Où réaliser vos travaux ?
Trouvez un artisan

Comment trouver un chauffagiste ?

         
         
1 vote (5/5)

Les chauffagistes installent et entretiennent tous les équipements relatifs au chauffage et à la production d’eau chaude : installation, remplacement et entretien des radiateurs, des chauffages au sol, des chauffages solaires ou encore des chauffages au bois.

Pourquoi faire appel à un chauffagiste ?

Installation de chaudiere Viessmann

Installation de chaudiere Viessmann

Les chauffagistes installent et entretiennent tous les équipements relatifs au chauffage et à la production d’eau chaude : installation, remplacement et entretien des radiateurs, des chauffages au sol, des chauffages solaires ou encore des chauffages au bois.

Ils travaillent également sur les systèmes de climatisation et de ventilation, qu’il s’agisse de les installer, de les réparer ou de les entretenir. Ces éléments étant reliés à la fois à l’électricité et au circuit d’eau, demandent une grande technicité.

Le chauffagiste vous aidera, dans le cadre d’une installation, à choisir parmi tous les différents types de chauffages disponibles :

  • Radiateur à eau
  • Radiateur électrique
  • Chauffage au bois
  • Chauffage solaire
  • Chauffage au sol
  • Plafond chauffant
  • Chauffage mural

Le tarif horaire d’un chauffagiste se situe entre 30 € et 60 €, ce prix n’incluant pas le déplacement de l’artisan. Tous les équipements installés par le chauffagiste ont des coûts différents et présentent à la fois des avantages et des inconvénients. Il faudra donc définir des priorités et hiérarchiser ses critères pour faire un choix.

  • Installation de radiateurs à eau : entre 40 € et 1 800 € 
  • Installation de radiateurs électriques : entre 80 € et 1 700 €
  • Installation de chauffages au sol, au plafond ou muraux : entre 40 et 150 €/m²
  • Dépose de chaudière : entre 150 € et 250 €,
  • Dépose  de radiateurs à eau : entre 400 € et 550 €,
  • Dépose de radiateurs à électriques : entre 80 € et 120 €,
  • Entretien annuel d’une chaudière : entre 80 € et 200 €,
  • Prix moyen d’un chauffage :  entre 1 670 euros et 10 571 euros,
  • Entretien mensuel de chaudière :  entre 10 € et 30 €
  • Intervention d’un réparateur : entre 100 € et 160 €Installation de radiateurs à eau entre 40 € et 1800 €,
  • Installation de radiateurs électriques : entre 80 € et 1700 €
  • Installation de chauffages au sol, au plafond ou muraux entre 40 et 150 € au m2
  • Tarif horaire d’un chauffagiste entre 30 € et 60€.

Les tâches du chauffagiste

Dans le cadre d’une installation ou d’un remplacement de système de chauffage, le chauffagiste est susceptible de mener une étude thermique du logement concerné pour proposer le système de chauffage le plus adapté, dans la limite du budget que vous lui aurez soumis.

N’hésitez pas à vous renseigner sur les performances énergétiques des différents équipements : la facture d’énergie peut être alourdie ou allégée selon leur adéquation avec le logement.

Trouver un chauffagiste peut donc vous permettre de planifier un investissement dans une installation moins gourmande, investissement qui sera alors amorti grâce aux économies engendrées.

Si votre logement est neuf, le tarif global de l’installation d’un chauffage sera conditionné par la nature des travaux réalisés, mais aussi de critères particuliers tels que :

  • Les conditions techniques et l’accessibilité des accès électriques/ eau / gaz/ fioul, etc.
  • La puissance électrique nécessaire du type de chauffage à installer,
  • Le nombre de radiateurs à prévoir,
  • La puissance de la chaudière,
  • La qualité de l’installation électrique.

