Où réaliser vos travaux ?
Trouvez un artisan

Comment trouver un plâtrier ?

         
         
1 vote (5/5)

Le plâtrier peut effectuer de nombreuses tâches dans le domaine de la construction, de la rénovation ou encore de l’isolation. Voici quelques tarifs pour vous donner une idée du budget de vos travaux de plâtrerie.

Pourquoi faire appel à un plâtrier ?

Pose de plaques de plâtre Castorama

Pose de plaques de plâtre Castorama

Le plâtrier, aussi appelé plâtrier plaquiste, pose selon des règles strictes le plâtre liquide ou des plaques de plâtre pour rénover l’intérieur d’une maison, restaurer un appartement ou distribuer les pièces d’une résidence neuve. Il utilise les matériaux classiques et innovants pour agencer, décorer et isoler des espaces de vie ou de travail confortables.

Monter des cloisons, doubler des parois, isoler des combles demande de nombreuses heures de travail et de nombreux efforts. Les plaques sont parfois lourdes, difficiles à transporter. En prime, un bon coup de main est nécessaire pour réaliser les joints et rendre le matériau prêt à peindre.

  • Le tarif horaire d’un plâtrier varie de 35 € à 50 € HT en moyenne et jusqu’à 70 € pour les travaux les plus complexes.
  • Le coût moyen de réalisation de travaux de plâtrerie est de 1 432 € TTC en moyenne.

Notre guide vous aidera à cibler les critères à prendre en compte lors de la recherche d’un plâtrier et à reconnaître les qualités appréciées pour ce genre de travail. Vous aurez tous les atouts en main pour trouver le bon professionnel.

  • Tarif horaire d’un plâtrier : de 35 € à 50 € HT en moyenne et jusqu’à 70 €
  • Coût moyen de réalisation de travaux de plâtrerie : 1 432 € TTC
  • Prix de pose de cloisons en plaques de plâtres au m² : entre 10 € et 15 €
  • Prix de Pose de cloisons en placo au m² : de 25 € à 40 €
  • Prix de pose d’un faux plafond en placo au m² : entre 30 € et 50 €
  • Prix de pose d’une cloison de plâtre isolante au m² : de 30 € à 40 €
  • Prix de pose d’une plaque de plâtre hydrofuge au m² : entre 35 € et 40 €
  • Prix moyen de réalisation de cloisons en plaques de plâtre : 2 500 € TTC
  • Prix moyens de doublage d’une cloison : entre 35 € et 50 € du m²
  • Prix de la démolition d’une cloison ou d’un faux plafond en plâtre : environ 40 € du m².

Pour trouver un plâtrier expert dans votre région, plusieurs solutions vous sont offertes. Toutes sont répertoriées dans notre guide.

Comment trouver un plâtrier ?

Trouver un plâtrier plaquiste ou un plâtrier peintre nécessite de prendre en compte de nombreux paramètres.

Le métier demande un savoir-faire expert, une longue pratique et une formation continue sur la pose des nouveaux matériaux. Le professionnel contracté doit être capable de réaliser un travail soigné dans les temps sans pour autant pratiquer des tarifs élevés.

La première piste pour trouver un plâtrier compétent consiste à faire fonctionner le bouche à oreille. Vos connaissances peuvent vous recommander des professionnels plâtriers de qualité. Si vos travaux de rénovation se font sous la supervision d’un architecte ou architecte d’intérieur, vous pourrez faire confiance au réseau de cet expert. Ce dernier est sans aucun doute en contact avec des plâtriers compétents. Les sites de demande de devis en ligne peuvent également être d’une aide précieuses dans votre recherche de plâtrier: toutes les vérifications (assurances, inscription au registre des métiers) sont réalisées en amont par les services de mise en relation.

Enfin pensez aux réseaux d’artisans comme les fédérations professionnelles (CAPEB, FFB) qui disposent d’annuaires ainsi que des organismes distribuant les qualifications (RGE, Qualibat, éco-artisan, etc.)

Dans quels cas rechercher un plâtrier ?

Le plâtrier peut effectuer de nombreuses tâches dans le domaine de la construction, de la rénovation ou encore de l’isolation. Ce professionnel du BTP travaille au côté d’autres corps de métier comme le plombier, l’électricien, le menuiser, etc. et planifie chaque opération en fonction de l’avancée des travaux.

