Où réaliser vos travaux ?
Trouvez un artisan

Prix du carrelage salle de bains

         
         
1 vote (5/5)

Le prix du carrelage de salle de bains se définit en étudiant les matières qui composent le carrelage ou encore les dimensions et particularités du modèle choisi. Le prix du carrelage de salle de bains est en moyenne entre 4€ et 55 € du m² TTC hors pose

Le carrelage de salle de bains

Carrelage salle de bains Marazzi collection Clayline Espace Aubade

Carrelage salle de bains ©Marazzi

La salle de bains étant une pièce humide, ses revêtements muraux et sol doivent être adaptés. Le carrelage est pour cette raison une alternative de choix. Résistant, facile à nettoyer, parfois traité pour être anti-dérapant mais surtout esthétique imaginé sur tous les tons de la palette de couleur, uni, à motifs, aux finitions mates ou brillantes, ce matériau rend chaque salle de bain unique. Tomette, pierre naturelle, grès cérame, faïence ou encore carreaux de mosaïque subliment en aidant à définir chaque espace.

Le budget à consacrer à la pose de carreaux dans la salle de bains se définit en étudiant les prix des matières qui composent le carrelage ou encore les dimensions et particularités du modèle choisi.

  • Poser du carrelage dans la salle de bains revient en moyenne entre 4€ et 55 € du m² TTC, pose non comprise.
  • À ajouter à ce montant, le tarif horaire du carreleur professionnel s’élève entre 35€ et 70 € selon la méthode de pose désirée.

Revoyez en détail tous les tarifs du carrelage de salle de bains en suivant pas à pas cet article tiré du guide des prix carrelage. Si vous recherchez des informations fiables, vous êtes au bon endroit…

Prix du carrelage de salle de bains : pourquoi préférer le carrelage ?

Poser du carrelage est la solution la plus économique pour garantir une parfaite étanchéité dans la salle de bains, une atmosphère saine et une bonne hygiène. L’offre est vaste tant au niveau des dimensions des carreaux que des couleurs et de l’aspect.

La salle de bains mérite un décor soigné valorisé par des frises ou même des fresques avec aspect lisse ou à reliefs ton sur ton. La faïence colorée, pastel ou très gaie, aide à créer différentes zones et se marie parfaitement avec le carrelage de sol classique ou imitant une autre matière comme le bois ou le marbre. Les volumes se dessinent subtilement en accueillant mobilier et appareils sanitaires.

S’il peut être tentant d’opter pour un carrelage en pierres naturelles pour le sol, mieux vaut réfléchir à deux fois car ce matériau est généralement poreux et nécessite un traitement hydrofuge assez coûteux. Les tomettes offrent un style typique mais ne correspondent pas à tous les environnements. En bref, le choix du carrelage de salle de bains dépend du style souhaité, du budget et des propriétés attendues.

Globalement, poser du carrelage dans la salle de bains facilite aussi le quotidien. Nettoyé à l’eau claire et au savon de Marseille, étanche, ne retenant pas les tâches, ce matériau permet un gain de temps précieux.

Prix du carrelage de salle de bains : les matériaux et leurs spécificités

Il faut différencier le carrelage de sol de salle de bains disponible en carreaux, lamelles, dalles ou lames et le carrelage mural de salle de bains à choisir parmi différentes dimensions.

  • Le carrelage de sol se veut antidérapant ou texturé pour éviter les accidents par glissade. Le grès cérame convient idéalement à l’utilisation dans les pièces humides car il peut accepter toutes sortes de détergent et assurer ainsi la préservation de l’hygiène. Une réalisation parfaite des joints est nécessaire. La tomette et la pierre naturelle sont aussi couramment utilisées pour donner un charme intemporel à la pièce même s’ils s’avèrent plus difficiles à entretenir et souvent plus chers.
  • Le carrelage mural peut prendre différentes apparences : la mosaïque se présente sous forme de petits carreaux qui associés, forment un décor soit oriental, soit vintage, soit design. L’artisan devient artiste en assemblant joliment les couleurs, les nuances et les motifs. La faïence est de dimension moyenne et elle se pose donc très rapidement, à condition d’avoir le coup de main.

Différentes catégories de faïence sont disponibles dans le commerce et dans les ateliers artisanaux dont la faïence lisse, la faïence à relief et la faïence ondulée. En céramique pure, le carrelage mural montre une grande résistance à l’usure et au temps qui passe. Il peut être recouvert d’une couche d’émail mais il est alors plus fragile. À prévoir également, une frise ou un listel coordonné pour définir certains espaces ou simplement décorer et des plinthes pour réaliser un raccord parfait avec le revêtement de sol.

Prix du carrelage de salle de bains : ce qui influence le devis

Le prix au m² du carrelage de salle de bains est influencé par de nombreux critères mais il dépend surtout de la qualité de fabrication du matériau, de ce qui entre dans sa composition et de la technique utilisée pour le rendre résistant à l’humidité.

