Où réaliser vos travaux ?
Trouvez un artisan

Prix de l’installation d’une VMC

     
         
76 votes (2.7/5)

Estimation de prix de l’installation d’une VMC, le prix de l’installation dépend si la pose s’effectue dans le neuf ou rénovation, du type et modèle de la VMC (simple ou double flux)

Prix de l’installation d’une VMC

VMC Double Flux ©Autogyre

VMC Double Flux ©Autogyre

La VMC, ou Ventilation Mécanique Contrôlée, est un système intégré au bâtiment, permettant l’extraction de l’air et son renouvellement. Particulièrement utile dans les pièces humides, ce dispositif agit sur la qualité de l’air intérieur et aide à préserver la santé des occupants. Facile à installer dans une construction neuve, cette solution demande savoir-faire et expertise lorsqu’il s’agit de la mettre en place dans une demeure ancienne.

Le prix de son installation fluctue en fonction d’un certain nombre de critères comme le volume d’air à traiter ou la configuration du logement. Toutefois, en se basant sur des devis récents, le prix moyen de ce type de travaux peut être évalué à 1 396 € TTC*. En élaborant cet article intégré au Guide des prix VMC, nous nous sommes focalisés sur les détails. Nous vous expliquerons tout ce que vous devez savoir sur la pose d’une VMC, du prix à la législation en vigueur.

Installation d’une VMC : pourquoi cet investissement ?

La VMC rend la qualité de l’air bien meilleure dans les habitats. Une ventilation est obligatoire dans une maison ou un appartement, mais pas nécessaire une ventilation mécanique contrôlée. Une ventilation naturelle telle qu’une fenêtre ou une grille d’aération peut suffire. Cependant, une VMC donne un résultat bien meilleur et permet de mieux faire circuler l’air dans les pièces, évitant à l’humidité de s’installer et limitant la pollution intérieure. Si l’humidité s’installe, des moisissures et champignons peuvent apparaître. Les peintures et papiers peints peuvent être détériorés, et, bien plus grave, la santé des occupants peut être mise en danger. De nombreux problèmes respiratoires et diverses allergies sont dus à l’humidité et peuvent être simplement résolus par l’installation d’une VMC.

Installation d’une VMC : les différentes catégories de VMC

Il existe deux types de VMC : La VMC simple flux et la VMC double flux.
La VMC simple flux est la plus utilisée. Elle permet à l’air de rentrer dans la maison par des ouvertures généralement situées au-dessus des fenêtres principales de la maison, et à l’air “usé”, souvent des pièces humides comme la salle de bain et la cuisine, d’être expulsé par des bouches d’aération reliées au moteur de ventilation. Ce type de VMC est réglable soit en débit d’air, soit en fonction du taux d’humidité recherché.

La VMC double flux dispose d’un système différent, avec deux réseaux de conduits qui prennent généralement leur source sur le toit. L’arrivée d’air est donc située à cet endroit, sur le toit et non aux fenêtres. Ce type de VMC permet à l’air de se réchauffer avant de rentrer dans la maison. On peut même l’associer à une pompe à chaleur pour chauffer l’intérieur. Il s’agit alors d’une VMC thermodynamique. Avec ce système, l’habitation reste à bonne température toute l’année et les occupants des lieux ont la chance de pouvoir respirer un air sain sans ressentir de courants d’air.

Pour en savoir plus lire : Conseils pour bien choisir une VMC.

Installation d’une VMC : critères influençant le prix d’installation d’une VMC

Le prix d’une VMC dépend du modèle de la VMC. Une VMC simple flux est moins chère à l’achat, mais souvent plus chère l’usage, notamment en frais de chauffage ou de climatisation, puisque le système expulse de l’air chaud de la maison comme un courant d’air permanent. Une VMC double flux est donc plus onéreuse mais garantit de belles économies d’énergie au final et sur le long terme. Les autres critères à retenir pour choisir sa VMC rationnellement sont la puissance, le volume d’air à traiter, la qualité du système, la durée de garantie ou encore le fabricant.