Vous pouvez avoir besoin trouver un plâtrier pour créer des cloisons distributives, isoler vos combles avec du placo, doubler vos murs pour leur apporter une isolation phonique, refaire un plafond ou élaborer un faux plafond. Le plâtre a pour principal avantage d’isoler phoniquement et thermiquement et il permet aussi une mise en peinture presque immédiate après la création de la cloison. Le plâtrier doit pouvoir :

  • intervenir au bon moment en respectant l’ordre des travaux
  • choisir les bons matériaux en fonction des souhaits et du budget de son client
  • aider dans les démarches administratives et conseiller sur les aides financières
  • apporter des garanties sur la durée.

Le tarif horaire du plâtrier doit être parfaitement lisible sur son site et dans son local de travail. Il doit aussi apparaître sur le devis remis avant les travaux. Le montant peut ainsi être comparé avec les tarifs des concurrents.

Voici quelques tarifs pour vous donner une idée du budget de vos travaux de plâtrerie :

  • Prix de pose de cloisons en plaques de plâtres au m² : entre 10 € et 15 €
  • Prix de pose de cloisons en placo au m² : de 25 € à 40 €
  • Prix de pose d’un faux plafond en placo au m² : entre 30 € et 50 €
  • Prix de pose d’une cloison de plâtre isolante au m² : de 30 € à 40 €
  • Prix de pose d’une plaque de plâtre hydrofuge au m² : entre 35 € et 40 €
  • Prix moyen de réalisation de cloisons en plaques de plâtre : 2 500 € TTC
  • Prix moyens de doublage d’une cloison : entre 35 € et 50 € du m²
  • Prix de la démolition d’une cloison ou d’un faux plafond en plâtre : environ 40 € du m².

Plâtrier plaquiste ou plâtrier peintre ?

Le plâtrier peut être plâtrier plaquiste ou plâtrier peintre. Vous devez être conscient du type de professionnel à contracter dès le début de votre recherche de plâtrier.

Le plâtrier plaquiste crée des parois solides. Il est un spécialiste de l’isolation lorsqu’il habille les sous pentes et les murs. Ce professionnel sait lire un plan de construction et appliquer point par point une procédure de pose. On parle de plâtrier plafonnier lorsqu’il réalise des plafonds suspendus et faux plafonds. Ce type de professionnel est à contracter si vous devait faire poser des cloisons et des plafonds.

Le plâtrier peintre. est un expert des finitions réussies. Il peint ou applique un enduit selon les recommandations de son client et participe ainsi à la décoration du lieu de vie.Il intervient sur des structures déjà réalisées.

Le plâtrier travaille seul ou dans une entreprise de plaquistes. Trouver un plâtrier auto-entrepreneur peut être intéressant d’un point de vue financier puisque ce professionnel n’est pas habilité à appliquer la TVA. Toutefois ce dernier ne permet pas de disposer de TVA réduite sur l’achat du matériel et répercute souvent les coûts sur la main d’œuvre.

Les tarifs horaires des plâtriers auto-entrepreneurs sont souvent moins élevés. Les qualifications et les garanties de ces travailleurs indépendants restent toutefois à vérifier. Ils doivent aussi disposer des assurances nécessaires.

Quel coût horaire pour un plâtrier ?

Le coût horaire du plâtrier aide dans bien des cas à faire le tri entre les différents professionnels aptes à réaliser les travaux de plâtrerie.

  • Le tarif horaire d’un plâtrier plaquiste varie de 15 € à 50 € du m².
  • Le tarif horaire du plâtrier peintre varie de 25 € à 70 € du m².

Ce tarif précis fixé à l’avance dépend aussi du type de matériaux utilisés.

  • Le prix d’une plaque de plâtre standard BA 13 au m² est compris entre 2 € et 5 €
  • Le prix d’une plaque de plâtre dépolluante au m² se situe entre 4 € et 10 €
  • Le prix d’une plaque de plâtre hydrofuge au m² s’étend de 6 € à 10 €
  • Le prix d’une plaque de plâtre isolante ignifugée au m² tourne autour des 8 € – 10 €
  • Le prix d’une plaque de plâtre avec doublage polystyrène au m² varie de 15 € à 40 €
  • Le prix d’une plaque de plâtre de plafond isolant au m² s’échelonne de 40 € à 60 €
  • Le prix d’une plaque de plâtre perforée au m² avec la pose est compris entre 50 € et 75 €.