  • Le prix du carrelage mural de salle de bains est fonction du modèle choisi, des finitions, des dimensions et même du style.
  • Le prix du carrelage de salle de bains pour le sol varie plutôt selon l’épaisseur, la dureté, la dimension et les différents traitements subis.

Le prix de pose du carrelage de salle de bains est déterminé par la difficulté du chantier. En effet, les salles de bains avec nombreux recoins et espaces restreints demanderont souvent bien plus de travail que les salles de bains aux formes épurées. La technique de pose, classique ou avec calepinage, droite ou en diagonale, va aussi jouer sur le prix final.

Enfin, la nature des travaux peut influer sur le devis de manière positive. En effet, le montant de TVA comptabilisé lors d’une rénovation dans une maison datant de plus de deux ans est de 10 % si les travaux sont réalisés par un artisan professionnel. Dans le neuf, le montant de la TVA reste de 20 %.

Prix du carrelage de salle de bains : les prix des différentes catégories

Les variétés de carrelage sont extrêmement nombreuses et leur prix peut être très bas, comme très élevé. Le coût du carrelage de salle de bain est la plupart du temps évalué au mètre carré.

  • Ainsi, le prix au m² d’un carrelage de salle de bains est compris entre 5 et 55 € TTC en moyenne sans la pose. Il varie selon le matériau.
  • Le prix au m² du carrelage de salle de bains est en moyenne de 30 € TTC du m² mais il peut atteindre plus de 250 € TTC du m².
  • Le tarif d’un carrelage de salle de bains de sol de type grès cérame est compris entre 20 € et plus de 130 € le m².
  • Le coût d’un carrelage de salle de bains de type terre cuite s’échelonne de 30 € à 110 € le m² TTC et celui de la pierre naturelle de 40 € à plus de 210 € TTC.
  • Le prix du carrelage mural de salle de bains appelé faïence se situe entre 5 € et 130 € et plus s’il présente un aspect particulier.
  • Souvent plus élevé, le prix du carrelage mural de salle de bains de type mosaïque débute à 15 € mais peut atteindre 250 € pour les modèles les plus soignés.
  • Par ailleurs, le tarif du carrelage de salle de bains peut dans certains cas être affiché à la pièce. C’est souvent le cas pour la frise décorative et le listel à poser au mur entre des carreaux de plus grande dimension.
  • Le coût du carrelage de salle de bains de type frise est compris entre 4 € et 17 € TTC en moyenne.
  • Il en est de même pour l’évaluation du prix du carrelage de salle de bains façon plinthe. Le montant peut varier de 1,50 € à plus de 20 € TTC.

Au prix du carrelage s’ajoute le prix de la main d’œuvre si le chantier est réalisé par un professionnel.

  • Le prix de pose d’un carrelage de salle de bains est estimé entre 35 € et 70 € de l’heure. Le professionnel pratique parfois des tarifs plus hauts que ses concurrents. Ceci lui est permis s’il utilise une technique unique ou si sa notoriété est reconnue. Le prix de pose du carrelage de salle de bains est aussi variable selon la région.

Prix du carrelage de salle de bains : les normes en vigueur

Les normes relatives à la conception et à la pose de carrelage intérieur sont les normes PEI et UPEC. Elles font entrer le carrelage dans différentes catégories et indiquent quel usage est possible (intérieur ou extérieur, pièce humide ou pièce de vie, etc.). Des tests sont effectués pour déterminer si les carreaux fabriqués correspondent bien aux attentes. Ces tests contrôlent la résistance du carrelage face aux chocs, face aux rayures, face à la glissance ou encore face à l’humidité ambiante.

Les normes UPEC mesurent la résistance à l’usure, au poinçonnement, à l’eau, aux tâches et produits chimiques. Le carrelage est noté de 0 à 4 pour que le client puisse savoir immédiatement si le revêtement correspond bien à l’usage qu’il veut en faire.

Les normes PEI déterminent la qualité du carrelage intérieur et plus particulièrement celle du grès émaillé. La classe PEI 1 par exemple garantit que le carrelage est idéal pour la salle de bains car il peut être parcouru pieds nus mais elle le déconseille dans les pièces à fort passage.

En complément, la norme A/B/C définit la résistance à la glissance en étant pieds nus sachant que la lettre C représente une adhérence forte et la norme R définit la résistance à la glissance pieds chaussés.

Sommaire

Voir aussi


Vous êtes un professionnel

Opportunités de chantiers à saisir !

Être rappelé pour en profiter

Articles récents


Newsletter

Votre demande d'inscription a bien été prise en compte.

Professionnels du bâtiment

Nous avons des opportunités de chantiers pour vous !

Remplissez rapidement votre carnet de commandes avec des chantiers qui vous rapportent !

En savoir plus