Accueil > Travaux > Sols souples > Comment choisir son revêtement de sol souple

Comment choisir son revêtement de sol souple

Pourquoi choisir un sol souple plutôt qu’un autre ? Question difficile tant les gammes sont nombreuses et variées et que chaque type de revêtement possède ses caractéristiques propres. Pour faire le bon choix, il s’agit donc de vous poser les bonnes questions en fonction de vos priorités et de votre mode de vie.

Comment choisir son revêtement de sol soupleEn clair, que vous importe le plus ? Le confort ? L’aspect ? L’ambiance ? Le budget ? L’aspect écologique ? L’acoustique ? La solidité ? La durabilité ? L’entretien ? L’isolation thermique ? La sécurité ? Le revêtement approprié sera celui qui répondra le mieux à vos critères principaux.

D’autres questions porteront sur la spécificité de la pièce concernée. Faut-il l’agrandir visuellement ? L’éclairer ? Est-ce un passage ? Une pièce humide ? La pièce donne-t-elle directement sur un jardin ? Y a-t-il des risques de taches alimentaires ? La pièce est-elle utilisée par des enfants ? Y a-t-il un chauffage par le sol ? L’appartement ou la maison sont-ils déjà meublés ? Interrogez-vous aussi sur vos habitudes et celles de votre famille : aimez-vous marcher pieds nus ? Avez-vous des animaux domestiques ? Pensez aussi aux risques de glissade et aux risques d’émanations en cas d’incendie.

[pub]Ainsi, si c’est votre séjour qui est concerné par votre projet, si vous aimez changer souvent de décor mais que votre budget est limité, et si vous avez une attirance pour les fibres végétales, le coco sera approprié car il n’est pas très cher (on en trouve à 7 euros/m²). A l’inverse, pour une chambre d’enfant ou d’adolescent, le lino peut être conseillé car il est résistant et ne risque pas de provoquer des allergies. Il convient aussi aux fumeurs car, c’est notable, il résiste bien aux brûlures de cigarettes. De plus, rien n’interdit de varier les types de sol souple en fonction des différents usages : un sol plastique aisé à nettoyer dans la cuisine et une belle moquette, très agréable au toucher mais plus difficile à nettoyer, dans la chambre des parents par exemple.

Le choix de la couleur dépendra de votre goût, bien sûr, mais certaines règles peuvent vous guider en fonction de la lumière, de l’organisation de la pièce, de la couleur de la tapisserie. Si la pièce est plutôt sombre, on prendra un coloris plus clair, pour faire contraste, et vice-versa. D’une façon générale, les couleurs claires agrandissent ; les couleurs foncées, non. Les couleurs ont aussi, dit-on, des effets psychologiques : le bleu est relaxant, par exemple ; le jaune vif stimule.

La question du budget sera bien sûr déterminante, mais on trouve dans chaque type de revêtement des gammes très étendues : de 3 à plus de 200 euros le mètre carré pour la moquette ; de 2-3 euros à 25-30 euros le mètre carré pour des sols plastiques garantis 10 ans. La solidité du produit fera la différence : les produits bas de gamme sont moins résistants et se nettoient mal mais, peu onéreux, ils peuvent être changés souvent.

Enfin, le choix se fera aussi en fonction des conditions du chantier, car certains revêtements sont beaucoup plus faciles à poser que d’autres : la moquette, qui peut dans certains cas éviter une préparation du sol, ou les dalles, dont certaines, s’emboîtant les unes dans les autres, évitent même la colle. D’autres au contraire demandent une préparation du sol. Au-delà du seul prix du produit, il faut donc prendre en compte le prix global du chantier.

Poster un commentaire

Une question ? Une réaction à cet article ? N'hésitez pas à laisser votre message ci-dessous:

Champs obligatoire

Vous êtes un professionnel

Opportunités de chantiers à saisir !

Être rappelé pour en profiter

Articles récents


Newsletter

Votre demande d'inscription a bien été prise en compte.

Professionnels du bâtiment

Nous avons des opportunités de chantiers pour vous !

Remplissez rapidement votre carnet de commandes avec des chantiers qui vous rapportent !

En savoir plus