Accueil > Travaux > Escaliers > Escalier hélicoïdal : la primeur à l’esthétisme

Escalier hélicoïdal : la primeur à l’esthétisme

Besoin d’un escalier pour atteindre les combles de votre logement ou pour équiper la maison que vous projetez de faire bâtir ? Pourquoi pas un escalier hélicoïdal ? Souvent idéal lorsque le gain de place est privilégié, sa structure légère n’altère pas la luminosité des lieux et lui permet de s’attirer les faveurs de ceux qui souhaitant un cachet contemporain à leur intérieur.

Escalier hélicoïdal : la primeur à l’esthétismeDans la plupart des cas, c’est la place au sol qui détermine le type d’escaliers qu’il est possible d’installer. Dans les logements actuels (maisons ou appartements) aux surfaces de plus en plus réduites, on doit souvent se tourner vers l’escalier hélicoïdal (appelé aussi escalier en colimaçon), lequel peut être en bois, en verre, en béton, en métal, en plexiglas ou une combinaison de ces matériaux.

C’est l’emplacement au sol (la trémie) qui déterminera le modèle à installer. Il vous faudra étudier soigneusement, avec l’escaliéteur que vous aurez choisi, tous les éléments constitutifs de votre escalier (hauteur à monter de sol à sol, type de rampe, nombre et hauteur des marches, matériaux entrant dans sa construction). De cet entretien préalable avec un spécialiste dépendra le résultat final ; mieux vaut donc le préparer avec soin. La solution hélicoïdale est généralement privilégiée lorsque les impératifs sont : gain de place et optimisation maximum de l’espace ou recherche esthétique.

[pub]Le principe de l’escalier en colimaçon reste intangible : les marches s’organisent autour d’un axe central. L’ensemble est généralement cylindrique mais, comme l’explique Lydie Barteau, commerciale de la société ‘Oural escaliers’ à Bouguenais (44), “si la plupart des escaliers hélicoïdaux que nous fabriquons sont circulaires, nous proposons aussi des modèles ‘carrés’ qui s’installent idéalement dans un coin de la pièce. Ils conservent toutes les caractéristiques des hélicoïdaux comme les marches balancées (en triangle) mais l’ensemble forme un carré”.

Escalier hélicoïdal : la primeur à l’esthétismeCette entreprise de la Loire Atlantique fabrique, uniquement sur mesure, des escaliers en bois (utilisant le tauari – un bois exotique – le chêne, le frêne et le pin). Ce sont ces différentes essences qui constituent la structure, la main courante, les poteaux, les marches ; seul le ballustre (partie de la rampe) peut être en bois ou en métal. L’escalier de vos rêves vous sera livré sous 6 à 8 semaines et il vous en coûtera de 2.000 à 6.500 euros, selon le modèle, et les essences choisis.

Escalier hélicoïdal : la primeur à l’esthétisme“Attention, insiste Lydie Barteau, lorsque l’on choisit l’hélicoïdal pour un problème de place, si l’on résout le problème de l’accession à l’étage supérieur pour les personnes, il reste impossible de passer un frigo ou un lit par cet escalier”. Des restrictions également mises en exergue par Paul Ruthmann, l’agent commercial, qui distribue, à partir de Soppe-le-Haut (68), les produits de la société Brucher Holztreppen, un fabricant allemand d’escaliers, dans le haut et le bas Rhin, le territoire de Belfort, l’ouest de l’Allemagne et la Suisse.

Escalier hélicoïdal : la primeur à l’esthétisme“En dépit des apparences, l’hélicoïdal de petite dimension n’est pas un escalier pratique. C’est en tout cas une vraie fausse bonne solution. Si vous ne disposez pas, dans la pièce desservie, d’un autre accès l’ameublement de la pièce supérieure peut devenir un vrai casse tête”, concède-t-il. Selon lui, en dessous d’une largeur de 2m, il devient difficile de disposer d’un espace de circulation fonctionnelle. “A la largeur ou au diamètre initial de l’escalier, il vous faut enlever la largeur du fût (la partie centrale), soit généralement le dixième ou le quinzième de la largeur initiale, vous enlevez encore l’espace de la rampe et vous divisez le tout par deux. Vous obtenez ainsi la largeur utile de la marche. Si vous démarrez avec un diamètre inférieur à 2 mètres, au final, les marches sont trop petites pour permettre le passage d’un lit ou un d’autre meuble”, détaille M. Ruthmann.

