Où réaliser vos travaux ?
Trouvez un artisan

Prix de la construction d’une terrasse en bois

         
0 vote (0/5)
Prix minimumPrix moyenPrix maximum
Dalles (au m²)7 €56 €120 €
Lames (au m²)9 €51 €93 €
Akola (au m²)70 €76 €92 €
Composite (au m²)26 €60 €77 €
Douglas (au m²)15 €30 €40 €
Hévéa (au m²)60 €73 €120 €
Pin (au m²)7 €28 €72 €
Robinier (au m²)60 €62 €64 €
Tali (au m²)55 €69 €92 €
Pose du platelage (au m²)40 €42 €44 €
Support lambourdes (fourniture et pose, au m²)24 €31 €41 €
Support plots (fourniture et pose, au m²)53 €59 €66 €
Bandeau de finition (fourniture et pose, au ml)8 €13 €19 €
Garde-corps fourniture et pose, au ml)230 €420 €640 €
Escalier (fourniture et pose, à l'unité)275 €1300 €5000 €
Total fournitures et pose (au m², hors escalier)100 €1600 €3000 €
Ces tarifs sont exprimés en Euros, toutes taxes comprises (TTC). Ils sont issus de moyennes de prix de divers sites internet de construction.

Une terrasse en bois est une alternative à considérer si vous souhaitez agrandir votre bien et lui donner une valeur ajoutée sans faire pour autant les frais d’une nouvelle pièce. L’investissement nécessaire se situe entre 2000 € et 6800 €, pour une plateforme de 20 m2 à 40 m2. Le budget à consacrer à une terrasse peut toutefois fortement varier selon les matériaux choisis et les différentes fonctions à assurer.

Prix de la construction d'une terrasse en bois en m2

Localité : National

Coût moyen

1600 €

Fourchette de dépenses moyennes

850 € - 2300 €

Coût minimum

100 €

Coût maximum

3000 €

Prix de la construction d’une terrasse en bois : matériaux adaptés aux terrasses: avantages, inconvénients et tarifs

Il reste possible de réaliser une belle terrasse en bois avec des matériaux très abordables, en partant du principe qu’ils demanderont plus d’entretien – pour éviter qu’ils ne pourrissent ou que leur couleur ne s’altère au cours des années. Les matériaux qui ne requièrent aucun entretien impliquent inévitablement un budget plus important. On les classe généralement en trois catégories, chaque matériau présentant des avantages et inconvénients bien spécifiques.

  • Composites

Prix de la construction d’une terrasse en bois

Terrasse en bois exotique ©Leroy Merlin

Les matériaux composites sont de plus en plus prisés pour les terrasses en bois en raison du peu d’entretien qu’ils nécessitent. Il s’agit le plus souvent de composites à base de bois mélangé avec du polyéthylène (prix moyen de 30 €/ m2), ou du polypropylène (prix moyen de 35 € / m2) ou de lames de polyvinyle ou PVC (prix moyen de 45 €/ m2 pour des lames alvéolées et de 60 €/ m2 pour des lames pleines)

Avantages

  • Les matériaux composites sont particulièrement résistants; il n’y a aucun risque qu’ils se fendent ou pourrissent au fil du temps.
  • La plupart des PVC ne sont pas sujets aux moisissures.
  • Aucune lasure ou imperméabilisant n’est nécessaire, mis à part pour le polyéthylène et le polypropylène qui comportent du bois naturel et peuvent par conséquent être lasurés pour obtenir une couleur en particulier.
  • Chaque matériau est disponible en lames alvéolées, plus résistantes mécaniquement et qui permettent le passage de câbles audio ou de branchements électriques.
  • Les matériaux composites existent dans une large gamme de couleurs et peuvent être laqués pour prendre l’aspect de bois naturel.

Inconvénients

  • Le polyéthylène s’avère moins résistant que le PVC ou le polypropylène.
  • Il est impossible de lasurer du PVC puisqu’il s’agit d’un matériau entièrement synthétique.
  • Les matériaux composites demandent un budget plus important que le bois naturel, mais ne nécessitent, pour la plupart, aucun entretien.
  • Les marques de coups et d’usure ne peuvent pas être poncées.
  • Les cavités que présentent les lames alvéolées les rendent plus fragiles sur la durée.
  • Les matériaux composites retiennent et émettent la chaleur par températures élevées, ce qui peut s’avérer inconfortable si vous habitez une région très ensoleillée en été.

