Accueil > Jardin > Treillage : une décoration extérieure ou intérieure plus originale qu’il n’y paraît

Treillage : une décoration extérieure ou intérieure plus originale qu’il n’y paraît

Le treillage souffre encore d’a priori erronés. En réalité, il offre des possibilités de décoration insoupçonnées, qu’il s’agisse entre autres d’embellir un mur triste, de créer un part-vue ou de préserver l’intimité d’une terrasse. Un ‘art du jardin’ qui a failli plusieurs fois disparaître et qui mérite largement d’être redécouvert.

Treillage : une décoration extérieure ou intérieure plus originale qu’il n’y paraîtLe treillage est, selon le dictionnaire, un assemblage de lattes, d’échalas posés parallèlement ou croisés dans un plan vertical. La définition s’impose tant cet ‘art du jardin’ reste encore peu connu aujourd’hui après avoir plusieurs fois failli disparaître.

Né aux XVIIème et XVIIIème siècles, le treillage a connu des fortunes diverses. A l’origine, il s’agit d’un simple travail de jardinier destiné à soutenir les treilles ou ceps de vigne (d’où son nom) ; puis, il s’est considérablement développé sous Louis XIV quand ‘l’art du jardinage’ a acquis ses lettres de noblesse. C’est à ce moment que sont nés les treillageurs dont l’unique occupation, sous les ordres d’architectes, était alors de construire des treillages élaborés pour les jardins du roi.

Treillage : une décoration extérieure ou intérieure plus originale qu’il n’y paraîtAprès avoir connu une grande désaffectation, l’art du treillage renaît à la fin du XIXème et début du XXème siècle. “Il faut que l’air soit libre, ce qui doit faire préférer les ouvrages de treillage, dont les vides annoncent une légèreté réelle et apparente et aux ornements artificiels, desquels on peut dans la belle saison en joindre de naturels, comme les guirlandes de jasmin, de roses, de chèvrefeuille et d’autres plantes courantes et légères qui, disposées avec un heureux désordre, feraient douter desquels nous devrions être plus agréablement affectés, de la Nature ou de l’Art, toujours unis ou soumis à cette dernière”, écrivait ainsi en 1925 l’auteur d’un catalogue. Après la seconde guerre mondiale, le treillage connaît une nouvelle désaffectation du public.

[pub]Nouveau regain d’intérêt à la fin des années 80 qui se solde malheureusement par une désaffectation massive et rapide en raison de la mauvaise qualité des ouvrages. Du coup, ne restent plus aujourd’hui en France qu’une dizaine de treillageurs et deux ou trois entreprises, ainsi que quelques artisans ici ou là, pour maîtriser encore le savoir-faire très particulier du treillage.

Ceux qui restent s’emploient donc désormais à réhabiliter un art presque perdu, qui a retrouvé son nom d’architecture des jardins et dont les applications sont beaucoup plus étendues qu’on l’imagine de prime abord. En effet, le treillage concerne plusieurs types d’ouvrages. On peut l’appliquer par exemple de façon à transformer un mur triste en décor complet, l’utiliser sur ossature métallique afin de créer un mur décoratif qui va séparer deux propriétés, l’installer sur une terrasse ce qui est une façon élégante de renforcer l’intimité (de fait la grande majorité des clients se trouvent en région parisienne) ou encore créer des ouvrages en trois dimensions pour l’extérieur (arc, gloriette, pergola, kiosque), pour la réalisation de roseraies ou, à l’intérieur, pour séparer des espaces, faire des vitrines ou aménager restaurants ou boutiques. Sans compter que l’Etat a enfin pris conscience de la qualité de ce patrimoine et s’attache, dans le cadre de rénovation de monuments historiques, à rénover ou reconstruire des treillages qui existaient à l’origine.

Treillage : une décoration extérieure ou intérieure plus originale qu’il n’y paraîtIl convient ici de distinguer les treillages vendus en grandes surfaces du vrai treillage réalisé par les professionnels. En effet, les panneaux standards de la grande distribution sont généralement d’une banalité affligeante et de mauvaise qualité (bois qui peluche, peinture qui se décolle, etc.) ce qui en explique le coût modéré. Très simples à poser, ces panneaux, une fois soumis aux éléments extérieurs, doivent être renouvelés tous les deux ou trois ans et n’offrent aucun caractère d’originalité.

Treillage : une décoration extérieure ou intérieure plus originale qu’il n’y paraîtEn revanche, le véritable treillage est constitué de fines lattes rabotées issus de bois noble (Iroco) ou de pin traité afin d’être imputrescible. Recouvert d’une peinture de qualité, ces treillages dureront facilement, avec un minimum de précautions (attention à l’humidité si on y adosse des plantes grimpantes), jusqu’à 20 ans ou plus. Le coût n’en est cependant pas exorbitant puisqu’un panneau standard (2mx1m) de qualité vaut environ 35 euros et un petit décor standard se trouve pour 150 euros. Surtout, le vrai treillageur va savoir créer sur-mesure un véritable décor, en intérieur ou extérieur, comme le ferait un architecte d’intérieur. Des architectes d’ailleurs recommencent à s’y intéresser et à dessiner des décors en treillage. Pour se convaincre des possibilités infinies de décoration en treillage, il suffit de consulter l’album-photo ci-joint.

D’autant que ces décors restent abordables financièrement puisqu’on peut réaliser un décor sur mur ou acquérir une petite alcôve à partir de 1.000 euros, prix indicatif (quand les treillages sont réalisés en métal, il faut multiplier ces prix par trois environ). Un garde-vue dans une copropriété par exemple peut ainsi se révéler très bon marché.

Treillage : une décoration extérieure ou intérieure plus originale qu’il n’y paraîtCertes, le treillage a encore quelques problèmes d’image. Considéré longtemps comme un luxe – à Versailles, des treillages étaient ornés à la feuille d’or -, le grand public pense encore souvent que seuls les princes et ministres peuvent s’offrir des treillages. Le treillage souffre également d’une image d’ouvrage éphémère, d’autant que ces ouvrages sont aisément vandalisés. Le produit enfin n’a pas beaucoup évolué ces dernières décennies du fait du désintérêt des clients et architectes et de la raréfaction du savoir faire.

Treillage : une décoration extérieure ou intérieure plus originale qu’il n’y paraîtEn réalité, il est désormais à la portée de tous. Les treillageurs travaillent aujourd’hui sur des conceptions modernes et contemporaines d’utilisation du treillage. Produit traditionnel, le treillage revient donc à la mode tout en demeurant un élément de décor original. Pour les amateurs, notez que les commandes sont cycliques : le gros des commandes se fait l’été, quand les gens y pensent. Or, logiquement, les délais de conception et réalisation sont beaucoup plus courts en hiver (3 semaines seulement) qu’en été (8 semaines).

Christophe Leray

Article réalisé avec M. Payelle, gérant de Tricotel, l’un des derniers treillageurs de France.

Poster un commentaire

Une question ? Une réaction à cet article ? N'hésitez pas à laisser votre message ci-dessous:

Champs obligatoire

Vous êtes un professionnel

Opportunités de chantiers à saisir !

Être rappelé pour en profiter

Articles récents


Newsletter

Votre demande d'inscription a bien été prise en compte.

Professionnels du bâtiment

Nous avons des opportunités de chantiers pour vous !

Remplissez rapidement votre carnet de commandes avec des chantiers qui vous rapportent !

En savoir plus