En choisissant le type de chauffage, il faut aussi penser à prendre en compte le prix de la maintenance et des éventuels réparations qui s’ajouteront chaque année au prix d’achat initial. Ainsi, dans le cas d’une chaudière, il faudra compter entre 10 € et 30 € d’entretien mensuel. L’intervention d’un réparateur en cas de panne sera facturée entre 100 € et 160 €.

Comment trouver un  chauffagiste

Lorsque l’on cherche un chauffagiste, il est utile de consulter les sites spécialisés en travaux et référencement d’artisans, qui permettent d’obtenir des recommandations et plusieurs devis.

Les prix d’achat, d’installation, de réparation ou de maintenance des équipements de chauffage dépendent de l’appareil choisi, de l’énergie exploitée, de la puissance énergétique nécessaire et enfin du temps de main d’œuvre nécessaire.

Un appareil fonctionnant en sous-régime ou en sur-régime par rapport à l’électricité dont il a besoin risque de s’abîmer bien plus rapidement, voire de tomber en panne ou de provoquer des coupures de courant ou des courts-circuits. Il est donc important de faire appel à un chauffagiste qualifié pour vous protéger de ces risques. Vous pouvez obtenir le nom et les coordonnées de chauffagistes qualifiés en vous rapprochant d’organisme tels que l’Ademe, ou encore de fédérations d’artisans (FFB, CSTB) ou d’organismes permettant d’obtenir des qualifications professionnelles (Qualibat, Qualibois, etc.). Enfin, le bouche-à-oreille fonctionne toujours!

Quel que soit le moyen ou le réseau que vous utiliserez pour trouver un chauffagiste, privilégiez un artisan qui exerce dans votre région ou à proximité de votre domicile. Vous économiserez sur les frais de déplacement et sera assuré que ce dernier installera le système le plus adapté aux caractéristiques climatiques de votre lieu d’habitation. 

De quelles aides peut-on bénéficier en embauchant un chauffagiste ?

Il existe un certain nombre d’aides pour amortir le coût horaire d’un chauffagiste ainsi que celui du matériel et inciter les particuliers à entreprendre des travaux de rénovation énergétique.

Ces aides concernent potentiellement le chauffage s’il s’agit de remplacer un système énergivore pour un système plus performant. Ainsi, le crédit d’impôt de transition énergétique CITE sous condition peut apporter 30 % de crédit d’impôt. On peut également bénéficier d’une TVA réduite à 5,5%, bénéficier de primes énergies dans le cadre des CEE et enfin souscrire un éco-prêt à taux zéro, dans la limite de 30 000 € .

Ces aides sont soumises à des critères d’éligibilité.

Elles ne concernent que les chaudières très performantes, qu’elles soient individuelles ou collectives, les pompes à chaleur géothermiques et air-eau, les appareils de chauffage au bois et autres biomasses, les chaudières à micro-cogénération gaz et enfin les appareils de chauffage fonctionnant à l’énergie hydraulique. Les chaudières fonctionnant au fioul ne sont plus éligibles depuis mi 2018.

Le nouveau système de chauffage doit obligatoirement être installé par un chauffagiste qualifié RGE dans un logement principal dont la construction a été terminée il y a plus de deux ans. On peut le solliciter en tant que propriétaire mais aussi en tant que locataire. Concernant le crédit d’impôt, pour l’année 2019 encore, les revenus ne sont pas un critère d’éligibilité : si vous n’êtes pas imposables, cette aide prendra la forme d’un remboursement de la part de l’administration fiscale.