Une terrasse en matériaux composites revient entre 60 € et 120 € / m2, fixations, rambarde(s) et structure incluses. Il faut savoir que le bois et le plastique qu’ils comportent sont agglomérés avec de la colle et d’autres substances chimiques. En cas d’incendie, ces produits libèrent inévitablement des gaz toxiques dans l’atmosphère.

Enfin, les matériaux composites sont bien plus combustibles que le bois, à moins d’être traités avec des produits ignifuges. Cet aspect ne doit pas vous freiner si votre terrasse est avant tout un espace de détente. Considérez, par contre, votre choix à deux fois si vous avez l’intention d’y installer un barbecue ou un brasero.

  • Bois naturel

On ne peut qu’approuver le choix d’un bois naturel pour ses qualités esthétiques. Certaines essences s’avèrent moins coûteuses que les matériaux composites, mais requièrent, dans tous les cas, plus d’entretien pour conserver leur éclat. Les bois les plus fréquemment employés pour la construction de terrasses restent:

 

Le séquoia – un bois tendre en provenance de Californie (prix approximatif de 35 €/m2)

Avantages

  • Naturellement ignifuge et résistant aux parasites
  • Prend au fil du temps une jolie teinte gris argenté
  • Ne se déforme pas
  • Les lasures et peintures y adhèrent particulièrement bien
  • Peut durer des dizaines d’années

Inconvénients

  • Provient le plus souvent de forêts primaires
  • Présente des propriétés versatiles, selon qu’il s’agit de bois jeune ou mature
  • Implique un budget plus conséquent, surtout s’il est directement importé de Californie
  • Sujet aux moisissures et sensible au rayonnement ultraviolet s’il n’est pas traité

Ipé – un bois dur provenant du Brésil (prix approximatif de 80 € / m2)

Avantages

  • Extrêmement robuste, appelé aussi bois de fer
  • Résistant au feu, aux moisissures, aux coups comme aux intempéries
  • Possède une durée de vie de plus de 25 ans
  • Provient d’exploitations durables

Inconvénients

  • Doit impérativement être pré-percé avant d’être fixé
  • Les produits protecteurs y adhèrent difficilement
  • Bien plus haut de gamme que des bois locaux traditionnels, en termes de budget

 

Bois tigre – un bois dur provenant d’Afrique ou du Brésil (prix approximatif de 50 € / m2)

Avantages

  • Aussi résistant aux intempéries que l’ipé tout en restant plus abordable, en termes de budget
  • D’une couleur intense rehaussée de rayures, ce qui explique le nom de bois tigre
  • Possède une durée de vie de plus de 25 ans

Inconvénients

  • Nécessite un entretien fréquent pour préserver sa couleur
  • Doit impérativement être pré-percé avant d’être fixé
  • Requiert des fixations en acier inoxydable pour éviter qu’elles ne décolorent sur les lames

 

Cèdre – bois tendre (prix approximatif de 25 € / m2)

Avantages

  • Résistant à la pourriture
  • Particulièrement respirant, il permet à l’humidité de s’évaporer s’il se trouve à l’air libre
  • Très accessible en termes de budget

Inconvénients

  • Ne convient pas à des terrasses ombragées ou de plain-pied
  • Se fend et se griffe facilement
  • Requiert d’être nettoyé et lasuré chaque année voire tous les deux ans maximum

 

Bambou – végétal assimilé à du bois dur (prix approximatif de 60 € / m2)

Avantages

  • Extrêmement robuste, plus dur que le chêne et l’érable
  • Grain clair et uniforme, présente peu de noeuds ou d’irrégularités
  • Écologique – se récolte tous les 3 à 5 ans, alors que l’on estime 15-20 ans pour la plupart des bois
  • Absorbe quatre fois plus de dioxyde de carbone que d’autres bois durs, ce qui en fait un matériau éco-responsable
  • Les lasures et produits imperméabilisants y adhèrent facilement

Inconvénients

  • Il est difficile d’estimer la durée de vie de ce matériau apparu relativement tard sur le marché. Les premiers résultats sont cependant plutôt élogieux.
  • À moins d’enduire chaque lame d’imperméabilisant, il résiste difficilement à la neige et au givre
  • Requiert d’être traité une fois par an avec un imperméabilisant pour le maintenir en bon état.