Vaut-il mieux trouver un plâtrier ou une entreprise générale ?

Vous voulez savoir comment trouver un plâtrier talentueux et raisonnable au niveau tarif ? Le coût horaire d’un plâtrier indépendant peut être plus haut que le tarif horaire du plâtrier embauché dans une entreprise générale car les charges de l’artisan sont élevées. Il a dû acheter le matériel et faire face à diverses obligations.

L’entreprise générale de plâtrerie ou de maçonnerie gère un certain nombre d’employés et dispose d’un équipement spécifique pour chaque corps de métier. Plus rapide à la tâche, elle garantit des délais d’attente moins longs que l’artisan qui travaille seul.

Pour trouver un plâtrier qualifié, la première méthode est le bouche à oreille et la seconde méthode est la recherche d’avis vérifiés en ligne sur les sites spécialisés dans le BTP. Si le professionnel vous propose de voir des chantiers terminés, n’hésitez pas à vous déplacer. Enfin, demander des devis permet aussi d’obtenir des réponses fiables sur les prestations réalisées et les prix pratiqués.

Quelques questions à se poser avant d’embaucher un plâtrier

Différentes questions viennent à l’esprit lorsqu’il s’agit d’engager un plâtrier :

Le plâtrier dispose-t-il d’une assurance ?

Vous devez pouvoir vous faire rembourser par une compagnie d’assurances en cas d’incident ou de travail mal accompli. Si l’artisan plâtrier ne dispose d’aucune assurance, vous risquez d’être reconnu responsable en cas de dommages corporels sur une personne externe au chantier.

Combien de temps va durer le chantier ?

La réponse est fonction de la nature des travaux, des différentes opérations à effectuer et de la superficie de la maison individuelle ou de l’appartement. Une entreprise employant plusieurs plâtriers mettra moins de temps qu’un artisan seul.

Les aides financières possibles lors de l’embauche d’un plâtrier

Comment trouver un plâtrier et économiser sur ses travaux ? La réponse est : en utilisant les aides au financement proposées par l’État si le chantier est inclus dans une rénovation énergétique globale visant à maximiser les performances d’isolation d’un lieu de vie privé. Le CITE (Crédit d’Impôt sur la Transition Energétique) et l’éco ptz rendent le projet moins onéreux.

Ils sont généralement complétés par des aides des collectivités et des subventions de l’Anah. Le taux de TVA dans ce cas précis est de 5,5 % seulement, à condition toutefois que la résidence principale ou secondaire ait été achevée depuis plus de 2 ans. Dans les autres cas de rénovation, la TVA est à 10 % ou à 20 % si a maison est en cours de construction.

Les qualifications à rechercher avant l’embauche d’un plâtrier

Le plâtrier plaquiste dispose au minimum du CAP plaquiste ou d’un CAP staffeur ornemaniste mais il peut aussi détenir un bac pro aménagement – finition du bâtiment, un MC plaquiste, un brevet professionnel métiers du plâtre et de l’isolation ou même un BTS aménagement et finition. Si vous souhaitez faire décorer votre lieu de vie avec des produits spécifiques, mieux vaut peut-être s’adresser à un diplômé de haut niveau. De même, si vous voulez obtenir les aides de l’État, vous n’aurez d’autres choix que d’engager un artisan qualifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

L’expérience est évidemment un critère à ne pas négliger. Vérifiez depuis quand est implantée l’entreprise et si des recommandations d’anciens clients sont à votre disposition.

Sommaire

Voir aussi


Vous êtes un professionnel

Opportunités de chantiers à saisir !

Être rappelé pour en profiter

Articles récents


Newsletter

Votre demande d'inscription a bien été prise en compte.

Professionnels du bâtiment

Nous avons des opportunités de chantiers pour vous !

Remplissez rapidement votre carnet de commandes avec des chantiers qui vous rapportent !

En savoir plus