Accueil > Jardin > Aménager son jardin > Fontaines de jardin : histoires d’eaux enchanteresses

Fontaines de jardin : histoires d’eaux enchanteresses

Une fontaine constitue une poétique touche finale à un aménagement de jardin. Simple vasque ou petit ruisseau avec cascade qui se jette dans un bassin d’agrément, cet équipement, dont l’emplacement doit être choisi avec soin, amènera une source de fraîcheur calme et sereine dans votre propriété.

Fontaines de jardin : histoires d’eaux enchanteressesAvant d’installer une fontaine, vous devrez vous poser la question de son fonctionnement : où et comment vais-je amener l’eau et l’électricité (pour alimenter la pompe qui animera mon installation) nécessaires à son fonctionnement ? Quel professionnel pourra mener à bien mon projet, en combien de temps et pour quel budget ?

Aujourd’hui, on trouve, pour quelques dizaines, voire centaines d’euros, dans des grandes surfaces spécialisées (jardinerie, bricolages), des fontaines de jardin de toutes tailles et de tous prix : statues ou reproductions d’oeuvres d’art en pierre reconstituée, en verre, en bronze, fonte, bois ou céramique. La gamme comprend des modèles (suspendus, à poser sur le sol ou à maçonner) souvent vendus en kit (avec une pompe et un système d’éclairage) que l’on peut souvent, pour les plus petits, installer soi même.

[pub]Le principe de fonctionnement de toute fontaine de jardin est identique : un moteur (une pompe) à énergie électrique qui assure la circulation, en circuit fermé, de l’eau la faisant jaillir, puis retomber dans une vasque ou un bassin.

Attention, l’installation d’une fontaine de jardin reste une affaire de spécialistes. Il faut soigneusement en choisir l’emplacement et répondre à deux impératifs incontournables, amener l’eau et l’électricité nécessaires à son bon fonctionnement. Chaque projet présente des caractéristiques bien spécifiques, comme l’explique Bernard Garon, le responsable de la société Garon, entreprise paysagiste située à Fontenay le Comte (85) : “Si la plupart de nos clients cherchent le bruit de l’eau, la petite cascade qui tombe dans un bac, les conceptions varient pratiquement à chaque chantier ; ça va de la petite gargouille aux produits maçonnés au bord d’un bassin au fond duquel on a posé une bâche plastique (genre liner installé au fond des piscines)”.

Fontaines de jardin : histoires d’eaux enchanteressesAvant de débuter les travaux, M. Garon se rend toujours sur place pour étudier avec son client la configuration des lieux et déterminer le meilleur endroit pour implanter la fontaine, afin qu’elle “ne gâche pas l’harmonie esthétique du jardin” et, aussi, “pour adapter les rêves du client à son budget”. Même souci chez Laurent Peyneau, le technico-commercial de l’entreprise C. G. Environnement à Saint Georges sur le Cher (41) : “Un bassin et une fontaine doivent au maximum s’intégrer au milieu naturel, pas question d’en faire une verrue inadaptée à l’environnement !”. Ainsi, a priori, l’endroit choisi sera mi ombragé (pour diminuer les effets de l’évaporation) mais pas à proximité de végétations ou arbres caducs : la chute des feuilles aurait tôt fait de polluer le bassin et de contrarier la bonne marche de la fontaine.

Après avoir déterminé le lieu de l’implantation, il faut vérifier qu’il pourra être alimenté en eau. Pour M. Garon, deux cas de figure peuvent se présenter : “soit vous êtes dans un milieu où l’eau est déjà présente ; vous possédez un puits ou vous avez la chance de trouver, à proximité, une nappe phréatique où vous pourrez puiser, au fur et à mesure, l’eau réclamée par le bon fonctionnement de votre fontaine et compenser facilement l’évaporation naturelle. Soit vous êtes dans un milieu très sec et, en ce cas, il n’y a pas d’autre solution que d’amener l’eau à partir du réseau de distribution ; un type d’environnement qui va vous contraindre également à prévoir, à cause de la forte évaporation, un bac tampon à côté de votre installation”.