En définissant précisément ses besoins, il est plus facile de fixer un budget réaliste. Notez que la main d’œuvre peut aussi varier du simple au double : les artisans sont libres de fixer leurs tarifs, et la complexité des installations peut varier grandement d’une maison à l’autre.

Installation d’une VMC : les prix moyens constatés

Il est ainsi possible de comparer les prix des différents systèmes de VMC et d’établir un prix moyen pour chaque catégorie.

Le prix de l’installation d’une VMC simple flux est compris entre 300 € et 900 € TTC en construction neuve. Mieux vaut prévoir le double du budget en rénovation.

Le prix de l’installation d’une VMC double flux s’élève quant à lui entre 1 500 € et 4 000 € TTC selon les modèles. L’installation en rénovation sera également plus complexe, donc plus onéreuse. Au prix du matériel, il faudra ajouter le prix de la pose effectuée par l’électricien, qui varie en fonction des professionnels contractés.

Ces tarifs sont donnés à titre indicatif et ne représentent en rien une valeur de référence. Les moyennes sont issues de catalogues de fabricants, revendeurs en ligne et sites marchands.

Installation d’une VMC : les prix moyens sur devis

Le prix moyen établi grâce à un échantillon de devis d’artisans* pour l’installation d’une VMC est de 1 396 € TTC. Plus précisément, le prix moyen pour une surface inférieure à 50 m² est de 619 € TTC pour une gamme de prix comprise entre 231 et 1 300 € TTC. Le prix moyen pour une surface supérieure à 50 m² est de 1 955 € TTC avec une gamme de prix variant de 450 à 3 600 € TTC.

Ces prix et ces fourchettes moyennes fluctuent en fonction des tarifs pratiqués par les artisans (en tenant compte de la marge sur le matériel et de la main d’œuvre) mais aussi de la région où se situe l’habitation. Le devis est le seul document à prendre en compte pour évaluer justement le coût des travaux d’installation de système de renouvellement de l’air. Faire réaliser plusieurs devis est donc l’unique solution pour comparer les différentes prestations et les coûts (matériel et main d’œuvre, transport, déplacement des ouvriers, etc.).

Installation d’une VMC : aides à l’installation d’une VMC

Des aides sont disponibles pour certaines catégories de VMC, comme la VMC simple flux hygroréglable et la VMC double flux. Elles sont destinées à permettre l’amélioration ou l’aménagement de logements de plus de deux ans. Certaines sont octroyées si le propriétaire, le locataire ou l’occupant à titre gratuit a fait appel à un artisan qualifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). Ces aides sont de différentes natures et sont pour la plupart cumulables : TVA réduite à 5,5%, aides de l’État (Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique CITE et Éco-Prêt à taux zéro), aides de l’Anah, primes des fournisseurs d’énergie, subventions des collectivités territoriales et locales, aides des caisses de retraite et caisses d’allocations familiales, etc.

L’Espace Rénovation Info Service de votre département et l’Agence Départementale d’Information sur le Logement (ADIL) sont à même de vous renseigner avec précision sur vos droits lors d’une rénovation énergétique.

* Ces chiffres et moyennes ont été obtenus à partir des données fournies volontairement par des utilisateurs de Travaux.com. Ils correspondent aux devis demandés par l’intermédiaire de nos formulaires de demande de devis et établis par des professionnels partenaires.

Sommaire

Voir aussi


Poster un commentaire

Une question ? Une réaction à cet article ? N'hésitez pas à laisser votre message ci-dessous:

Champs obligatoire

Vous êtes un professionnel

Opportunités de chantiers à saisir !

Être rappelé pour en profiter

Articles récents


Newsletter

Votre demande d'inscription a bien été prise en compte.

Professionnels du bâtiment

Nous avons des opportunités de chantiers pour vous !

Remplissez rapidement votre carnet de commandes avec des chantiers qui vous rapportent !

En savoir plus