Où réaliser vos travaux ?
Trouvez un artisan

Prix de l’isolation des sols

     
         
22 votes (3/5)

En isolant le sol on réduit durablement les dépenses énergétiques de la maison. Le prix de l’isolation du sol dépend du type d’isolant et de son épaisseur

TYPE Prix moyen au m²
Isolation sols
Isolation par la structure du plancher (vide sanitaire accessible)30 €
Isolation sur sol (vide sanitaire non accessible)40 €
Isolation de sol ©CMP

Isolation de sol ©CMP

Isoler ses sols permet de limiter les déperditions de chaleur et garantir des économies d’énergie substantielles. Les solutions sont performantes et efficaces dès la pose. En construction neuve comme en rénovation, les différentes possibilités intègrent généralement des planchers béton. Le coût est fonction de l’accessibilité et de la complexité de l’opération. L’isolation des sols revient, en moyenne, entre 20 € et 50 € par mètre carré. Parce que chaque professionnel fixe ses tarifs, Travaux.com a réalisé un tour d’horizon du marché de l’isolation des sols. Les prix relevés sont réalistes et prennent en compte chaque critère de choix. Vous trouverez, à travers cet article sur le prix de l’isolation des sols, l’ensemble des réponses à vos questions.

Isolation des sols : pourquoi isoler ses sols ?

Les parois et la toiture ne sont pas les uniques postes à isoler. Une maison perd aussi de l’énergie par son plancher. Selon l’Ademe, 10 % des pertes de chaleur se feraient par le sol. En isolant, vous réduisez naturellement votre facture de chauffage. Vous améliorez votre confort : plus de courant d’air dus aux ponts thermiques… Les sensations de froid disparaissent et vous vous sentez mieux en toutes saisons, car l’isolation des sols limite les pertes de chaleur, mais aussi de climatisation. Enfin, en isolant correctement ses sols, le propriétaire apporte une plus-value à son bien. Une maison ou un appartement bien isolé est recherché par les acheteurs potentiels, qui sont aussi prêts à engager un budget supérieur pour des maisons bien isolées.

Isolation des sols : les solutions préconisées par l’Ademe

Selon le guide de l’isolation de l’Ademe, les techniques d’isolation sont au nombre de 3. Elles consistent soit à utiliser des planchers béton à poutrelles et entrevous PSE (polystyrène expansé) certifiés à languettes, soit à employer des planchers béton à poutrelles avec isolation sous dalle flottante en pensant bien à intégrer la solution de chauffage, soit en installant des planchers en dalles de béton cellulaire.

Toujours selon l’Ademe, si le plancher est sur vide sanitaire ou locaux non chauffés, il est possible de compléter l’isolation par des panneaux en sous-face (fixés mécaniquement ou collés). Pour les planchers en bois, il est également possible de réaliser un plafond suspendu isolé rempli de laine minérale. Le professionnel responsable de votre projet vous conseillera sur la méthode à privilégier en fonction des caractéristiques de votre habitat. Le devis listera précisément le matériel utilisé et vous indiquera le nombre d’heures prévues pour la réalisation du chantier.

Isolation des sols : les données répertoriées par l’Anah

Pour une maison de plain-pied de 100 m² en région parisienne disposant de 15 m² de surface vitrée et d’un système de chauffage de plus de 15 ans, l’Agence nationale de l’habitat (Anah) chiffre le prix de l’isolation des sols en établissant des fourchettes précises. La première fourchette se situe entre 2 000 € et 4 000 € TTC pour une isolation sur un local chauffé non accessible * et la seconde fourchette est comprise entre 3 000 et 5 000 € TTC pour une isolation de plancher bas sur terre-plein ou vide sanitaire non accessible.*

L’économie annuelle estimée par l’Anah pour ces deux types d’isolation est de 124 € pour une maison chauffée au gaz, 183 € pour le fioul et 167 € pour l’électricité**.

Isolation des sols : la pose d’isolant par un pro

Les magasins spécialisés et les grandes surfaces de bricolage se livrent une concurrence rude. En faisant poser votre isolant par un artisan agrée RGE (Reconnu Garant de l’Environnement), vous obtenez des garanties fiables pour vos travaux. Les meilleurs matériaux, comme la main d’œuvre, sont facturés avec un taux de TVA réduit de 5,5 %. La mise en œuvre est réfléchie et la durée des travaux est limitée. Le résultat est ainsi à la hauteur de vos espérances.

Autre avantage : en faisant appel à un artisan qualifié, vous pouvez demander certaines aides : primes, subventions et études thermiques. Diverses aides au financement sont accordées par l’État comme le CITE (Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique) qui permet de financer jusqu’à 30 % du montant TTC des travaux et l’Éco-ptz qui incite à réaliser un emprunt à long terme sans intérêts à rembourser. Parmi les autres aides intéressantes, la Prime Énergie ou Eco Énergie paye une partie des frais engagés. Les aides des collectivités territoriales et locales complètent les aides de l’État. Enfin, l’Anah donne un coup de pouce aux foyers les plus modestes.

Sommaire

Voir aussi


Poster un commentaire

Une question ? Une réaction à cet article ? N'hésitez pas à laisser votre message ci-dessous:

Champs obligatoire

Vous êtes un professionnel

Opportunités de chantiers à saisir !

Être rappelé pour en profiter

Articles récents


Newsletter

Votre demande d'inscription a bien été prise en compte.

Professionnels du bâtiment

Nous avons des opportunités de chantiers pour vous !

Remplissez rapidement votre carnet de commandes avec des chantiers qui vous rapportent !

En savoir plus