Où réaliser vos travaux ?
Trouvez un artisan

Comment trouver un électricien ?

         
         
2 votes (5/5)

Un électricien doit être mobilisé pour tous les travaux impliquant le circuit électrique du logement. Selon le type de prestation, le coût d’un électricien sera exprimé en m² ou au tarif horaire. Le tarif horaire d’un électricien se situe dans une fourchette entre 32€ et 90 € selon la complexité des travaux à réaliser.

Pourquoi faire appel à un électricien ?

Intervention électricien

Intervention électricien

Un électricien doit être mobilisé pour tous les travaux impliquant le circuit électrique du logement :

  • installation d’un ventilateur,
  • ajout d’une prise murale,
  • encastrement de spots lumineux, etc.

Compte-tenu de la dangerosité potentielle de ces travaux, mieux vaut faire appel à un professionnel électricien qui saura se protéger et protéger le circuit électrique ainsi que tous les appareils qui y sont reliés. En outre, l’électricité dans les logements est soumise à certaines normes de sécurité qui auront un impact sur la vente du bien par exemple. Il faut donc s’entourer de professionnels électriciens expérimentés et fiables. Selon le type de prestation, le coût d’un électricien sera exprimé en m² ou au tarif horaire. Le tarif horaire d’un électricien se situe dans une fourchette entre 32 et 90 €.

Prix Tableau :

  • Tarif horaire d’un électricien : de 32 € à 90 €/h
  • Tarif horaire d’un électricien nuit ou week-end : au moins 75 € et jusqu’à 100 €/h.
  • Le coût d’un diagnostic électrique : une centaine d’euros
  • Mise aux normes de l’électricité : 90 € / m2
  • Prix de pose d’un luminaire :  85 € à 120 €.
  • Prix de pose d’un interrupteur électrique : entre 16 € et 140 €.:
  • Prix de pose d’un interphone: entre 400 € et 1800 €.
  • Prix de pose d’une prise électrique : entre 21 € et 62 €.
  • Prix de pose d’une éolienne ou de panneaux solaires : un forfait de 10 000 à 55 000 €
  • Prix de réhabilitation totale d’un réseau électrique : de 90 € à 110 € du m2.

Les tâches de l’électricien

Un électricien peut prendre en charge toutes sortes de prestations. En premier lieu, on peut citer le diagnostic électrique. En effet, lorsque l’on loue ou vend un bien immobilier dont l’installation électrique a été faite il y a plus de 15 ans, il est obligatoire de faire évaluer par un électricien professionnel cette installation. Le coût d’un diagnostic électrique s’élève à une centaine d’euros. L’électricien va alors contrôler plusieurs éléments, parmi lesquels :

  • Le tableau électrique
  • Les disjoncteurs et/ou interrupteurs
  • La liaison équipotentielle, vers la prise de terre
  • L’identification des matériels électriques inadéquats
  • L’identification des conducteurs non protégés

Il n’existe pas d’obligation de travaux liée à ce type de diagnostic. Cependant,  mettre en place les rénovations pointées par l’électricien au cours de son analyse permettra d’augmenter le prix du bien et d’accélérer sa vente ou sa location.

Par conséquent, l’électricien peut également être sollicité pour mettre aux normes une installation électrique. Dans cette situation, outre l’étape de diagnostic, l’électricien va réaliser toutes sortes de travaux qui permettront de réhabiliter une installation électrique vétuste et potentiellement dangereuse. Cette prestation se facture au m². Il faut compter au moins 90 € du m² pour la mise aux normes de l’électricité.

Le troisième type de prestation, qui recouvre une grande variété de situations concrètes, est l’installation et la réparation de petits appareils ou d’équipements ménagers spécifiques :

  • Encastrement de spots lumineux sur les murs ou au plafond
  • Installation d’un ventilateur au plafond
  • Installation d’un plafonnier
  • Ajouts d’interrupteurs
  • Ajouts de prises électriques
  • Installation d’une minuterie
  • Installation d’un régulateur de détecteur de mouvement
  • Installation d’un interphone

Seul un électricien confirmé saura installer ou réparer ces équipements. Une installation faite par un amateur risque d’endommager le circuit électrique, l’équipement en lui-même, voire les deux.

  • La pose d’un luminaire, selon la difficulté de pose, s’élèvera donc au moins à 85 € et jusqu’à 120 €.
  • La pose d’un interrupteur électrique peut être facturée au minimum 16 €, et s’élève jusqu’à 140 €.
  • La pose d’un interphone, selon l’équipement choisi et les caractéristiques du logement, coûtera entre 400 € et 1 800 €,
  • La pose d’une prise électrique sera facturé entre 21 € et 62 €.

Enfin, on peut faire appel à un électricien pour des prestations bien plus importantes en termes de temps et de budget comme la pose d’une éolienne ou de panneaux solaires. Il faudra alors compter un forfait global de 10 000 à 55 000 €, cette fourchette incluant le temps de travail et le matériel.

Comment organiser ses travaux lorsque l’on fait appel à un électricien ?

On peut contracter un électricien pour regrouper plusieurs travaux différents, ce qui est souvent plus intéressant en termes de tarif. En effet, l’électricien, comme la plupart des artisans, impacte ses frais de déplacements sur son devis. Par conséquent, rassembler diverses prestations plus ou moins importantes vous permettra de les faire réaliser à moindre coût.