Le bambou s’emploie depuis peu pour le revêtement de terrasses. Assurez-vous que le bois provienne bien de fermes durables et non de régions sauvages où son extraction mettrait en danger l’écosystème. La qualité du bambou pourrait, de plus, ne pas être certifiée alors que les fermes durables en donnent la garantie. À part le séquoia, la plupart des bois naturels utilisés pour les terrasses sont issus de productions éco-responsables.

Se procurer du bois exotique peut s’avérer compliqué en raison de réglementations strictes et de la mainmise qu’exercent les industriels. Pour certains propriétaires, leur résistance reste un argument suffisant pour justifier leur coût.

 

Bois traité sous pression (PT)

Le bois traité sous pression constitue une alternative intéressante pour les propriétaires qui disposent d’un budget limité. Il faut notamment veiller à l’imperméabiliser chaque année, voire tous les deux ans, pour éviter d’être en contact avec les substances chimiques qu’il contient; elles sont cependant bien moins toxiques aujourd’hui qu’il y a quelques années.

Avantages

  • Particulièrement accessible, en termes de budget
  • Robuste et fournis, pour la plupart, avec une garantie de 40 ans.
  • Résistant aux griffes et aux coups
  • Convient aussi bien pour les terrasses surélevées que de plain-pied
  • N’attire pas les insectes en raison des produits chimiques qu’il contient.

Inconvénients

  • Difficilement recyclable.
  • Il peut libérer des gaz toxiques dans l’atmosphère lors de la combustion. Son traitement doit par conséquent être confié à des spécialistes.
  • Requiert des fixations galvanisées pour empêcher la corrosion du métal
  • Mieux vaut éviter de marcher pieds nus (ou de laisser courir des animaux) sur du PT s’il n’est pas imperméabilisé.

Les terrasses en PT construites avant 2003 présentent un composant chimique extrêmement toxique, l’arséniate de cuivre chromaté. L’arséniate est comparable à du poison pour rats, par sa teneur en arsenic. Les PT contenant de l’arséniate ont depuis lors été retirés de la vente – pour les projets à usage résidentiel – et l’arséniate remplacé par de l’azole de cuivre et du cuivre aminé quaternaire. Ils s’avèrent tout aussi efficaces que les composants à base d’arsenic et moins dangereux, en revanche, du fait que le cuivre ne se fixe pas dans l’organisme. Il est toutefois vivement recommandé d’appliquer un imperméabilisant sur des revêtements en PT.

Prix de la construction d’une terrasse en bois : estimation du budget

Outre le bois, il y a de nombreux éléments qui entrent en ligne de compte dans le calcul du devis d’une construction d’une terrasse. Une terrasse en bois construite avec des matériaux bon marché peut ne pas s’avérer rentable une fois que s’ajoutent les frais de pose et d’entretien.

Veillez également à évaluer le budget nécessaire pour l’assurance, les taxes, les matériaux de construction et de protection, sans oublier les petits extras qui rendront votre terrasse en bois aussi agréable que fonctionnelle.

  • Dimensions de la terrasse

La plupart des entrepreneurs facturent en moyenne un tarif de 70 € / m2. Le prix des matériaux s’exprime également en mètre carré, ce qui implique qu’une terrasse au design élaboré demandera forcément un budget plus important qu’une plateforme rectangulaire.

Tout dépend également de l’usage que vous souhaitez faire de votre terrasse en bois. Le budget à y consacrer sera plus conséquent si elle ne se limite pas à un espace de détente.

  • Réalisation

Une terrasse en bois standard mesure environ 3 x 5 m, ce qui permet d’estimer facilement le coût moyen de votre projet. Il faut cependant ajouter au prix des matériaux différents postes tels que:

  • le nivellement ou la (re)mise à niveau du terrain, selon les cas
  • les fondations
  • le bandeau de rive (le cache qui se place tout autour de la terrasse. Il n‘est pas indispensable mais donne à l’ensemble un cachet élégant tout en augmentant la durée de vie de votre terrasse)
  • les lasures/peintures
  • les imperméabilisants / enduits anti UV
  • l’étanchéité
  • les fixations résistantes à la corrosion
  • la structure
  • les rampes ou balustrades
  • les marches d’escalier
  • la main-d’œuvre et les honoraires d’éventuels prestataires

Deux règles essentielles sont à respecter pour la pose d’une terrasse en bois. En effet, la distance entre la plateforme et la porte d’accès doit être de 5 cm maximum, pour des raisons esthétiques aussi bien que de confort. La superficie de votre terrasse ne doit en aucun cas excéder celle de votre pièce principale pour garder une certaine harmonie, en termes de proportions.

