Accueil > Travaux > Éclairage > Rénover son installation électrique: un geste sécurité

Rénover son installation électrique: un geste sécurité

Une étude menée en 2010 par l’Observatoire National de la Sécurité Électrique (ONSE) dans le cadre de la mise en place du diagnostic électrique révèle que 72% des installations analysées présentent au moins 3 anomalies simultanées. Nombres d’ installations, trop vétustes seraient de moins en moins adaptées aux équipements modernes. Rénover son installation électrique est donc devenu un geste sécurité à ne pas négliger. Détails :

Rénover son installation électrique: un geste sécuritéEn France, près d’1 incendie sur 3 serait d’origine électrique. Selon la Brigade des Pompiers de Paris, on recenserait entre 4000 cas d’électrisation grave et une centaine de décès par an dus à des accidents électriques. La raison? Des installations électriques françaises en piètre état. D’après le Groupe de Réflexion Électrique dans les Logements (GRESEL), près de 7 millions de logements, soit la moitié de l’habitat ancien ne correspond plus aux règles élémentaires de sécurité. Plus grave encore, 2,3 millions d’entre eux seraient même “particulièrement dangereuses”.

16 millions de logements concernés par des risques d’incendie

Rénover son installation électrique: un geste sécuritéDu côté de l’ONSE, l’étude menée dans le cadre de la mise en place du diagnostic électrique pointe du doit plus de 16 millions de logements concernés par des risques d’incendie, à savoir, des logements construits à partir de 1974, date avant laquelle aucun certificat de conformité du CONSUEL n’était délivré lors de la mise sous tension du système électrique.
A ce vieillissement du parc électrique s’ajoute l’arrivée sur le marché d’équipements électriques (électroménager ou multimédia) de plus en plus puissants et de moins en moins adaptés aux circuits électriques anciens. De quoi faire grimper en flèche les risques d’incendie. L’étude indique ainsi clairement que la plus grande parties des anomalies se portent sur les matériels vétustes présentant des contacts directs, les installations de mise à la terres, mais aussi les locaux contenant une baignoires ou une douche.
De tels statistiques soulignent bien un certain laxisme dont sont souvent victimes les travaux d’électricité dans l’ancien. “L’installation électrique est le plus souvent “invisible” dans une maison et à moins de gros défaut apparent, sa rénovation passe vite à la trappe, au profit de travaux plus visible tels que la peinture ou l’installation de fenêtre”, commente Michel Bonpensierra, électricien et gérant d’une société rennaise d’installation, maintenance et dépannage électrique. Une mise à l’écart due également au craintes que soulèvent les travaux d’électricité. Crainte injustifiée, car souvent de simples contrôles peuvent permettre de mieux cerner et prévenir les risques de danger électrique.

Des outils d’évaluation avant la phase de travaux

Rénover son installation électrique: un geste sécuritéC’est dans ce contexte que l’association Promotelec ayant pour mission de promouvoir les usages durables de l’électricité dans l’habitat et le tertiaire a mis au point deux outils. Premier d’entre eux, le Cyberestim est un outil d’évaluation en ligne qui estime les éléments incontournables de l’installation (disjoncteur, tableau électrique, respect des distances de sécurité) pour un montant de 15 euros. Selon les résultats, cette étape peut s’avérer un bon point de départ avant de faire appel à un professionnel de l’électricité pour un bilan plus complet et/ou entreprendre des travaux. Autre outil proposé par Promotelec, le Diagnostic Confiance Sécurité, est quant à lui un véritable diagnostic à domicile effectué par un professionnel venant vérifier 53 points de l’installation électrique et faisant l’objet d’un rapport relatant et hiérarchisant les différentes anomalies constatées. Cette prestation est facturée entre 122 et 155 euros selon le nombre de pièces.

Des aides pour la mise aux norme

[pub]Si les prestations proposées par l’association Promotelec peuvent fournir une bonne base de départ en vue de travaux électriques, les particuliers peuvent aussi faire le choix de passer directement par un électricien ou une société d’installation électrique pour faire réviser leurs circuits. Dans un souci de sécurité il est conseillé de faire appel à des installateurs qualifié par Qualifelec, et d’obtenir à l’issue de la rénovation une attestation de conformité du Consuel. D’autre part, les travaux touchant au réseau d’électricité étant particulièrement complexes et dangereux, il ne sera en aucun cas conseillé de les réaliser soi-même y compris pour les bons bricoleurs. Côté finances, il est intéressant de savoir que qu’une subvention de l’ANAH peut être accordée aux propriétaires bailleurs et aux propriétaires occupants (sous conditions notamment de ressources) pour la réalisation de travaux de mise en conformité des installations électriques dans le cadre d’aide à l’aménagement et l’équipement relatifs à la sécurité des personnes. Pour en savoir plus “branchez” vous sur le site de l’ANAH.

 

Poster un commentaire

Une question ? Une réaction à cet article ? N'hésitez pas à laisser votre message ci-dessous:

Champs obligatoire

Vous êtes un professionnel

Opportunités de chantiers à saisir !

Être rappelé pour en profiter

Articles récents


Newsletter

Votre demande d'inscription a bien été prise en compte.

Professionnels du bâtiment

Nous avons des opportunités de chantiers pour vous !

Remplissez rapidement votre carnet de commandes avec des chantiers qui vous rapportent !

En savoir plus