Fontaines de jardin : histoires d’eaux enchanteressesLe problème de l’alimentation en eau réglé, il vous faut aussi relier les pompes, qui font fonctionner systèmes de filtration des ruisseaux et des cascades de votre fontaine, au réseau électrique. C’est la solution la plus courante, même s’il existe des modèles de pompes solaires. Les câbles électriques devront être enterrés à 80cm de profondeur et l’on pourra profiter de cette tranchée pour y installer, si besoin, les tuyauteries d’arrivée d’eau.

Si l’eau est à disposition, Bernard Garon vous installera votre fontaine et son bassin (de taille moyenne) dans un délai moyen de 3 jours à une semaine, ses tarifs commencant à partir de 1.000 euros. Une facture qui peut rapidement augmenter d’un à deux zéros, en fonction du modèle choisi et de la nature des travaux à effectuer pour amener les fluides et le courant. Une précision importante : la distance ne change rien à l’affaire. “C’est quelquefois plus compliqué à 10 mètres de la maison où il faut, par exemple percer la terrasse et traverser le garage pour ‘tirer les canalisations’ qu’à 20 mètres en terrain dégagé”, explique-t-il. Certains chantiers, avec grand bassin et aménagement paysager notamment, peuvent s’étaler sur un mois.

Fontaines de jardin : histoires d’eaux enchanteressesChez C. G. environnement, spécialiste des fontaines ‘zen’ – soit des amas de pierres d’où jaillit de l’eau qui coule et recoule au pied des roches dans un bassin habillé de gravillons, rochers et pierres – “il n’y a pas de problème pour amener l’eau puisque l’ensemble fonctionne en circuit fermé”, explique-t-on. En effet, l’eau qui se trouve dans le bassin est pompée, rejetée, puis pompée à nouveau, un système qui s’apparente à celui d’un aquarium et qui ne nécessite pas d’alimentation continue sinon pour maintenir le bon niveau d’eau et le compléter régulièrement, surtout l’été pour compenser l’évaporation. “L’électricité reste indispensable pour alimenter la pompe et les filtres qui maintiennent la clarté de l’eau et assurer l’éclairage de l’ensemble”, rappelle Laurent Peyneau. Un bassin moyen (7m de long et 4m de largeur) d’une contenance de 8 à 10m3 vous sera facturé entre 6.000 et 8.000 euros

Fontaines de jardin : histoires d’eaux enchanteressesSi vous possédez une fontaine achetée dans une brocante, dans une jardinerie ou en magasins spécialisés, nous vous conseillons de vous adressez à un plombier qui acceptera sans doute de vous l’installer. Une entreprise générale de bâtiment peut aussi convenir : elle scellera solidement votre fontaine sur un socle (rassurant quand la famille compte parmi ses membres quelques bambins escaladeurs), assurera, grâce à ses plombiers, une parfaite étanchéité à l’ensemble et se chargera par le biais d’un électricien de l’éclairage de la fontaine. Les paysagistes sont également, avec les entreprises de bâtiment multi services et les entreprises spécialisées, les professionnels les plus aptes à vous assurer un service complet en la matière.

Ultime conseil : si vous habitez dans le Nord de la France, pensez à mettre le système hors gel et à vidanger l’ensemble de l’installation avant les grands froids. Une précaution qui ne s’impose pas en Provence ou dans le sud de l’hexagone. Questionnez votre installateur sur les précautions climatiques à observer.

Poster un commentaire

Une question ? Une réaction à cet article ? N'hésitez pas à laisser votre message ci-dessous:

Champs obligatoire

Vous êtes un professionnel

Opportunités de chantiers à saisir !

Être rappelé pour en profiter

Articles récents


Newsletter

Votre demande d'inscription a bien été prise en compte.

Professionnels du bâtiment

Nous avons des opportunités de chantiers pour vous !

Remplissez rapidement votre carnet de commandes avec des chantiers qui vous rapportent !

En savoir plus