Si votre terrasse en bois présente une forme inhabituelle ou s’articule sur différents niveaux, il sera moins aisé d’en estimer le coût. Un budget de 1600 € peut suffire pour une plateforme standard, de forme rectangulaire, tandis que le prix d’une structure sur mesure peut facilement atteindre les 5000 €.

Certains logiciels permettent d’imprimer un plan de votre terrasse et de vous faire ainsi une idée plus précise du rendu comme du coût de votre projet.

  • Taxes & assurance

Comme toute extension, l’ajout d’une terrasse en bois accroît la valeur de votre bien, mais entraîne par conséquent des taxes foncières plus importantes, proportionnelles dans les deux cas, au budget investi. Nous vous recommandons de consulter un expert pour bien appréhender toutes les modalités et éviter toute déconvenue.

Avant d’entamer les travaux, vérifiez que l’installation de votre terrasse en bois soit bien couverte par votre assurance habitation. Si vous décidez de faire appel à un professionnel, veillez à obtenir les permis nécessaires et son certificat d’assurance, pour couvrir les différents corps de métier. L’entrepreneur est également supposé vous délivrer un certificat d’occupation, attestant que la terrasse est prévue pour un nombre donné de personnes, comme pour l’ajout d’une nouvelle pièce.

  • Coûts supplémentaires

Utilisez vos talents créatifs pour faire de votre terrasse en bois un espace agréable. Vous pouvez, par exemple, imaginer des modules intégrés pour stocker les jouets de vos enfants, ajouter des brumisateurs pour vous rafraîchir, voire même un spa ! Le mobilier intégré peut également servir d’espace de rangement pour des couvertures ou des coussins supplémentaires. Le but étant, avant tout, d’optimiser l’espace dont vous disposez et de le rendre des plus fonctionnels.

Luminaires – l’éclairage permet non seulement de créer une atmosphère particulière, mais aussi de sécuriser votre espace. Les lampes solaires restent une alternative facile et pratique, comparées à d’autres dispositifs qui requièrent un branchement élaboré. Il vous suffit, en effet, de déterminer leur emplacement. Certaines sont également disponibles en couleurs. Leur prix dépend de la marque et du type de lampes pour lesquelles vous optez, parmi d’autres critères. Les appliques pour terrasses reviennent en moyenne de 10 € à 55 € la pièce tandis que les modèles prévus pour être intégrés au sol coûtent de 15 € à 70 € l’unité.

Chauffage – équiper votre terrasse de radiateurs vous permet de continuer à en profiter, même lorsque les températures se rafraîchissent. Le modèle le plus répandu reste le chauffage intégré au sol, mais il en existe d’autres versions à accrocher à une paroi ou placer sur une table, semblables à une lampe. Le prix moyen varie de 125 € à 450 €, selon le design et le type de branchement voulus.

Brumisateurs – les systèmes de brumisation restent prisés pour les terrasses fortement exposées. Ils diffusent une fine brume d’eau fraîche qui crée une sorte de barrière pour tempérer la chaleur. Si l’eau de votre région est plutôt dure, les filtres demanderont un entretien fréquent. Dans l’éventualité où le bois n’est pas imperméabilisé, il aura tendance à s’abimer bien plus rapidement sous l’effet de l’humidité. Utiliser un système de brumisation n’entraîne en revanche pas plus de frais qu’arroser votre pelouse, en termes de consommation. Ce type de dispositif est disponible à un prix de 25 € tandis que les modèles portatifs, sous forme de ventilateurs, nécessitent un budget de 180 € à 600 €.

Mobilier – les sièges constituent un élément indispensable pour une terrasse. De nombreux modèles sont disponibles sur le marché, des simples chaises en plastique à des meubles design qui seraient aussi du plus bel effet dans un salon. Il faut compter de 250 € pour un ensemble de conversation (c’est-à-dire quatre chaises et une table basse) à 1200 € pour un lot de chaises, avec un canapé, une table basse et quelques guéridons. Le budget à consacrer au mobilier dépend essentiellement de l’usage que vous souhaitez faire de votre terrasse.

