Accueil > Jardin > Piscines > Piscine naturelle: une piscine écolo zéro entretien

Piscine naturelle: une piscine écolo zéro entretien

Née il y a plus de 20 ans dans les pays germanophones, la piscine naturelle commence à séduire en France. Esthétique et écologique cet espace vivant pour la faune et la flore se révèle bien plus qu’un simple lieu de baignade. Mais sa conception et réalisation doivent être mûrement réfléchies. Découverte.

Piscine naturelle: une piscine écolo zéro entretienArie Van Dorp, hollandais d’origine, se présente comme un architecte des jardins. Installé en Bourgogne (l’Orangerie), il met en avant aujourd’hui son savoir-faire dans l’intégration dans de piscines naturelles et bassins de baignade pour particuliers. Il n’est que le dernier en date à promouvoir ces espaces paysagers qui associent parfaitement l’agrément de l’étang et les plaisirs de la baignade, un désir de confort qui se révèle parfaitement (ou presque) écologique.


[pub]Une d’épuration naturelle par les plantes
Preuve de la passion des quelques concepteurs de piscines naturelles installés en France, (il serait faux de parler ici de ‘fabricant’ même si la mise en réseau et le développement de groupes sont en cours) chacun, quand on l’interroge, promeut un système qui lui est propre et souvent breveté d’ailleurs.
Le principe est pourtant simple et connu depuis longtemps en Autriche, en Suisse et en Allemagne notamment puisque qu’il s’agit, en simplifiant, de celui de l’épuration d’eau. “La piscine naturelle se compose généralement d’une zone principale de baignade ; zone natatoire, et d’une ou plusieurs zones de plantations qui abritent le système de filtration naturelle et, de plus en plus, le système de filtration technique”, explique Arie Van Dorp.
Piscine naturelle: une piscine écolo zéro entretienEn clair l’eau suit un cycle qui la fait passer par un bassin planté (zone de lagunage) de plantes souvent rustiques et indigènes, choisies tant pour leurs qualités épuratrices que décoratives, qui, naturellement, purifient l’eau. Puis l’eau est reversée dans le bassin de baignade sous forme de ruisseau, de cascade ou de fontaine pour l’oxygénation. Le procédé est si efficace qu’en quelques années, l’eau est souvent plus pure que celle, pourtant potable, qui a servi à remplir initialement le bassin, soutiennent ses promoteurs.

En témoigne, au-delà de l’expérience de nos voisins étrangers, que des piscines biologiques publiques utilisant ce procédé existent désormais en France, la première ayant été conçue à Combloux (Haute-Savoie) en 2002 par la société Bioteich, qui existe depuis plus de 20 ans en Suisse.


Naturelles…autant que possible
Piscine naturelle: une piscine écolo zéro entretien Attention cependant à se méfier des mots : la piscine biologique est celle qui utilise un système entièrement naturel tel que décrit plus haut, la piscine naturelle pouvant utiliser un système de filtration classique ou un mélange des deux.
D’ailleurs, comme le précise le site Internet de la société de ACA-SPRL en Belgique : “100% naturel ? Non, rien ne peut remplacer la nature, même si le concept met tout en place pour reproduire le principe de l’eau vivante. Oxygénation, filtration, mouvement, circulation, etc.”, dit-il. Le plus important reste cependant que ces ‘piscines’ – encore là ce mot n’est pas non plus tout à fait adapté – quel que soit le système utilisé ou le mode de conception – béton, liner, etc. – s’inscrivent toutes dans un environnement paysagé adapté au site de chacun et est donc, de ce fait, unique.

>D’ailleurs, comme le précise le site Internet de la société de ACA-SPRL en Belgique : “100% naturel ? Non, rien ne peut remplacer la nature, même si le concept met tout en place pour reproduire le principe de l’eau vivante. Oxygénation, filtration, mouvement, circulation, etc.”, dit-il. N’empêche que “le développement harmonieux de la faune et de la flore aquatique est bien la preuve que cet écosystème est aussi bon pour l’homme”, précise Isabelle Depooter, assistante de direction de Bioteich, qui compte aujourd’hui une soixantaine d’entreprises agrées en France.

Une fabrication artisanale et personnalisée
Piscine naturelle: une piscine écolo zéro entretienLaurent Pierrot, PDG de Ecopool, est ainsi paysagiste de formation et si sa société s’est attachée à pousser plus loin la démarche écologique – utilisation de matériaux locaux pour le terrassement et les parois par exemple – sa conception est basée plus autour de la notion de ‘jardin d’eau’ que de piscine. Dit autrement, vous ne trouverez pas votre piscine naturelle sur catalogue ; elle sera le résultat d’une discussion élaborée entre le professionnel et le client en fonction de l’esthétique souhaitée par rapport à la nature du terrain et de sa taille, des options choisies (profondeur du bassin, plages, pontons ou passerelles en bois, éclairage de la baignade, robot de nettoyage, skimmer ou débordement, etc.) et des différentes techniques utilisées : système de filtration retenu (traditionnelle ou à lagunage), piscine paysagère ou naturelle, etc. sachant que la filtration naturelle requiert une plus grande surface de baignade par rapport à la surface de filtration. Cela dit, contrairement à ce qu’il est permis de penser, une piscine naturelle peut être conçue sur de petite surface, inférieures à 100m².