En outre, regrouper ses travaux présente l’intérêt de ne pas avoir à enlever des équipements ou à refaire les finitions (peinture, tenture …). Dans le cadre de travaux d’ampleur, vérifiez le soin apporté par l’électricien aux finitions. En effet, lorsque l’on réhabilite entièrement un réseau électrique par exemple, l’électricien peut être amené à faire des saignées dans les murs pour faire passer les fils électriques. Dans ce cas-là les travaux de finition suite à ces saignées devront être de qualité pour un rendu esthétique satisfaisant. Il peut s’agir de maçonnerie si les murs sont en brique par exemple, de peinture ou encore de tapisserie.

Si vos travaux concernent la réhabilitation ou la construction d’un logement, il faudra que les différents corps de métiers – dont l’électricien – se synchronisent. En effet, l‘électricien travaille en partie durant la réalisation du gros œuvre. Le plaquiste par exemple doit connaître l’installation prévue par l’électricien pour que les deux prestations soient compatibles.

Il est donc crucial d’avoir un projet bien défini au niveau des équipements électriques pour éviter le démontage d’une partie des travaux en cas d’oubli, ce qui représenterait un surcoût important. La réhabilitation totale d’un réseau électrique se chiffre de 90 € à 110 € du m².

Conseils et points de vigilance pour trouver un bon électricien

Compte tenu du coût et de l’importance des tâches confiées à un électricien, il faut vérifier avec soin les références et les compétences du professionnel auquel on fera appel. On peut s’appuyer sur différentes informations pour pour trouver un électricien qualifié : labels garantissant la qualité, références des normes de sécurité… Consulter des sites spécialisés en travaux permettra aussi d‘identifier des électriciens bien évalués et de procéder à une comparaison de devis.

Il est possible de demander des références pour des travaux comparables et s’assurer de trouver un bon électricien.

De plus, l’électricien doit être assuré tout comme ses salariés. N’hésitez pas à vous renseigner sur les conditions de responsabilités civiles en cas de dommages matériels sur le chantier. En outre, les électriciens sont concernés par l’obligation de souscrire une assurance responsabilité décennale. Contrairement à l’assurance de responsabilité civile, la responsabilité décennale concerne les dommages qui pourraient survenir après la réalisation des travaux. Un critère qui doit être considéré comme rassurant est la détention d’une qualification QUALIFELEC, délivrée par un organisme indépendant.

Concernant le matériel électrique en lui-même, il faut également qu’il soit choisi avec soin en fonction de certaines normes de sécurité. On conseille d’opter pour du matériel titulaire du logo NF. Ce logo NF garantit que le produit est conforme à la réglementation française, européenne et internationale. Il certifie également la conformité du matériel aux critères de sécurité supplémentaires fixés en accord avec les professionnels du secteur.

Enfin, trouver un électricien compétent, faites lui part de vos attentes en matière de consommation d’énergie et d’économies. Un bon électricien saura vous conseiller les équipements et les installations les moins gourmandes, ainsi que des options de type installation de variateurs de lumière, minuteries ou encore de régulateurs d’éclairage.

Embaucher un électricien : questions fréquentes

Que faire si l’on a besoin d’un dépannage électrique en urgence ?

L’électricien peut être contacté en cas d’urgence : une prise qui fait des étincelles par exemple est un signe très inquiétant. En effet, une installation électrique défectueuse présente notamment un risque d’incendie qui ne doit en aucun cas être négligé. De même, une chaudière électrique ou un chauffe-eau électrique en panne en hiver est un désagrément qui nécessite une intervention en urgence. Le tarif horaire d’un électricien sollicité la nuit ou le week-end s’élève à 75 € au moins, et jusqu’à 100 €. Quant au dépannage électrique en urgence, il faudra compter de 40 € à 44 € de l’heure.

Quelles sont les normes à respecter lors de travaux d’électricité ?

Outre le fait qu’il est plus sûr de faire contrôler son installation électrique, notamment si elle a été faite il y a plusieurs années, l’installation électrique doit dans tous les cas être conforme à la norme NF C15-100, qu’il s’agisse d’un réseau électrique basse tension neuf ou rénové. Il faut savoir que cette norme évolue régulièrement. Par conséquent, un diagnostic électrique n’est valable que pour une durée de trois ans. L’évolution des normes et la durée de validité de 3 ans du diagnostic sont dues notamment à l’évolution rapide des appareils électriques. Ainsi, en cas de dommages dus à une installation électrique non conforme, la responsabilité civile et pénale du propriétaire peut être engagée.

De quelles aides peut-on bénéficier dans le cadre de travaux d’électricité ?

Si vos travaux d’électricité concernent un logement, qu’il soit principal ou secondaire, construit depuis au moins deux ans, vous bénéficierez d’un taux de TVA réduit de 10 % sur le matériel ainsi que sur la main d’œuvre.

Cependant, vous devez impérativement trouver un électricien professionnel pour bénéficier de ce taux réduit. Ainsi, les luminaires, les tableaux électriques ou encore les prises par exemple vous reviendront moins chers si c’est le professionnel qui a procédé à l’achat.

Il est relativement simple de justifier sa situation pour bénéficier de ce taux de TVA réduit : il suffit de fournir une attestation certifiant que le logement est achevé depuis plus de deux ans. On conseille en général de conserver cette attestation et les factures des entreprises en charge des travaux pendant 5 ans, en cas de contrôle de l’administration fiscale.

Sommaire

Voir aussi


Vous êtes un professionnel

Opportunités de chantiers à saisir !

Être rappelé pour en profiter

Articles récents


Newsletter

Votre demande d'inscription a bien été prise en compte.

Professionnels du bâtiment

Nous avons des opportunités de chantiers pour vous !

Remplissez rapidement votre carnet de commandes avec des chantiers qui vous rapportent !

En savoir plus