Où réaliser vos travaux ?
Trouvez un artisan

Prix du tarif horaire d’un maçon

     
         
36 votes (3/5)

Les prix pratiqués par un maçon sont variables et dépendent des travaux à réaliser, du prix de la main d’oeuvre pratiqué par le maçon et de la région. Le maçon peut facturer au tarif horaire, au m² et sous forme de forfait pour chaque intervention de maçonnerie.

Prix horaire minimumPrix horaire moyenPrix horaire maximum
Maçon40 €56 €72 €
Ces tarifs sont exprimés en Euros, toutes taxes comprises (TTC). Ils sont issus de moyennes de prix de divers sites internet de construction.

Prix horaire d'un maçon

Localité : National

Coût moyen

56 €

Fourchette de dépenses moyennes

48 € - 64 €

Coût minimum

40 €

Coût maximum

72 €

Le maçon

Le maçon est un spécialiste du gros œuvre comme du second œuvre et des finitions. Ses différentes missions s’effectuent en intérieur ou en extérieur pour améliorer le cadre de vie, agrandir un espace, construire un lieu de détente ou de travail. De fait, le tarif horaire des maçons fluctue largement selon la tâche et les difficultés perçues.

D’après les données relevées par Travaux.com, le coût du travail du maçon pour de petits travaux de maçonnerie s’élève en moyenne à 2 600 € TTC*. Il peut être bien plus élevé pour une opération de gros œuvre.

Le maçon : pour quels travaux le contracter ?

Le maçon peut être appelé pour réaliser différentes opérations dans les règles de l’art, avec méthode et savoir-faire : monter un mur, réaliser une chape ou une dalle dans le jardin, créer une ouverture dans un mur ou poser un enduit extérieur… Il peut également aider à la pose d’une fosse septique, à la réalisation des fondations d’un bâtiment et à la construction d’une maison.

La première tâche du maçon après avoir fait une visite préalable du chantier est la réalisation d’un devis détaillé pour son client potentiel. Ce devis est la plupart du temps gratuit, mais il peut être facturé. Le maçon donne toujours des indications précises concernant le prix des matériaux, la quantité nécessaire et les taxes. Il rend parfaitement visible le montant alloué à la main d’œuvre. Le métier de maçon étant basé sur le service, la part accordée à ce poste n’est jamais négligeable. Il convient de comparer pour obtenir les meilleurs prix en fonction du travail à effectuer. Pensez également à faire noter des délais de réalisation pour ne pas être retardé pour la suite des travaux.

Tarif horaire d’un maçon : ce qui peut faire varier le devis

Le tarif horaire d’un maçon est fixé librement et peut fortement varier en fonction du professionnel. Toutefois, le prix hors taxe et toutes taxes comprises indiqué sur le devis puis sur la facture est déterminé par le maçon en fonction du chantier et du type de travaux à réaliser ainsi que du nombre de jours nécessaire à la réalisation. Le maçon peut également tenir compte des conditions de travail, des difficultés d’accès, des kilomètres à parcourir entre l’entreprise et le lieu des travaux ou encore des équipements supplémentaires à prévoir.

Les prix pratiqués par les maçons sont fixés au coup par coup selon une étude détaillée réalisée sur place et dépendent des caractéristiques des travaux revus un à un et dans le détail (gros œuvre avec obligation de contracter une assurance décennale ou second œuvre, moins contraignant au niveau des démarches), du prix de la main d’œuvre et donc du taux horaire fixé par le maçon et de la région où se déroulent les travaux.

Tarif horaire d’un maçon : moyennes constatées

Le maçon peut facturer au tarif horaire, au mètre carré et également sous forme de forfait pour chaque intervention de maçonnerie.

  • Le prix du tarif horaire d’un maçon est en moyenne compris entre 35 € et 65 € HT de l’heure en fonction des travaux de maçonnerie à réaliser.
  • Les prix des travaux de gros œuvre sont généralement exprimés au mètre carré ou au mètre cube. Comptez de 60 € à 70 € HT au mètre carré pour un ouvrage en béton et de 50 € à 55 € HT le mètre carré pour l’élévation d’un mur en parpaings ou en briques.

Il vous en coûtera entre 450 € et 750 € HT environ, selon le mode de conception, pour la création d’une dépendance. Si vous souhaitez faire réaliser les fondations d’une maison individuelle, prévoyez en moyenne de 1 000 € à 1 200 € HT du mètre carré.

En ce qui concerne le second œuvre, les tarifs peuvent aller du simple au double.

  • Le prix de la conception d’une chape ou d’une dalle fluctue de 35 € à 45 € le mètre carré.
  • Le prix de la démolition d’un mur dans l’optique de réaménager l’espace intérieur reste compris entre 20 € et 80 € le mètre cube*.
  • L’ouverture d’un mur revient en moyenne entre 1 500 € et 2000 €.

Le coût de la main-d’œuvre est justifié par le coût des équipements utilisés et la difficulté du travail fourni.

Comment bien choisir son maçon ?

Le tarif de la main d’œuvre représente la plus grosse partie de la facture du maçon. Toutefois, un travail réalisé dans les règles et garanti sur une période pouvant aller jusqu’à 10 ans est toujours de bon augure et rassure le propriétaire. Pour bénéficier des prestations au meilleur rapport qualité/prix, la solution la plus simple reste de croiser les devis, de comparer minutieusement les tarifs en se basant sur les calculs effectués et l’étude de faisabilité préalable.

Sachez que la TVA appliquée à la main d’œuvre de l’artisan maçon est généralement de 20 % et de 10 % pour les travaux en rénovation. Ce taux de TVA s’applique également au matériel et aux fournitures achetés par le professionnel. Il s’agit d’une TVA intermédiaire. Elle peut être abaissée à 5,5 % pour les travaux de maçonnerie réalisés dans le cadre d’une rénovation énergétique : lorsqu’il s’agit de créer une dalle pour installer une pompe à chaleur par exemple ou lorsqu’une ouverture doit être agrandie pour permettre l’installation d’un système de chauffage écologique.

Faire appel à un maçon qualifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) peut permettre, dans le cas d’une installation visant des économies d’énergie, d’obtenir des aides intéressantes : des aides de l’État comme le CITE (Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique) et l’éco ptz (prêt à taux zéro), mais aussi des subventions de l’Anah (Agence Nationale de l’Habitat), des primes des fournisseurs d’énergie, des aides des collectivités territoriales et locales.

Concernant les maçons auto-entrepreneurs, la facture est établie sans TVA conformément à l’article art. 293 B du CGI.

* Ces chiffres et moyennes ont été obtenus à partir des données fournies volontairement par des utilisateurs de Travaux.com. Ils correspondent aux devis demandés par l’intermédiaire de nos formulaires de demande de devis et établis par des professionnels partenaires.

Sommaire

Voir aussi


Vous êtes un professionnel

Opportunités de chantiers à saisir !

Être rappelé pour en profiter

Articles récents


Newsletter

Votre demande d'inscription a bien été prise en compte.

Professionnels du bâtiment

Nous avons des opportunités de chantiers pour vous !

Remplissez rapidement votre carnet de commandes avec des chantiers qui vous rapportent !

En savoir plus