Aménagement paysager – il apporte un réel plus à tout projet de terrasse. Pour la maintenir en bon état, nous recommandons d’utiliser des pots sur roulettes, qui facilitent également le transport. Mieux vaut aussi opter pour des plantes qui ne demandent pas un arrosage abondant afin d’éviter que votre terrasse ne prenne l’humidité. Le budget à prévoir pour un aménagement paysager dépend avant tout de l’envergure de votre projet, des types de végétaux comme des pots que vous souhaitez placer.

  • Étapes préparatoires au devis

Il est avant tout nécessaire de déterminer l’usage auquel vous destinez votre terrasse. Si vous désirez un espace où siroter une limonade et admirer le coucher de soleil, une plateforme de 3m x 3m devrait largement suffire. En revanche, si vous prévoyez d’y organiser des réceptions ou que vous avez plusieurs enfants, vous risquez de manquer d’espace. Il est primordial de cerner précisément vos attentes et besoins avant d’évaluer le coût de votre projet.

  • Concevoir une maquette

Les experts conseillent de réaliser un modèle réduit pour visualiser la disposition des différents éléments. Renseignez-vous sur la réglementation en vigueur si vous comptez installer un barbecue sur votre terrasse, par exemple. Pour les modèles au gaz, il est recommandé de respecter une distance de 1m par rapport aux murs et de 1,5m, s’il s’agit de parois en surplomb. Prévoyez également un revêtement résistant à la chaleur à placer sous votre barbecue, s’il est au charbon. Vous risqueriez de brûler les panneaux ou d’y laisser des marques en déposant le couvercle, s’il est amovible.

Dès que vous aurez réalisé votre maquette, balisez et mesurez les différents éléments à intégrer. Laissez tout en place pendant un certain temps pour vous rendre compte du degré d’ensoleillement dont bénéficiera votre terrasse.

Concevoir une maquette permet de bien appréhender tous les aspects de votre projet et de vous éviter du stress comme des frais inutiles, en voulant remanier un projet en cours de réalisation.

  • Protéger votre terrain

Lors des travaux, les matériaux entreposés ainsi que les allées et venues des ouvriers sont susceptibles d’endommager les abords de votre terrasse. Veillez à protéger votre terrain avec des bâches et des panneaux de bois, notamment, tout au long de l’installation. Il est préférable de ne pas négliger ces étapes pour minimiser les frais qu’impliquera l’entretien de votre terrain, une fois votre terrasse terminée.

Terrasse en bois Archzine

Terrasse en bois ©Archzine

Prix de la construction d’une terrasse en bois : traitement: imperméabilisants, lasures & enduits étanchéifiants

Les frais de maintenance doivent également être inclus au budget de votre projet. Les lasures requièrent notamment un entretien régulier pour conserver leur couleur d’origine. Certaines sont transparentes et mettent particulièrement bien en évidence des essences de bois qui présentent un joli grain. Les lasures semi-transparentes ont pour effet de colorer légèrement le bois et d’en accentuer le grain tandis que les versions opaques, similaires à de la peinture, conviennent particulièrement bien à des bois ternis, d’un certain âge.

Un pot de lasure de 5 litres revient en moyenne à 50 €, en fonction des marques.

Imperméabilisants

On recommande de renouveler une fois par an la couche de scellant pour protéger votre terrasse en bois des intempéries et la maintenir en bon état. Veillez à laver au jet haute pression votre revêtement avant de le traiter, pour enlever la couche précédente d’imperméabilisant.

Le prix varie de 45 € à 80 € pour 5 litres, selon les fabricants.

Enduits étanchéifiants

Appliqué seul, l’imperméabilisant risque de se craqueler si des flaques d’eau stagnent sur le revêtement. Il est conçu pour pénétrer dans les pores du bois et le protéger contre les parasites et la moisissure, avant tout. Un agent étanchéifiant permet en revanche à l’eau de ruisseler et de s’évacuer, ce qui accélère par conséquent le temps de séchage. Il existe aujourd’hui des produits qui réunissent les propriétés de bouchepore et d’enduit étanchéifiant, mais certains propriétaires préconisent toutefois un traitement en deux temps – comptez en moyenne 40 € les 5 litres pour un agent étanchéifiant.

 

Prix de la construction d’une terrasse en bois : faire appel à un professionnel

L’intervention d’un entrepreneur pour votre terrasse en bois implique un budget plus conséquent, mais vous épargne bien des désagréments lors de la mise en œuvre de votre projet. Nous vous recommandons vivement de vous adresser à un professionnel – d’autant plus si vous avez des exigences particulières.