Escalier hélicoïdal : la primeur à l’esthétismeIl faut donc toujours anticiper sur l’usage des pièces desservies avant d’opter pour un escalier hélicoïdal, un modèle qui représente dans tous les cas un gain de place “mais qui n’en fait pas pour autant un modèle pratique dans les plus petites dimensions”, insiste Paul Ruthmann, qui précise que les plus grands modèles d’escaliers hélicoïdaux qu’il installe trônent souvent au milieu du salon où leurs design donnent le cachet de l’intérieur tout en restant, cette fois, parfaitement fonctionnels.

Escalier hélicoïdal : la primeur à l’esthétismeLes escaliers proposés par la société Brucher Holztreppen sont généralement conçus en métal et en bois avec certaines parties en verre ou en plexiglas. Des variantes qui influent sur le prix de l’ensemble. Le matériau le plus cher, l’inox, se combine avantageusement avec le bois (surtout dans les ballustres) ; le verre plus rarement utilisé dans l’hélicoïdal, “car difficile à cintrer”, est avantageusement remplacé par le plexiglas. La fourchette de prix de ce fabricant d’outre Rhin se situe entre 4.000 et plus de 10.000 euros. Des écarts justifiés par les spécificités du modèle, toujours sur mesures (matériau, nombre et hauteur des marches). L’escalier, dessiné par ordinateur, selon les desiderata du client est livré 3 à 4 semaines après la prise de commande et est assemblé sur place en 2 jours maximum.

Escalier hélicoïdal : la primeur à l’esthétismeLe choix du matériau reste une question de goût et de budget : si le bois, matériau chaud, s’intègre à tous les intérieurs, il nécessite un entretien régulier et doit être traité avec des produits fongicides et insecticides. Les bruits (grincements) peuvent être réduits en insérant un film en polyéthylène dans les encastrements de marches. “Le métal peut être peint de 1200 couleurs différentes et l’inox, qui possède une teinte unique et noble, sera dans tous les cas moins massif que le bois, une structure inox étant toujours beaucoup plus fine, à charge égale, que celles constituées d’autres matériaux. Ce qui renforce le confort, la sécurité et l’esthétisme”, souligne encore Paul Ruthmann. Attention enfin à la résonance des marches métalliques

Escalier hélicoïdal : la primeur à l’esthétismeEscalier hélicoïdal : la primeur à l’esthétismeD’esthétisme (sans négliger ni le confort ni la sécurité), il est beaucoup question dans l’entreprise que dirige Dominique Lepage à Château Landon (77). “Nous fabriquons notamment des escaliers hélicoïdaux contemporains, selon un brevet sur la lumière déposé il y a une quinzaine d’années par mon époux. Le matériau utilisé : le poly méthacrylate (nom savant du plexiglas) qui possède des propriétés différentes du verre. Le principe : la réfraction de la lumière différente, selon l’épaisseur de la tranche, qui permet d’obtenir des effets encore plus saisissants avec les modèles hélicoïdaux”, dit-elle. L’escalier à la grâce et la légèreté incomparables parvient à se faire oublier grâce à sa spectaculaire transparence. Pour dotez votre intérieur d’un escalier griffé Lepage, il vous faudra acquitter une facture d’environ 10.000 euros.

Poster un commentaire

Une question ? Une réaction à cet article ? N'hésitez pas à laisser votre message ci-dessous:

Champs obligatoire

Vous êtes un professionnel

Opportunités de chantiers à saisir !

Être rappelé pour en profiter

Articles récents


Newsletter

Votre demande d'inscription a bien été prise en compte.

Professionnels du bâtiment

Nous avons des opportunités de chantiers pour vous !

Remplissez rapidement votre carnet de commandes avec des chantiers qui vous rapportent !

En savoir plus