Où réaliser vos travaux ?
Trouvez un artisan

Prix de l’aération d’une pelouse

         
         
2 votes (5/5)
Prix minimumPrix moyenPrix maximum
Taux horaire d'un jardinier15 €25 €35 €
Prix moyen d'une aération de pelouse53 €98 €177 €
Ces tarifs sont exprimés en Euros, toutes taxes comprises (TTC). Ils sont issus de moyennes de prix de divers sites internet de construction.

L’aération d’une pelouse consiste à rendre les couches supérieures de la pelouse moins compactes, favorisant une bonne circulation de l’air et une bonne absorption de l’eau. Aérer la terre est une opération essentielle pour entretenir son gazon. Pour être verte et luxuriante, votre pelouse a besoin d’une quantité d’air et d’eau adéquate pour permettre aux nutriments essentiels de pénétrer le sol. Les pelouses qui poussent sur une terre trop dense et compacte ne peuvent pas drainer l’eau, l’air et les nutriments jusqu’aux racines du gazon. C’est presque aussi important que de fertiliser ou de désherber. L’opération consiste à retirer des petites carottes de terre, d’une profondeur d’environ 10 centimètres, sur la totalité du terrain. L’objectif est de rendre le sol moins dense, d’empêcher les effets néfastes d’un sol excessivement tassé sur l’herbe. Les racines se développent ainsi en accédant harmonieusement à l’oxygène.

Pour calculer le prix de l’aération d’une pelouse, plusieurs éléments doivent être pris en compte.

Prix de l’aération d’une pelouse

Localité : National

Coût moyen

98 €

Fourchette de dépenses moyennes

76 € - 138 €

Coût minimum

53 €

Coût maximum

177 €

Prix de l’aération d’une pelouse : l’opération et les coûts annexes

Pour calculer le prix de l’aération d’une pelouse au plus juste, la prestation de fertilisation est fréquemment fournie avec l’aération. La logique étant que l’aération aide à préparer le sol à absorber de nouveaux nutriments. Lorsqu’elle est réalisée seule, le prix de l’aération d’une pelouse est en moyenne de 140 €, contre 110 € environ (ce chiffre varie selon la taille de votre jardin) associé à l’opération de fertilisation. La combinaison de ces services est donc souvent rentable, en ce qu’elle limite l’utilisation de matériel et réduit le coût total de l’entretien.

La plupart des techniques d’aération d’une pelouse exigent l’utilisation d’un aérateur de terre manuel ou motorisé. Un aérateur à essence est recommandé pour les grandes pelouses. Il s’agit d’un système de picots qui permet de réaliser des trous dans la terre ou de retourner des mottes de terre pour favoriser l’absorption de l’eau et des nutriments. Renseignez-vous auprès d’un professionnel pour ce type de matériel.

Un aérateur manuel est plus adapté pour les petites pelouses ou les zones de passage intense. Il en existe de deux sortes : les aérateurs munis d’un cylindre qui détache des mottes de terre et ceux qui font des trous sans retourner la terre. Les spécialistes recommandent souvent de retourner les mottes de terre, pour garantir une meilleure absorption des apports minéraux et en eau.  Globalement, le coût de l’opération peut représenter un budget de 0,83 € à 2,1 € par m2.

Après l’aération, les trous doivent être laissés tels quels, afin que les ouvertures se décomposent et cassent toute accumulation de chaume. Ces mottes pourront être cassées ultérieurement à l’aide d’une fourche ou en ratissant vigoureusement. Immédiatement après l’opération d’aération, des fertilisants peuvent être appliqués, sans forcément nécessiter l’ajout de terreau ou d’engrais. Un tel supplément en vitamines n’est certes jamais de trop, mais les sols particulièrement compactés peuvent avoir besoin d’un type de compost encore plus dense, pour que celui-ci tombe là où se trouvent les trous. Pour terminer, un arrosage abondant doit être effectué à répétitions pour que l’apport en eau atteigne les racines de l’herbe et pénètre le sol complètement.

Prix de l’aération d’une pelouse : quand réaliser l’opération et selon quels critères ?

Avant de prendre la décision d’aérer votre pelouse, il peut s’avérer utile de prendre connaissance des éléments suivants.

L’aération de votre pelouse doit avoir lieu un peu avant ou pendant la période de pousse la plus active de l’année, afin que l’herbe repousse rapidement et se repose après la procédure d’aération. Les gazons qui prospèrent sous les climats chauds ont bien sûr leur période d’activité en été. Mieux vaut donc les aérer à la fin du printemps ou au tout début de l’été. En revanche, les gazons des régions plus froides sont davantage actifs à l’automne, lorsque les températures baissent. Une aération à la fin de l’été ou au début de l’automne leur convient mieux. Il faut néanmoins intervenir suffisamment tôt pour permettre à la pelouse de recouvrer ses forces avant les gelées.

Si votre sol est compact et que votre gazon subit une accumulation de chaume (c’est-à-dire de couches de pousses et de racines mortes qui apparaissent entre la surface du sol et la zone verte), examinez les besoins d’aération de votre pelouse en vérifiant la profondeur des racines dans la terre. Si les racines du gazon se trouvent à plus de cinq centimètres dans le sol, il est alors conseillé d’aérer la terre.

Les terres lourdes et argileuses ont besoin d’une aération fréquente, environ une fois par an, en raison de leur compacité. Les terres plus sablonneuses peuvent être aérées environ tous les deux ans. Si vous avez recours à un engin à moteur pour tondre votre pelouse ou qu’il y a beaucoup de passage dans votre jardin, il est idéal d’intervenir une fois par an pour éviter le tassement. Enfin, si vous avez réensemencé votre pelouse récemment, il est préférable de l’aérer dans l’année qui suit, car le gazon aura besoin de temps pour se renforcer.

Pour ce qui est de la périodicité, un jardinier ou un paysagiste peut évaluer votre pelouse afin de déterminer le coût du travail selon sa superficie et son état.

Prix de l’aération d’une pelouse : quels sont les avantages ?

L’aération d’une pelouse est une activité encore trop peu connue en France. Pourtant, les bienfaits en sont très nombreux. Elle permet en effet d’obtenir une pelouse en meilleure santé, en lui permettant de mieux respirer et se nourrir. Elle absorbera ainsi plus facilement l’eau, qui restera donc ainsi moins en stagnation, évitant la prolifération de parasites.

Prix de l’aération d’une pelouse : y a-t-il des désavantages ?

L’aération d’un gazon est une opération qui ne comporte pas que des avantages. Il faut savoir cependant qu’elle risque de permettre aux mauvaises herbes et à la sécheresse de s’immiscer au niveau des ouvertures dans le gazon. Attention également à ne pas travailler sur un gazon durant les périodes de sécheresse, les pics de chaleur et la prolifération des mauvaises herbes. Au niveau des nouvelles zones d’engazonnement, l’aération d’une pelouse doit être réalisée avant l’apparition des nouvelles pousses.

Ces tarifs sont donnés à titre indicatif et ne représentent en rien une valeur de référence. Les moyennes sont issues de catalogues de fabricants, revendeurs en ligne et sites marchands.

Sommaire

Vous aimerez aussi


Vous êtes un professionnel

Opportunités de chantiers à saisir !

Être rappelé pour en profiter

Articles récents


Newsletter

Votre demande d'inscription a bien été prise en compte.

Professionnels du bâtiment

Nous avons des opportunités de chantiers pour vous !

Remplissez rapidement votre carnet de commandes avec des chantiers qui vous rapportent !

En savoir plus