Certains éléments de votre projet ne pourront être concrétisés sans recourir aux services d’un architecte, notamment. Mieux vaut, dans tous les cas, confier à un professionnel les tâches qui requièrent des compétences spécifiques, comme le placement de conduites de gaz, d’un brasero ou d’un jacuzzi, par exemple. Vous avez ainsi la garantie que tous les raccords sont réalisés dans les règles de l’art.

Avant l’étape du devis pour votre terrasse en bois, assurez-vous de vous adresser à des entrepreneurs qui respectent scrupuleusement toutes les normes prévues par la loi. Renseignez-vous éventuellement auprès d’amis ou de voisins qui possèdent une terrasse pour juger par vous-même de la qualité du travail, avant d’entamer votre projet.

Prix de la construction d’une terrasse en bois : réparer ou remplacer une terrasse

Pour votre terrasse en bois, même les bois les plus robustes sont susceptibles de se fendre ou se déformer au fil des années. Certaines réparations courantes peuvent être effectuées par un ouvrier non spécialisé, comme remplacer une lame abimée par l’humidité ou dont les clous ressortent, par exemple. D’autres dégâts nécessitent en revanche l’intervention d’un professionnel. Il peut s’agir notamment de:

  • fixations obsolètes
  • lames souples ou spongieuses
  • moisissure étendue
  • rampes et balustrades lâches ou bancales

Certains problèmes sont révélateurs du fait que votre terrasse en bois est trop vétuste et doit être entièrement remplacée.

Si vous doutez que votre terrasse soit suffisamment sûre et donc praticable, demandez à un professionnel de l’inspecter. Certains dégâts peuvent être facilement évités, en connaissance de cause. Un bon entrepreneur prendra le temps de vous en expliquer la cause pour les éviter, à l’avenir. Des briques placées autour des fondations peuvent, par exemple, drainer l’eau et favoriser l’apparition de moisissure sur la structure.

Le budget nécessaire pour réparer ou remplacer une terrasse est tout aussi variable que s’il s’agit d’installer une nouvelle plateforme. Veillez cependant à tenir compte de ces différents aspects lorsque vous solliciterez des devis:

  • Recyclage – le PT est difficile à traiter à cause des substances chimiques qu’il contient. La taxe de recyclage sera, par conséquent, plus élevée pour le bois traité sous pression que pour d’autres matériaux.
  • Ajustements – modifier le design d’une rambarde peut sembler moins laborieux qu’ajouter un niveau à votre terrasse alors qu’en réalité, c’est un ouvrage qui requiert plus de matériaux et de temps de travail. Vérifiez ce qu’implique chaque modification avant de signer un devis.
  • Permis – il n’est pas nécessaire de déposer une demande de permis de contruire ou de déclaration de travaux pour une terrasse de plain pied non couverte. La déclaration de travaux est indispensable pour une terrasse surélevée et/ou couverte par un auvent (notion de projection au sol) dont la surface est comprise entre 5 et 20 m2. Le demande de PC est par contre nécessaire si votre terrasse est surélevée et/ou couverte par un auvent (notion de projection au sol) et si sa surface dépasse 20m2.
  • Démolition – les entrepreneurs facturent en moyenne 70 € à 300 € par mètre carré de surface habitable, dans le cas d’une démolition résidentielle. Vous pouvez néanmoins bénéficier d’un tarif réduit dans l’éventualité où les lames de bois sont en bon état et que l’entrepreneur peut les utiliser pour d’autres projets.

 

Prix de la construction d’une terrasse en bois : conclusion

Construire une terrasse demande autant de rigueur et d’attention que s’il s’agit d’agrandir une cuisine ou d’ajouter une chambre à coucher à une maison. En planifiant correctement toutes les étapes de réalisation avec un entrepreneur qualifié, vous avez l’assurance de disposer d’un espace dont vous profiterez pleinement, avec vos proches, pendant de longues années.

*Ces tarifs sont donnés à titre indicatif et ne représentent en rien une valeur de référence. Les moyennes sont issues de catalogues de fabricants, revendeurs en ligne et sites marchands.

Sommaire

Vous aimerez aussi


Vous êtes un professionnel

Opportunités de chantiers à saisir !

Être rappelé pour en profiter

Articles récents


Newsletter

Votre demande d'inscription a bien été prise en compte.

Professionnels du bâtiment

Nous avons des opportunités de chantiers pour vous !

Remplissez rapidement votre carnet de commandes avec des chantiers qui vous rapportent !

En savoir plus