Voici quelques exemples d’équipements éligibles :

  • Chaudière basse température
  • Chaudière fioul à condensation
  • Chaudière gaz à condensation
  • Chaudière fioul basse température
  • Chaudière bois à granulés
  • Poêle à bûches
  • Poêle à granulés de bois
  • Insert de cheminée
  • Pompe à chaleur air-eau
  • Pompe à chaleur géothermique
  • Chauffage solaire

Quant au prêt à taux zéro éco-PTZ, il permet de participer au financement d’un système de chauffage alimenté par une énergie renouvelable, qu’elle soit solaire ou hydraulique. Les logements éligibles sont les résidences principales achevées avant 1990. Les travaux sont éligibles à partir du moment où, outre l’installation d’un nouveau chauffage, une autre tâche de rénovation thermique sera réalisée. Cela peut prendre la forme de l’installation d’un équipement de production d’eau chaude fonctionnant avec une source d’énergie renouvelable, d’un renouvellement de l’isolation thermique de la toiture, d’une amélioration de l’isolation thermique d’au moins 50 % des murs extérieurs ou des fenêtres, ou encore le remplacement des portes extérieures.

Enfin, l’Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat (ANAH), alloue des subventions pour faciliter la mise en place d’un chauffage performant. Sous conditions de revenues, ces aides peuvent couvrir jusqu’à 50 % des travaux et dans la limite de 10 000€. Le logement concerné par les travaux doit avoir été terminé il y a quinze ans au moins.

Les normes qualité sur lesquelles s’appuyer pour choisir un  chauffagiste

Pour trouver un bon chauffagiste, il existe des labels et des certifications permettant de garantir le professionnalisme des installateurs.

Le label RGE certifie les professionnels du bâtiment et les artisans chauffagistes pour les travaux de rénovation. Ce label est délivré par des organismes indépendants. Pour l’obtenir, la société ou l’artisan indépendant qui le sollicite doit répondre à diverses conditions pour prouver la qualité des travaux effectués. En outre, il s’engage à ne sous traiter qu’avec des professionnels labellisés RGE.

Ce label est obligatoire pour obtenir les aides d’Etat (crédit d’impôt, TVA à 5,5%, etc.) sur l’installation d’équipement de chauffage.

Des labels spécifiques concernant le type de chauffage installé peuvent être affiché par le chauffagiste: QualiBois, Qualifélec, QualifENR, Qualibat….

Comment trouver un chauffagiste : questions fréquentes

Existe-t-il une obligation d’entretien ?

Depuis une dizaine d’années, l’entretien des chaudières dont la puissance nominale est comprise entre 4 à 400 kW est obligatoire une fois par an pour des questions de sécurité. Il s’agit de limiter les intoxications au monoxyde de carbone. Toutes les chaudières à combustion sont concernées : chaudière au gaz, chaudière au bois, chaudière au fioul ou chaudière multi-combustions. Cet entretien coûte entre 80 € et 200 € et est généralement imputé sur les charges locatives.

À quel taux de TVA mes travaux seront-ils soumis ?

Si les travaux de chauffage sont éligibles au crédit d’impôt chauffage dans un logement terminé depuis plus de deux ans et qui est une résidence principale ou secondaire, le taux de TVA réduit à 5,5 % sera applicable sur le matériel et sur la main-d’œuvre. Si les travaux ne rentrent pas dans ce cadre mais qu’ils sont réalisés par un chauffagiste professionnel, ils seront soumis au taux de TVA intermédiaire de 10 %.

Dans le cadre d’une rénovation, quel est l’impact sur le devis ?

Dans le cadre d’une rénovation de logement, certaines tâches s’ajoutent à l’installation et à la mise en fonctionnement en elle-même. Il faut en effet déposer les équipements de l’installation précédente. Le tarif de dépose dépend de l’équipement : la dépose d’une chaudière, sera facturée en moyenne entre 150 € et 250 €. Pour retirer sept radiateurs, il faudra compter entre 400 € et 550 € pour des radiateurs à eau, et entre 80 € et 120 € supplémentaires pour des radiateurs électriques.

Sommaire

Voir aussi


Vous êtes un professionnel

Opportunités de chantiers à saisir !

Être rappelé pour en profiter

Articles récents


Newsletter

Votre demande d'inscription a bien été prise en compte.

Professionnels du bâtiment

Nous avons des opportunités de chantiers pour vous !

Remplissez rapidement votre carnet de commandes avec des chantiers qui vous rapportent !

En savoir plus