Accueil > Déco > Salle de bains > Matériaux de salle de bains : au-delà de la fonction et de l’esthétique, la liberté

Matériaux de salle de bains : au-delà de la fonction et de l’esthétique, la liberté

De nouveaux matériaux, des plus traditionnels aux plus insolites, investissent la salle de bains et font que d’aucun a désormais une entière liberté de création et de conception. Lieu privilégié où s’affranchir de règles surannées, la salle de bains est devenu un laboratoire à idées. Explications.

Matériaux de salle de bains : au-delà de la fonction et de l’esthétique, la libertéLa salle de bains, autrefois confinée à l’hygiène, se transforme désormais en un lieu de vie, de bien-être, voire de plaisir, et s’ouvre de plus en plus vers l’extérieur. Tous les matériaux (dont une liste exhaustive ne peut être établie) et éléments qui entrent dans sa conception n’échappent pas à ce phénomène. En la matière, l’imagination est la meilleure ressource tant des designers que des particuliers. A noter également la présence de plus en plus affirmée d’un ‘matériau’ immatériel – la lumière et son corollaire, la transparence – qui à lui seul permet une perception de la salle de bains totalement renouvelée. Sans même parler du mobilier qui ne repose plus nécessairement sur le sol ; les pieds et les socles disparaissant, les meubles suspendus, tels des tableaux accrochés au mur.
[pub]
Matériaux de salle de bains : au-delà de la fonction et de l’esthétique, la libertéCertes, la porcelaine vitrifiée reste le matériau emblématique de la salle d’eau. Pour de bonnes raisons : elle ne s’écaille pas, procure une apparence luxueuse, sa surface lisse et non-poreuse est facile d’entretien, elle est résistante, elle résiste aux taches, à la décoloration, à la rouille, à la ternissure et, de plus, elle est abordable. Du coup, c’est la forme des lavabos qui évolue : lavabos plats, carrés, vasques (à encastrer ou à poser), plans vasque d’une seule pièce qui se fixe au mur, lavabos en forme de bol, le tout accompagné de robinetteries au design de plus en plus recherché (1). La matière devait suivre le mouvement. C’est fait. Outre la porcelaine vitrifiée sont également utilisés désormais l’acier inoxydable, les matériaux de synthèse, le verre, l’acier émaillé, le béton, le marbre… On en oublie sans doute. Et il ne s’agit là encore que du lavabo, d’ores et déjà ‘mou’ quand il est en polyuréthane.

Matériaux de salle de bains : au-delà de la fonction et de l’esthétique, la libertéLes carreaux de céramique, dont la salle de bains est l’habitat naturel (ils protègent de l’humidité, des infiltrations d’eau, et lorsqu’ils sont bien posés sont facile à entretenir) s’émancipent à leur tour du seul revêtement de sol et mur, envahissant tous les éléments, jusqu’au bidet et aux WC. Les fabricants rivalisent d’inventivité en lui conférant des propriétés nouvelles du point de vue de l’hygiène et de l’entretien afin de rendre le matériau insalissable et inusable. Sans compter les installateurs qui proposent désormais des calepinages (les mosaïques élaborées ne sont plus réservées aux seules grandes fortunes) dont le dessin seul confère parfois à la pièce une aura de luxe et de volupté. La Cérawood, mariage de la céramique et du bois, devrait bientôt proposer des carreaux encore plus malléables. Et voilà un matériau pourtant vieux de 4.000 ans et composant ‘ordinaire’ des salles de bains à la pointe de la modernité.

Matériaux de salle de bains : au-delà de la fonction et de l’esthétique, la libertéL’acrylique, un matériau de synthèse doux au toucher, tend peu à peu à s’imposer dans la conception des baignoires. Ses avantages sont en effet nombreux, le premier sans doute étant sa légèreté. Par ailleurs, il constitue un bon conducteur de chaleur ce qui permet de garder l’eau chaude plus longtemps. Surtout, il offre la possibilité de concevoir aisément des formes arrondies ou complexes (pas seulement d’ailleurs pour des raisons esthétiques mais aussi pour renforcer la sécurité). Du coup, ces baignoires ou douches en acrylique épousent aisément tous les endroits de la salle de bains permettant ainsi de privilégier la personnalisation, ce dont les designers ne se privent pas. D’autant qu’il s’agit d’un matériau lisse et glacé, peu onéreux, qui résiste bien aux taches, qui garde son lustre et sa couleur plus longtemps que les baignoires en fonte émaillée d’autrefois.

