Où réaliser vos travaux ?
Trouvez un artisan

Prix d’un diagnostic légionellose

         
         
3 votes (4.3/5)

Le prix d’un diagnostic légionellose est variable. Il dépend du nombre de points à vérifier, de la superficie de l’habitation, du local de travail ou de l’établissement recevant du public.

Prix minimumPrix moyenPrix maximum
Dépistage légionellose 50 €75 €100 €
Ces tarifs sont exprimés en Euros, toutes taxes comprises (TTC). Ils sont issus de moyennes de prix de divers sites internet de construction.

Prix d'un diagnostic légionellose

Localité : National

Coût moyen

75 €

Fourchette de dépenses moyennes

63 € - 88 €

Coût minimum

50 €

Coût maximum

100 €

Le diagnostic légionellose

Prix d’un diagnostic légionelloseCertains diagnostics sont obligatoires pour les particuliers, en cas de vente ou de location d’une habitation, afin de protéger les acheteurs et les locataires : constat de risque d’exposition au plomb, état relatif à la présence des termites, état de l’installation gaz, état de l’installation électricité, diagnostic de performance énergétique (DPE), etc. Ces diagnostics constituent le Dossier de Diagnostic Technique (D.D.T.).

  • Le prix pour faire réaliser l’ensemble de ces diagnostics obligatoires varie entre 400 € et 700 €, pour un appartement de type F3.

Le D.D.T. est obligatoirement annexé au bail ou au contrat de vente. Cependant certains diagnostics, bien que facultatifs, présentent un grand intérêt pour éviter certains problèmes de santé. C’est le cas notamment du diagnostic légionellose.

Prix d’un diagnostic légionellose : un diagnostic recommandé

Le diagnostic légionellose est obligatoire depuis 2010, dans les Établissements Recevant du Public (E.R.P.) et dans les établissements possédant des productions d’eau chaude collective : gymnase, hôtel, internat, etc.

Les professionnels de la santé conseillent aux particuliers et aux copropriétés de s’intéresser également à ce phénomène encore méconnu en France. En effet, la légionellose est une maladie pulmonaire pouvant s’avérer mortelle. Elle est due à une bactérie, la légionelle, également nommée legionella pneumophila, se développant dans une eau ayant une température comprise entre 25 et 50 degrés. Les ballons d’eau chaude du type cumulus ou ballon relié à une chaudière, les systèmes de climatisation, les piscines, les pommeaux de douches et les canalisations des maisons individuelles et des appartements ne sont donc pas épargnés par ce phénomène. En effet, l’eau a tendance à y stagner et à présenter un terrain favorable à une contamination bactérienne.

Plusieurs personnes se trouvant dans la même habitation peuvent être touchées, même si cette maladie bactérienne n’est pas transmissible. 

La maladie provoquée par la légionelle se manifeste principalement par des difficultés respiratoires et de la fièvre. En effet, la bactérie entre dans le corps par inhalation et perturbe le fonctionnement des cellules du poumon.

Le diagnostic légionellose est donc un moyen préventif facile à mettre en œuvre et peu onéreux, pour préserver la santé des occupants de votre habitation. Le risque n’est pas négligeable, puisque 1 000 infections à la légionelle sont répertoriées par an. Ces chiffres ne concernent pas les formes bénignes de la maladie qui sont détectées par ailleurs.

Prix d’un diagnostic légionellose : le déroulement du diagnostic

La suspicion de légionellose est plus forte en présence de canalisations anciennes ou de traces de corrosion. Pour écarter tout risque, vous pouvez vous adresser à un diagnostiqueur agrée par un organisme indépendant du type COFRAC.

Le diagnostic légionellose débute par des prélèvements sur les installations. Le professionnel et les envoie à un laboratoire pour analyse du liquide prélevé. Le PH, c’est-à-dire l’acidité du liquide, est mesuré. La température est relevée avec précision. À l’issue des analyses, un rapport sur l’état général du lieu est remis au propriétaire. Ce dernier peut alors le présenter à des futurs acquéreurs, afin de les rassurer. Dans les bâtiments ouverts au public, le diagnostic légionellose est valable un an.

Les installations sont considérées comme infectées à partir d’un seuil de 1 000 bactéries par litre d’eau. En cas d’infection, des traitements adaptés sont alors recommandés. Il peut s’agir de porter la température de l’eau à au moins 60 degrés, afin de tuer les bactéries grâce à un choc thermique. Il est également possible d’utiliser des produits chimiques. Faire appel à un professionnel de la décontamination pour les manipuler est alors recommandé. Le technicien ne réalise jamais lui-même le traitement. Cette absence d’intervention explique que les tarifs d’un diagnostic légionellose sont abordables.

Cependant, si le diagnostic de détection de la légionellose est positif, il faudra effectuer un nouveau diagnostic, afin de s’assurer que le traitement curatif a fonctionné.

Prix d’un diagnostic légionellose : le coût d’un diagnostic légionellose

Les honoraires des diagnostiqueurs « légionellose », comme ceux de l’ensemble des professionnels de ce secteur, sont fixés librement. L’idéal est donc de demander au moins trois devis à des spécialistes, afin de comparer les tarifs pratiqués pour détecter la présence de légionellose. Il est, cependant, préférable de sélectionner des professionnels proches de votre domicile. Vous éviterez ainsi d’avoir à régler des frais de déplacement trop élevés. Si vous avez plusieurs diagnostics à réaliser, vous pouvez vous adresser à la même entreprise. Celle-ci pourra alors, en effet, vous proposer un forfait « diagnostics ». Elle ne viendra à votre domicile que pour une seule visite.

Afin d’établir une proposition de prix pour un diagnostic légionellose, le professionnel tient compte du nombre de points d’eau à vérifier, de la superficie de l’habitation et des difficultés d’accès. Seul un devis permet de connaître le prix exact de votre diagnostic légionellose. Par ailleurs, il faut savoir que le taux de TVA retenu pour les diagnostics est toujours le taux normal de TVA, soit 20 % actuellement.

Prix d’un diagnostic légionellose : comment éviter la légionellose

Des gestes simples permettent de limiter les risques de contamination par la bactérie de la légionellose. Ainsi, il ne faut pas boire l’eau chaude sortant du robinet mais faire chauffer l’eau froide, dans une bouilloire souvent nettoyée. Par ailleurs, l’eau doit circuler régulièrement dans les canalisations et dans le ballon d’eau chaude.

De plus, un bon entretien de votre système de production d’eau chaude sanitaire et de votre climatisation est indispensable. Cet entretien est peu onéreux.

Ainsi, le coût d’un contrat d’entretien annuel d’un climatiseur dépasse rarement les 200 €. Comme pour toute intervention dans le domaine du bâtiment, demander plusieurs devis permet d’obtenir la prestation de maintenance au meilleur prix.

Pour limiter les risques de contamination par la légionellose, les pratiques de construction doivent évoluer. Les conduites d’eau froide ne doivent, par exemple, pas être installées dans la même gaine technique que les conduits dégageant de la chaleur.

Sommaire

Voir aussi


Prix du désamiantage

L’amiante est un type de fibre minérale qui peut être décelé à l’aide d’un microscope. Si l’on utilise généralement le terme « amiante »…

Lire la suite 

Vous êtes un professionnel

Opportunités de chantiers à saisir !

Être rappelé pour en profiter

Articles récents


Newsletter

Votre demande d'inscription a bien été prise en compte.

Professionnels du bâtiment

Nous avons des opportunités de chantiers pour vous !

Remplissez rapidement votre carnet de commandes avec des chantiers qui vous rapportent !

En savoir plus