Un piscine écosystème à coût raisonnable
Piscine naturelle: une piscine écolo zéro entretienLe coût d’une piscine naturelle peut-être équivalente à celui d’une piscine en béton. Dans certains cas cependant et selon ses caractéristiques elle pourra être 20% plus chère qu’une piscine classique. Mais il s’agit d’un choix d’ambiance et de décor entre un bassin artificiel et un autre profitant à son environnement. De fait, les batraciens rejoignent souvent les baignades naturelles en milieu campagnard ou péri urbains, des bassins pouvant par ailleurs s’accommoder de certains types de poissons – à éviter toutefois, les déjections pouvant nécessiter un autre système de filtration Au fil du temps – compter entre deux et trois ans – un écosystème naturel s’est ainsi parfaitement constitué pour l’agrément de l’heureux propriétaire du jardin. Même gelée, dans son environnement, une telle ‘piscine’ est plus agréable à l’oeil qu’une étendue bâchée et inutile en hiver.

Aucun produit de traitement mais une évaporation importante
Piscine naturelle: une piscine écolo zéro entretienAvantage majeur des bassins naturels: “Aucun (r)ajout de produits chimique ou biologique n’est nécessaire, les problèmes de bactéries ou d’algues devant être gérés dans le stade de conception du projet, par exemple ensoleillement du site, proximité des arbres, circulation de l’eau, choix des plantes, etc.”, explique Douglas MacRae Smith, Bio-Urbaniste (University of Westminster) et concepteur de ‘piscines vivantes’ installé dans le Lot-et-Garonne. Cela dit, il ne faut pas sous-estimer les contraintes d’un tel bassin. D’une part, l’évaporation d’eau, en fonction de sa localisation mais aussi de la taille du bassin et de sa profondeur, peut se révéler importante, nécessitant de fréquents ajouts d’eau. Par ailleurs, il faut prévoir en amont la consommation d’électricité pour la pompe qui doit fonctionner constamment. De plus, la constitution d’un écosystème implique une vraie fragilité à l’environnement bactériologique et à toute sorte de pollution.

Piscine naturelle: une piscine écolo zéro entretienEnfin, la mise en oeuvre se doit d’être minutieuse et d’intégrer tous les éléments d’un bon fonctionnement. Aussi, il est particulièrement recommandé de ne pas se laisser emporter par les seuls aspects esthétique et écologique d’un tel bassin mais bien réfléchir en amont du projet avec l’aide de professionnels ou artisan spécialisés. Néanmoins, quand il s’agit d’un choix éclairé et, plus largement, la ‘piscine naturelle’ se révèlera sans doute une vraie source de plaisir.

Consulter également notre album photo ‘Quand la baignade devient l’objet du paysage’.

Christophe Leray

Commentaires

1


  • topmodel66 Publié le

    Les projets de décret et d’arrêté sur les baignades dites « artificielles» qui sont en voie d’adoption ont été rédigés par les services du Ministère de la santé à partir d’une étude demandée à l’AFSSET et datant de février 2009.
    Une bonne part des préconisations a été faite à titre expérimental, faute de données scientifiques suffisantes (l’étude n’a été faite que sur trois baignades ayant des conceptions non optimisées).
    Plusieurs baignades non prises en compte apportent la preuve que les données prises en compte sont erronnées ou surestimées.

    La loi sur l’eau interdisant de fait tout nouvel aménagement de baignades dans le lit des rivières et tout prélèvement en période estivale (le débit des cours d’eau étant minimal à cette période il n’est pas possible d’en prélever sans excéder le 10 IIème du module du cours d’eau), les seules créations possibles seront les piscines. En effet les baignades naturelles ne pourront pas se maintenir et encore moins se développer en raison des contraintes appliquées à ces baignades. Elles seront condamnées au profit des piscines et du lobby de la chimie.
    C’est pourquoi je vous demande de soutenir ma démarche pour que les projets de décret et d’arrêté ne soient pas publiés sans les corrections nécessaires.
    En cliquant sur “j’aime” vous apporterai votre soutien.
    Voir la lettre adressées au Président de la République et aux Ministères concernés sur la page Facebok et faites circuler l’information. Merci.
    https://www.facebook.com/soutienbaignadesnaturelles

  • Poster un commentaire

    Une question ? Une réaction à cet article ? N'hésitez pas à laisser votre message ci-dessous:

    Champs obligatoire

    Vous êtes un professionnel

    Opportunités de chantiers à saisir !

    Être rappelé pour en profiter

    Articles récents


    Newsletter

    Votre demande d'inscription a bien été prise en compte.

    Professionnels du bâtiment

    Nous avons des opportunités de chantiers pour vous !

    Remplissez rapidement votre carnet de commandes avec des chantiers qui vous rapportent !

    En savoir plus