Matériaux de salle de bains : au-delà de la fonction et de l’esthétique, la libertéCertes la fonte, matériau résistant s’il en est, a encore de beaux jours devant elle. Mais, là encore, le matériau a su parfaitement s’adapter aux évolutions des moeurs et des goûts. Rien ne remplace la fonte, matériau noble, apportant confort et durabilité, pour qui souhaite une salle de bains classique et une température de l’eau toujours constante (la fonte est relativement insensible aux chocs thermiques). Mais aujourd’hui, grâce à la brillance de l’émail vitrifié, les couleurs de la fonte ont des qualités d’éclat et de profondeur exceptionnelles désormais adaptées aux conceptions contemporaines. Paradoxalement, c’est le style classique qui, à son tour, est revisité par les matériaux contemporains, le polyester renforcé à la poudre minérale par exemple. A noter que dans un souci d’accessibilité, des baignoires sont aujourd’hui dotées de portes en facilitant l’accès et la sortie.

Matériaux de salle de bains : au-delà de la fonction et de l’esthétique, la libertéPièce à vivre, la salle de bains s’agrandit et, pour accentuer cette notion d’espace, devient moins chargé en décoration. En clair le design des éléments eux-mêmes suffit au style. Ce minimalisme, que l’on retrouve d’ailleurs de plus en plus dans les autres pièces de la maison, a permis aux ambiances minérales et sobres de (re)faire leur apparition. Le béton est à cet égard un exemple probant. Matériau décrié, le béton – “un matériau polymorphe et fabuleux” selon l’artiste Francesco Passaniti, un pionnier de l’utilisation de ce matériau, qui conçoit des sols, des vasques, des plans de travail en béton – est en passe de devenir la coqueluche des concepteurs qui s’appuient sur ses propriétés nouvelles : coloration, hydrofugation (imperméabilité), cire, finitions,… Tant et si bien d’ailleurs que sont désormais disponibles des panneaux de bois, faciles à poser donc, à l’apparence du béton (2). Et encore faut-il le reconnaître quand le panneau intègre de la fibre optique conférant des effets de lumière saisissant.

Matériaux de salle de bains : au-delà de la fonction et de l’esthétique, la libertéLa lumière justement. A l’instar de la cuisine, le verre fait une apparition remarquée dans les salles d’eau (voir à ce propos notre article ‘La cuisine contemporaine privilégie la transparence‘). Les cloisons de la douche sont devenues transparentes, puis les cloisons de la salle de bains également sous forme, le plus souvent, de briques de verre. Puis les vitres ont perdu leur opacité, les cloisons – tant des douches que de la pièce elle-même – ont parfois complètement disparu et même les murs extérieurs sont maintenant remplacés par de grandes baies vitrées donnant directement sur le jardin (pas encore sur la rue!). A ce titre, la lumière devient un matériau à part entière influant à son tour sur les éléments. Ainsi, la baignoire biplace «Emotion» de Roca, assortie d’un éclairage savant, permet de dépasser la notion de ‘voir’ ou ‘d’être vu’ pour atteindre celle d’un ‘spectacle’ plein de sensualité, dans un cadre d’ailleurs pas loin à l’occasion de ressembler à celui des Mille et une nuits, la vogue du tadelack en étant le meilleur témoignage. La salle de bains ne se décore plus, elle est décoration, voire paysage, en elle-même, lieu de plaisir et de repos où tous les tabous et inhibitions disparaissent tout en restant, de part sa personnalisation extrême, un espace de l’intimité révélée.

Matériaux de salle de bains : au-delà de la fonction et de l’esthétique, la libertéLe choix des formes, des couleurs, des styles, des usages n’a pas de limite autre que celle de votre imagination. Ainsi le style classique n’est plus l’apanage des matériaux nobles, de même les matériaux nobles sont utilisés dans le style contemporain. Et, plus étonnant encore, à la portée de tous les budgets ; quand même une baignoire signée Philippe Stark est siglée ‘moyenne gamme’, toutes les audaces sont permises. A quand des architectes d’intérieur spécialisés… Laboratoire des idées, des imaginaires, des plaisirs en tous genres, des fantaisies voire des folies, dans lequel se mélangeraient allègrement les styles, les matériaux, les fonctionnalités, les accessoires,… la salle de bains n’est désormais plus un lieu stérile mais l’écrin au sein duquel les cinq sens peuvent s’exprimer, dans le confort et en toute liberté.

Christophe Leray

(1) Lire à ce sujet notre article ‘Robinetterie de salle de bains : un engouement justifié‘ et consulter notre album-photo ‘Une robinetterie propre à se rincer l’œil‘.
(2) Lire à ce sujet notre article ‘Ciré, satiné, lissé, brut, etc., le béton fait ses gammes en décoration‘ et consulter notre album-photo ‘Le béton, brut ou sophistiqué, matériau de charme de la décoration‘.

Poster un commentaire

Une question ? Une réaction à cet article ? N'hésitez pas à laisser votre message ci-dessous:

Champs obligatoire

Vous êtes un professionnel

Opportunités de chantiers à saisir !

Être rappelé pour en profiter

Articles récents


Newsletter

Votre demande d'inscription a bien été prise en compte.

Professionnels du bâtiment

Nous avons des opportunités de chantiers pour vous !

Remplissez rapidement votre carnet de commandes avec des chantiers qui vous rapportent !

En savoir plus