Accueil > Déco > Idées Décoration > Tadelakt : quand la chaux devient joaillerie

Tadelakt : quand la chaux devient joaillerie

Les Berbères avaient remarqué sa parfaite étanchéité, son exceptionnelle résistance au vieillissement et sa beauté envoûtante. Devenu au fil du temps l’enduit traditionnel des palais marocains, le Tadelakt est désormais préconisé par les grands décorateurs européens. Mode d’emploi.

Tadelakt : quand la chaux devient joaillerie“Quand j’ai découvert le tadelakt à Marrakech il y sept ans, ça a été un vrai coup de foudre !”. Tahouri Lahouiri s’est immédiatement initié auprès d’un maalem marocain (maître applicateur) aux secrets de la pose de cet enduit “fabuleux”, que l’on trouve dans les hammams, ryads et autres palais. Aujourd’hui artisan spécialisé (Tadelakt-Art à Montreuil-sous-bois (93)), ce spécialiste résume : sain, étanche, isolant, d’une tonalité inimitable, chaleureuse, sensuelle ou intense selon les couleurs, le tadelakt (ou tadelak), qui signifie littéralement “caresser”, s’adapte à toutes les ambiances et tous les styles, moderne ou intimiste.

Plus qu’un revêtement mural

[pub]“Le tadelakt traditionnel se prépare à partir d’un mortier de chaux provenant du Maroc, qui contient de l’argile et des oxydes métalliques”, rappelle Kathelene de Pré-Ville, de l’entreprise Docres, à Vaour, près d’Albi (81).

La chaux transmet au matériau toutes ses vertus :
>> un PH élevé donne des propriétés bactéricides, fongicides et antiseptiques ;
>> les qualités hydrofuges entraînent une parfaite étanchéité ;
>> enfin, c’est un bon isolant phonique et thermique.

“C’est un support qui respire”, confirme la spécialiste. “Il laisse passer l’air, mais pas la vapeur d’eau qu’il absorbe, c’est un véritable régulateur d’hygrométrie qui évite la condensation et assainit la pièce”.

Tadelakt : quand la chaux devient joaillerieEn ajoutant des pigments naturels (des terres ou des ocres), ainsi que certains oxydes comme l’outremer ou le cobalt, toutes les couleurs et les teintes plus ou moins foncées sont réalisables. L’emploi de liants naturels comme le savon noir, le jaune d’œuf et parfois le lait, augmente la brillance et la capacité à s’adapter à toutes les formes. Idéal pour la décoration : “Vous pouvez laisser libre cours à votre imagination”.

Tadelakt : quand la chaux devient joaillerieCe revêtement est un peu la “joaillerie de la chaux”. Comme pour un bijou, les couleurs varient selon l’intensité lumineuse. Prenez un tadelakt orange créé à partir de jaune et de rouge : le soir l’humidité fera ressortir le rouge, alors qu’il va s’éclairer différemment dans la journée. “C’est une décoration vivante : avec le temps, le tadelakt se bonifie et se patine, mais ne s’altère pas. Si vous accrochez une peinture au mur, vous pouvez l’enlevez cinq ans après, il n’y aura aucune trace… “, souligne Georges Marques, le gérant de l’entreprise lyonnaise Terre de sable, spécialiste de peintures et revêtements muraux.

Un travail de pose délicat

Tadelakt : quand la chaux devient joaillerieTous les spécialistes consultés sont unanimes : “A moins d’être un excellentissime bricoleur…”, explique M. Lahouiri, “c’est très compliqué à réussir”, confirme Farsan Mazuera (société James MF à Marseille). “La difficulté commence au pied du mur vertical”, convient M. Marquès. Bref, la mise en oeuvre du tadelakt doit impérativement être confiée à un professionnel car seul un spécialiste (peintre, maçon voire plâtrier) maîtrisant la technique et possédant une parfaite connaissance des murs et du produit pourra vous garantir un résultat parfait.

Tadelakt : quand la chaux devient joaillerieUn tadelakt réussi passe d’abord par une excellente préparation des fonds qui doivent être sains, sans trou, résidu de peinture ou de revêtements, ni fissure. Le tadelakt qui ne supporte pas les reprises, s’applique panneau par panneau en une seule fois, sur un crépi d’accroche. La couche finale, de 4mm à 1cm d’épaisseur, qui nécessite plusieurs passes est, après un très long travail de polissage, moirée par un galet, puis massée au savon noir. Toutes ces opérations effectuées à la main permettent d’obtenir un fini incomparable qui durera, si vous en prenez soin, plusieurs dizaines d’années. Pour l’entretien, n’utilisez aucun détergent ou produit chimique, préférez l’eau et/ou le savon noir

Tadelakt : quand la chaux devient joaillerieTadelakt : quand la chaux devient joailleriePour une salle de bain d’une dizaine de m² prévoyez un chantier d’une durée de 2 à 3 semaines. Côté budget, comptez de 180 à 250 euros le m². Comme toujours, il est recommandé de demander aux entreprises contactées de vous présenter quelques réalisations afin de vous permette de juger sur pièces et de faire réaliser plusieurs devis.

Poster un commentaire

Une question ? Une réaction à cet article ? N'hésitez pas à laisser votre message ci-dessous:

Champs obligatoire

Vous êtes un professionnel

Opportunités de chantiers à saisir !

Être rappelé pour en profiter

Articles récents


Newsletter

Votre demande d'inscription a bien été prise en compte.

Professionnels du bâtiment

Nous avons des opportunités de chantiers pour vous !

Remplissez rapidement votre carnet de commandes avec des chantiers qui vous rapportent !

En savoir plus

scroll