Accueil > Travaux > Parquet > Le parquet contrecollé

Le parquet contrecollé

Les lames du parquet contrecollé se distinguent du massif par leur caractère multicouche. Elles sont adaptables à la plupart des configurations, ce qui leur confère une grande souplesse d’installation, et ont une durée de vie qui excède les 50 ans.

Le parquet contrecolléLe parquet contrecollé est le type de parquet le plus demandé en France mais aussi en Europe. Dans l’Hexagone, «il représente approximativement 70% des demandes», affirme Dominique Millereux, secrétaire général de l’Union française des fabricants et entrepreneurs de parquets (UFFEP). Il est vrai que le parquet contrecollé s’adapte à la plupart des situations et offre un choix assez large dans la disposition des lames.

Mais tout d’abord, quelle est la principale caractéristique du parquet contrecollé ?

[pub]Alors que le parquet massif est composé à 100% d’une seule et même essence de bois, le parquet contrecollé se différencie par ses trois couches d’épaisseur. La première est la couche d’usure d’au moins 2,5 mm, dans l’essence de bois choisie, européenne (aulne, bouleau, chêne par exemple) ou exotique (doussié, iroko ou ipé). C’est la couche visible. En dessous, au lieu d’avoir une même catégorie de bois, s’étend une couche de bois aggloméré à haute densité. Enfin, la dernière couche, de contre parement, est composée d’un bois déroulé (le pin par exemple) ce qui permet d’apporter une stabilité à l’ensemble.

Les lames de parquet contrecollé se présentent de différentes façons : les lames peuvent être longues (entre 1,30 et 2,50 m), plus ou moins larges – la tendance est justement aux grandes largeurs afin de reproduire l’esthétique des planchers anciens -, ou alors sous forme de multilamelles. Dans ce cas, il s’agit d’une lame donnant l’apparence de plusieurs lames plus courtes orientées dans le même sens, imitant le motif à ‘l’Anglaise à coupe perdue’ où les joints sont fixés de manière aléatoire.
(pour plus de précisions voir notre article : Les types de pose de parquet).

Le parquet contrecolléLe parquet contrecollé permet de réaliser des dessins originaux et très esthétiques : ‘Point de Hongrie’, ‘à bâtons rompus’, ou encore les plus classiques : à ‘l’Anglaise à coupe de pierre’ (les joints se rejoignent tous régulièrement). Techniquement, le parquet contrecollé s’adapte aux différentes méthodes de pose. Il peut être cloué sur lambourdes, collé ou flottant, ces deux dernières hypothèses étant les plus répandues.

Autre avantage du parquet contrecollé : il n’a généralement pas besoin de finition. En effet, les lames sont souvent traitées, huilées ou vitrifiées en usine. Ne reste donc plus qu’à les poser.

Enfin, le parquet contrecollé peut s’adapter aux différents types de pièces. Suivant qu’il s’agisse d’une chambre, d’un couloir donnant sur l’extérieur ou le parement d’une salle de bains, il faudra alors choisir suivant ces paramètres l’essence plus ou moins dure, et l’épaisseur du parement, afin d’assurer une durée de vie la plus longue possible, qui, lorsque le parquet est entretenu régulièrement, peut varier entre 50 et 70 ans.

Pour en savoir + voir notre dossier Parquet

Christophe Leray

Poster un commentaire

Une question ? Une réaction à cet article ? N'hésitez pas à laisser votre message ci-dessous:

Champs obligatoire

Vous êtes un professionnel

Opportunités de chantiers à saisir !

Être rappelé pour en profiter

Articles récents


Newsletter

Votre demande d'inscription a bien été prise en compte.

Professionnels du bâtiment

Nous avons des opportunités de chantiers pour vous !

Remplissez rapidement votre carnet de commandes avec des chantiers qui vous rapportent !

En savoir plus