Accueil > Déco > Peinture > Peinture d’intérieur : entre mode et protection de l’environnement

Peinture d’intérieur : entre mode et protection de l’environnement

Lorsque l’on envisage de refaire les peintures de son logement, la première idée est de s’interroger sur la nouvelle couleur. On imagine ensuite une opération simple que même un particulier peut effectuer sans dommages. La réalité est plus complexe.

Peinture d’intérieur : entre mode et protection de l’environnementEn effet, ces travaux recouvrent des domaines très larges : de la composition des produits à utiliser aux lentes innovations du métier, plus portées vers l’extérieur et sur la prévention en matière d’environnement, en passant par les différentes étapes de chantier. Non seulement la peinture ne se limite pas à la seule application du produit en lui-même, encore faut-il déterminer quel produit utiliser (peinture à l’huile ou acrylique ou spécifique), quelle finition (mate, satinée, brillante ou laquée) et quel mode d’application utiliser (rouleau, brosse, pinceau) puisque chacune des multiples combinaisons de tous ces éléments va produire un résultat final à chaque fois différent, pour chaque pièce du logement.

 

[pub]Ce n’est pas tout. Les surfaces intérieures, surtout les plus anciennes, doivent être longuement préparées pour accueillir la peinture avec un résultat durable. Dit ainsi, cela n’a l’air de rien mais il faut savoir que le peintre passe plus de temps à la préparation du support qu’à peindre.

De même, il s’agit de définir ensuite les effets recherchés, à savoir les couleurs et les teintes, la luminosité et la profondeur. Des recherches qui peuvent s’apparenter à ce qui se pratique dans le monde de la mode avec des évolutions suivant les années.

Enfin, choisir un peintre n’est pas non plus une si mince affaire. En effet, ils sont nombreux à s’autoproclamer peintres justement parce qu’ils croient qu’il suffit de manier le pinceau ou la brosse. Or la peinture ne compte que pour une toute petite part du prix du projet (des peintures commencent à 3 euros le litre) ; ce que vous payez donc est la main d’œuvre. C’est justement cette main d’œuvre qui doit disposer d’un vrai savoir-faire, au risque sinon de n’avoir qu’à dépenser autant d’argent pour tout refaire quelques années, voire quelques mois, plus tard.

Peinture d’intérieur : entre mode et protection de l’environnementCe savoir-faire doit également inclure une notion de conseil. De fait, les peintres sont aujourd’hui formés à l’histoire de l’art, aux couleurs, aux harmonies et… aux produits dont il existe plus de 14.000 références.

Il faut donc se méfier du bouche à oreille car, contrairement aux apparences, tous les projets de peinture sont différents. Il faut non seulement faire jouer la concurrence, et donc demander plusieurs devis, mais surtout ne pas hésiter à discuter de votre projet en détails et en amont avec les artisans.

Enfin, il faut noter que les peintures ont fait de gros progrès dans le domaine de l’environnement, avec la volonté d’éliminer les solvants par exemple. Si l’écologie est un sujet qui vous préoccupe, là encore n’hésitez pas à en parler avec votre artisan car les solutions existent – des peintures possèdent un label NF environnement par exemple – et s’il ne les connaît pas…

Christophe Leray

Poster un commentaire

Une question ? Une réaction à cet article ? N'hésitez pas à laisser votre message ci-dessous:

Champs obligatoire

Vous êtes un professionnel

Opportunités de chantiers à saisir !

Être rappelé pour en profiter

Articles récents


Demandez un crédit travaux

Newsletter

Votre demande d'inscription a bien été prise en compte.

Professionnels du bâtiment

Nous avons des opportunités de chantiers pour vous !

Remplissez rapidement votre carnet de commandes avec des chantiers qui vous rapportent !

En savoir plus

scroll