Accueil > Jardin > Aménager son jardin > Le Jardin sec: un jardin économe en eau

Le Jardin sec: un jardin économe en eau

Le jardin sec, jardin nécessitant peu ou pas d’arrosage, est une solution originale pour réaliser des économies d’eau tout en respectant les ressources naturelles. Ecologique et d’entretien facile, ce jardin venu du Japon présente de nombreux avantages à condition de choisir des végétaux adaptés et d’avoir les bons gestes dès le départ.

Le jardin sec fait son apparition au 14e siècle au Japon. Jardin essentiellement composé de mousse, de rochers et de sable, il est présent dans de nombreux temples Zen. Avant de remplir des fonctions décoratives, le jardin sec japonais est un espace spirituel. S’il ne comporte pas d’eau, le sable y incarne un océan calme, et ses rochers figurent de petites îles paisibles, incitant à la méditation. Les paysagistes occidentaux ont su reprendre à leur compte les éléments du jardin sec japonais afin d’en faire un jardin composé de plantes nécessitant peu d’entretien et où les éléments minéraux tels que les graviers et les rochers ont toujours la part belle… pour des raisons plus pratiques toutefois.

Des végétaux peu gourmands en eau

Le Jardin sec: un jardin économe en eauLe jardin sec se compose essentiellement de plantes issues de sols “dégradés”, d’arbustes et de paillage, revêtement naturel qui se pose au sol. “Il existe deux sortes de paillage: le paillage minéral, comme le gravier, le sable ou les galets, et le paillage végétal dans lequel on peut trouver les écorces de cacao ou le copeau de chanvre”, explique Philippe Raujol, gérant de Zen et Sec, société spécialisée dans le jardin sec à Vauvert (30). Outre sa fonction décorative, le paillage remplit un rôle important: il favorise le drainage et limite l’évaporation, créant une humidité qui permet aux plantes de se priver d’arrosage.
Les végétaux du jardin sec doivent être peu gourmands en eau. Aux hortensias et allées de bambous, il vous faudra donc préférer les plantes vivaces, les arbustes ainsi que les fleurs de garrigue. “On utilise en grande partie des plantes de la flore méditerranéenne: de l’arbousier, du laurier tin ou du pistachier entre autres pour les arbustes. Pour les plantes basses on trouve souvent des lavandes, des romarins, du thym ou des sauges arbustives” précise Gilles Bonino, gérant de Conseils jardins secs, entreprise de conseil à la conception de tels jardins à Montpellier (34).[pub]
Pour ceux qui trouveraient le jardin sec trop rocailleux, sachez qu’il existe des solutions d’alternative au gazon: “En général ce sont des plantes vivaces vendues dans des petits godets et que l’on plante côte à côte, indique Philippe Raujol. En poussant, elles vont créer un tapis de verdure.” Seul bémol, il faudra parfois attendre longtemps pour recouvrir la totalité d’une surface. Pour obtenir rapidement votre pelouse “sèche” optez pour des végétaux tels que le Zoysia, graminée s’apparentant le plus au gazon et vendu en plaque comme celui-ci.

Un jardin adaptable à toutes les régions

Le Jardin sec: un jardin économe en eauBien qu’on l’appelle également “Jardin Méditerranéen”, il est parfaitement possible d’installer un jardin sec dans des régions plus humides. Deux conditions doivent cependant être respectées. Tout d’abord, “il faut choisir votre type de végétaux secs en fonction des critères du sol et du climat pour qu’il y ait une adéquation entre la pluviométrie de la région, et la résistance à la sécheresse des plantes.” explique Olivier Filippi, responsable de la pépinière Filippi, spécialisée en plantes sèches à Mèze (34). Ensuite, il faut appliquer convenablement le paillage afin de “favoriser le drainage qui va permettre l’utilisation des plantes de jardin sec même en zone humide.”A noter qu’il est toutefois impossible d’installer un jardin sec dans les régions désertiques, car bien que les plantes aient un besoin restreint en eau, elles nécessitent toutefois que celle-ci puisse filtrer au travers du sol ce qui est impossible dans un terrain totalement aride.

Un entretien réduit passé la première année

Le Jardin sec: un jardin économe en eauLe Jardin sec ne nécessitera à terme qu’un entretien très limité. Un bon arrosage sera néanmoins nécessaire après la plantation pour permettre à la plante de développer ses racines. Par la suite vous devrez arroser environ une fois par mois en hiver et toutes les 2 à 3 semaines en saison estivale. Une fois la première année écoulée la plante sera capable d’aller chercher l’eau toute seule et il ne sera plus nécessaire d’arroser, ou seulement de façon très occasionnelle en fonction du type de plante. Un arrosage abondant pourra même être nuisible à certaines plantes qui développeront des champignons et autres maladies au contact de l’humidité. Le désherbage, lui, demeure le seul inconvénient majeur d’entretien car il devra être réalisé à la main. Les spécialistes suggèrent donc de favoriser des plantes aux feuillages très couvrants qui étoufferont les mauvaises herbes. Un paysagiste spécialisé installera également une toile géotextile sur le sol qui limitera leur prolifération.

Créer un jardin sec chez soi

Le Jardin sec: un jardin économe en eauRéaliser un jardin sec demande de solides connaissances en botanique. Pour être sûr de choisir les plantes adaptées à votre région, faites appel à un paysagiste spécialisé qui concevra et installera votre jardin sec, de préférence en automne, l’enracinement des plantes étant meilleur pendant les saisons fraîches. Le prix d’un jardin sec variera en fonction de la surface et du degré de complexité des réalisations. Selon, Patrick Bossa, paysagiste chez Bao Garden (84): “Pour une surface allant de 100 à 150 m², tarif tout compris, il faut compter entre 100 et 300 euros par mètre carré selon la complexité des réalisations”. Quant au prix de l’entretien, vous serez forcément gagnant: “Une plante de jardin sec coûte moins cher à entretenir sur le long terme car elle ne demandera ni eau, ni engrais” confirme Mr Filippi. De quoi faire du bien à l’environnement et à votre porte monnaie.

L.G

Poster un commentaire

Une question ? Une réaction à cet article ? N'hésitez pas à laisser votre message ci-dessous:

Champs obligatoire

Vous êtes un professionnel

Opportunités de chantiers à saisir !

Être rappelé pour en profiter

Articles récents


Newsletter

Votre demande d'inscription a bien été prise en compte.

Professionnels du bâtiment

Nous avons des opportunités de chantiers pour vous !

Remplissez rapidement votre carnet de commandes avec des chantiers qui vous rapportent !

En savoir plus