux thermiques installés dans une habitation principale de plus de deux ans. Cette prime est à demander au fournisseur d’énergie de votre choix, avant le début des travaux.

L’artisan RGE peut le faire pour votre compte. Le montant de la prime dépend du coût de l’installation et de votre zone climatique. Il peut même être majoré dans le cadre du dispositif prime énergie plus, un dispositif destiné à lutter contre la précarité énergétique.

Enfin, des collectivités locales soutiennent financièrement les particuliers souhaitant équiper leurs maisons avec des panneaux solaires. N’hésitez donc pas à solliciter votre conseil général, votre conseil régional ou votre mairie. Il n’existe, en effet, pas d’organisme pour centraliser vos demandes de subventions.

Point d’attention pour les demandes d’aides pour les panneaux solaires : les démarches pour obtenir des subventions sont à effectuer avant le début des travaux.

Poster un commentaire

Une question ? Une réaction à cet article ? N'hésitez pas à laisser votre message ci-dessous:

Champs obligatoire

Vous êtes un professionnel

Opportunités de chantiers à saisir !

Être rappelé pour en profiter

Articles récents


Newsletter

Votre demande d'inscription a bien été prise en compte.

Professionnels du bâtiment

Nous avons des opportunités de chantiers pour vous !

Remplissez rapidement votre carnet de commandes avec des chantiers qui vous rapportent !

En savoir plus