Accueil > Travaux > Construction bois > Dans le jardin, à l’abri

Dans le jardin, à l’abri

L’abri de jardin, de l’atelier de bricolage à la chambre d’amis en passant par la cabane des enfants, est une solution intéressante pour gagner de l’espace utile. En bois ou en métal, selon vos besoins, vos désirs et votre budget, il s’adapte à tous les projets. A condition de bien en anticiper l’usage. Explications.

Dans le jardin, à l’abriAu préalable, sachez qu’une déclaration de travaux est nécessaire pour un abri d’une surface inférieure ou égale à 20m² et, qu’au-delà de 20m², un permis de construire s’impose. Il convient de préciser que votre commune peut tout bonnement vous interdire d’installer un tel abri dans votre jardin ou ne vous autoriser qu’un abri en bois si votre terrain est, par exemple, situé dans un site classé. Un petit tour à votre mairie avant d’entreprendre quoique ce soit est donc utile, sinon nécessaire.

[pub]Ensuite, avant de vous emballer pour la première promo venue, il faut d’abord se poser la question suivante : un abri de jardin, pour quoi faire ? Il est en effet important d’en définir l’usage en amont car de cette utilisation désirée dépendra non seulement sa taille, sa hauteur, ses matériaux et son agencement mais aussi les travaux éventuels devant être réalisés.

Par exemple, ce n’est pas la peine d’acheter un quasi chalet en red ceddar du Canada s’il s’agit seulement de ranger sa tondeuse à gazon. A contrario, s’il s’agit d’offrir au fiston un endroit où se lâcher sur sa guitare électrique, mieux vaut prévoir un raccordement électrique adéquat. Prévoir également en avance si vous souhaitez y installer un évier et une alimentation en eau. Autre exemple, une hauteur sous faîtage d’au moins 2,20m est indiquée afin d’y circuler et d’y travailler aisément mais pas indispensable s’il ne s’agit que d’y protéger les plantes de madame pendant l’hiver. Cet usage futur doit déterminer également la forme du toit (une ou deux pentes voire sans pente), les fenêtres éventuelles, le type de porte (à un ou deux battants).

Les abris en métal ou en PVC, les moins chers et généralement sans fioritures, servent plutôt à entreposer des outils. Peu esthétiques, ils sont néanmoins pratiques, faciles à installer et ne nécessitent quasiment aucun entretien particulier. Il y fait très chaud l’été et très froid l’hiver, ce dont la tondeuse se soucie peu.

Dans le jardin, à l’abriC’est donc surtout l’abri de jardin en bois, le plus souvent en sapin, qui nous intéresse ici. La modularité de ces constructions offre une large palette de surfaces (de 2 à plus de 50m²). Sachez que des entreprises spécialisées fabriquent des abris sur mesure avec le nombre d’ouvertures que vous souhaitez pour une personnalisation aboutie, même les bacs à géranium peuvent ainsi être prévus. Au point que la limite entre abri de jardin et (petit) chalet est parfois ténue. Sachez que l’épaisseur du bois a une incidence sur l’isolation thermique du lieu : plus les murs sont épais, meilleure est l’isolation. Il existe ainsi des abris en madriers.

Dans le jardin, à l’abriSauf que pour préserver son cachet, prévoyez qu’un tel abri de jardin, soumis aux intempéries et aux rayons du soleil, requiert un minimum d’entretien. Il est par exemple nécessaire de traiter régulièrement le bois, surtout le sapin, afin de le protéger des UV, au moyen d’une lasure, par exemple, dont la fréquence d’application variera selon son exposition entre tous les ans et tous les deux ans. En revanche, un abri en Red Ceddar, un bois provenant du Canada, résiste lui parfaitement aux éléments. L’humidité est elle à l’origine de moisissures qui noircissent ou bleuissent le bois. Ces abris s’inscrivent parfaitement dans un paysage de jardin mais il est donc nécessaire de prévoir 50cm d’espace libre autour de l’abri par rapport aux plantations éventuelles.

Dans le jardin, à l’abriSurtout, s’il est possible de se procurer un abri de jardin, livré en kit et facile à monter, dans n’importe quel magasin de bricolage, ou de commander un bel abri en bois plus grand et plus élaboré, il convient de préparer l’endroit où il sera installé. La dalle de béton est la solution la plus solide et la plus pratique et est recommandée pour les abris de taille et de poids élevés. Elle permet de renforcer la solidité et la stabilité de l’abri et, de plus, d’éviter toute remontée d’humidité.

Elle peut bien sûr être réalisée par un bricoleur mais il vaut mieux faire appel à un professionnel, surtout si vous souhaitez y disposer d’eau et d’électricité, ne serait-ce que pour y installer un petit chauffage si vous prévoyez un usage en hiver. Un abri en bois peut lui reposer sur des pieux (ou pilotis) de béton mais, là encore, mieux vaut faire appel à un professionnel. Autant de travaux qui s’ajoutent au coût de l’abri lui-même – de cent euros pour une ‘armoire’ de 1m² à plusieurs dizaines de milliers d’euros pour un grand abri sur mesure doté d’une architecture élaborée. Le temps d’installation de l’abri peut donc, en fonction du projet, varier considérablement, de quelques heures à plusieurs jours.
Dans le jardin, à l’abriDans le jardin, à l’abri

Poster un commentaire

Une question ? Une réaction à cet article ? N'hésitez pas à laisser votre message ci-dessous:

Champs obligatoire

Vous êtes un professionnel

Opportunités de chantiers à saisir !

Être rappelé pour en profiter

Articles récents


Newsletter

Votre demande d'inscription a bien été prise en compte.

Professionnels du bâtiment

Nous avons des opportunités de chantiers pour vous !

Remplissez rapidement votre carnet de commandes avec des chantiers qui vous rapportent !

En savoir plus