Accueil > Travaux > Éclairage > L’éclairage: un élément déco à ne pas négliger

L’éclairage: un élément déco à ne pas négliger

Une fois la maison réorganisée, repeinte et remeublée, la mise en lumière passe souvent à la trappe. Pourtant ces dernières années, nombre de professionnels ont prouvé que l’éclairage était l’ingrédient essentiel à une ambiance et une décoration réussie. Travaux.com fait le point avec Christelle Brosset, décoratrice spécialisée dans la création d’ambiances lumineuses.

Travaux.com: Quel rôle tient la lumière à l’heure actuelle dans nos intérieurs?
L’éclairage: un élément déco à ne pas négligerChristelle Brosset: La place de l’éclairage dans notre quotidien s’est beaucoup développée.
A l’usage purement fonctionnel des débuts est venu s’ajouter l’aspect décoratif, avec des propositions de la part des fabricants et des designers de plus en plus nombreuses -les catalogues professionnels pèsent rarement moins d’1 kg!- innovantes, élégantes et abordables financièrement. On éprouve davantage le besoin de se retrouver chez soi et la lumière, si elle est agréable, contribue à rendre notre cocon plus accueillant.

Travaux.com: Quels sont, selon vous, les points clés et les pièces à soigner pour un éclairage décoratif réussi?
C.B: De l’entrée au salon en passant par le placard, tout est à soigner si l’on veut être à l’aise partout, détendu au salon ou bien éclairé pour vérifier l’état de ses chaussures avant de sortir. L’essentiel est l’adéquation de l’éclairage avec le lieu en question et l’activité qu’on y mène.
Dans cette période de transition entre ces différents types d’éclairage, la tentation est grande de mélanger les différentes sources disponibles (halogène, fluo, led, etc…), mais cet amalgame n’est pas toujours réussi s’il est fait au hasard. Les changements de qualité ou quantité de lumière d’un espace à l’autre peuvent perturber et la question du dosage et de la répartition sont importantes.

[pub]Travaux.com: Quels mauvais usages de la lumière rencontrez-vous le plus fréquemment?
C.B: Les utilisateurs ont tendance à se tourner vers l’éclairage dit de « basse consommation », sans étudier au préalable l’ambiance et l’efficacité recherchées, et pour des luminaires qui n’étaient pas conçus pour ça au départ. D’autant que la plupart des lampes proposées en grande surface n’offrent pas une belle qualité de lumière. Ceci est également dû au fait que l’on communique très peu sur les différentes températures de couleur disponibles (il n’y a, le plus souvent qu’un seul choix..), qui donneront des ambiances différentes, allant d’une lumière proche du jaune de l’incandescence au blanc froid du parking. Il me paraît impossible de réussir une “mise en lumière” sans en tenir compte. Les professionnels revendeurs proposent le choix et les conseils adaptés, ils sont pour moi incontournables pour éviter ces erreurs. Ma 2ème bête noire en matière d’éclairage est le basique lampadaire halogène. Beaucoup de personnes pensent pouvoir réussir un éclairage avec cet accessoire. Mais la lumière est forcément mal répartie puisque généralement très concentrée autour du luminaire. Sans parler de son aspect esthétique…

Travaux.com: Au niveau des sources de lumières, quels “accessoires” utilisez-vous pour une mise en lumière? S’agit-il uniquement de luminaires traditionnels (lampes, spots, etc.) ou utilisez-vous des sources plus originales (meubles, guirlandes lumineuses, panneaux colorés avec led…)?
C.B: Confirmé encore par le salon Batimat 2009, la lumière a en effet envahi tous les domaines de l’ameublement et de la décoration, l’eau, le vitrage, le carrelage, etc… Il est donc facile d’utiliser toutes ces propositions pour embellir notre espace de vie. Mais il s’agit comme vous le dîtes d’accessoires, voire de gadgets et cela ne constitue pas un éclairage principal.

L’éclairage: un élément déco à ne pas négligerTravaux.com: On parle beaucoup de l’éclairage en ce moment, notamment avec le retrait des ampoules à incandescence et la percée des LED. Cette “apparition” et cette “disparition programmée” ont – elles influencé la façon de réaliser la mise en lumière de la maison?
C.B: Oui bien sûr, ou en tous cas nous sommes au cœur de la métamorphose. Mais cela devient de fait très difficile à maîtriser pour les particuliers qui sont souvent perdus dans les différentes offres, ce qui est tout à fait normal. Par curiosité je me suis trouvée il y a quelques jours dans une grande surface, devant une ampoule dont il était impossible, d’après son packaging de savoir s’il s’agissait d’incandescence, de fluo-compacte, de led…Il faudra nécessairement une période d’adaptation pour un bon usage de ces technologies pour l’usager car les informations sont à ce jour, très confuses et parfois contradictoires…En attendant beaucoup d’achats se retrouvent au placard car inadaptés, pas très “économique”! Les leds continuent par ailleurs à se chercher une vraie place de source éclairante et le marché évolue très vite.Elles trouveront probablement une vraie place dans notre habitat d’ici peu.

Travaux.com: Repenser la lumière de son habitat, s’agit-il de travaux conséquents et coûteux?
C.B: Pas obligatoirement, cela dépend un peu du rendu que l’on veut obtenir et des dimensions de la pièce. Les propositions du marché étant nombreuses, il est possible cependant de minimiser les coûts de mise en œuvre. Mais il est certain que l’on pourra difficilement faire l’économie d’une ou 2 saignées et d’un coup de peinture. Le meilleur éclairage venant selon moi plutôt des hauteurs d’une pièce afin de se diffuser au mieux sur toute sa surface.

Travaux.com: Quels conseils donneriez-vous à des particuliers qui voudraient retravailler leur installation lumineuse? Et à ceux qui hésiteraient?
C.B: Il est important de pouvoir penser l’éclairage avant les travaux le cas échéant. Il faut également s’interroger au sujet des besoins, de l’ambiance souhaitée, pour qui et pourquoi, voir les contraintes (électriques, techniques, énergétiques, financières…), en quelques sortes avoir une vraie réflexion d’ensemble avant d’aller acheter ses luminaires (ça devient presque un détail si le reste a bien été pensé!). Et à ceux qui hésiteraient, je leur conseillerais de se promener et d’observer : comment se sent-on dans un espace bien éclairé, comment réagissent le corps et l’esprit dans un espace mal éclairé? La lumière fait aussi appel à notre sensibilité, il faut la laisser parler…

Propos recueillis par Laura Guien

Poster un commentaire

Une question ? Une réaction à cet article ? N'hésitez pas à laisser votre message ci-dessous:

Champs obligatoire

Vous êtes un professionnel

Opportunités de chantiers à saisir !

Être rappelé pour en profiter

Articles récents


Newsletter

Votre demande d'inscription a bien été prise en compte.

Professionnels du bâtiment

Nous avons des opportunités de chantiers pour vous !

Remplissez rapidement votre carnet de commandes avec des chantiers qui vous rapportent !

En savoir plus