Accueil > Déco > Cuisine > Comptoir ou ilot central: que choisir?

Comptoir ou ilot central: que choisir?

Dans la cuisine, comptoir ou îlot central sont devenus les incontournables. Si l’îlot s’affiche comme un standard dans les magasines et chez les cuisinistes, il n’est pas toujours la solution la plus adaptée à l’usage et à l’espace de votre cuisine, mais de nouvelles solutions “mixtes” peuvent être envisagées. L’occasion pour www.travaux.com de se pencher sur le comptoir et de faire le tour de l’îlot.

Comptoir ou ilot central: que choisir?Lignes épurées, matériaux bruts, équipements ultra perfectionnés: l’îlot central est devenu en quelques années l’élément de référence de toute cuisine moderne qui se respecte. A tel point que les cuisines conçues par les professionnels semblent de plus en plus pensées comme des écrins pour entourer cet élément-roi. En comparaison, le comptoir qui coupe les volume de son sérieux bar, n’a plus vraiment la côte. Souvent à tort.

Ilot central : grands volumes… gros travaux

Si l’îlot central de cuisine séduit autant, c’est avant tout parce qu’il représente un objet très esthétique correspondant à une culture culinaire en vogue ces dernières années. “la démarche des particuliers est une démarche de décoration, pas d’usage”, déplore Christophe Réati, architecte d’intérieur et spécialiste de l’agencement de cuisines à Bordeaux.Comptoir ou ilot central: que choisir?En effet, si l’îlot séduit beaucoup de ménages, il n’est pas pour forcément adapté aux cuisines de chacun. ”Pour installer un îlot, il faut du volume”, martèle l’architecte d’intérieur Samantha Milios du cabinet Inside Creation. Environ 20m² et une possibilité de dégager 80cm autour afin de pouvoir le contourner”. D’autre part l’installation d’un îlot central peut engager de gros travaux. ”Un ilot avec alimentation d’eau représente des travaux conséquents au niveau du sol pour installer des arrivées et évacuations d’eau prévient Christophe Réati. Il faut faire des saignées, casser le carrelage et recarreler”. Même s’il est possible de contourner cette contrainte en installant seulement l’élément cuisson sur l’îlot, celui-ci sera tout de même mieux adapté aux constructions neuves qu’aux rénovations. Aux particuliers qui privilégient la déco ou l’art culinaire, plutôt que l’optimisation de l’espace.

Le comptoir : convivial mais pas familial

Comptoir ou ilot central: que choisir?Toutefois, l’îlot présente un avantage important, que l’on ne retrouve pas avec le bar, à savoir qu’il pousse la dimension de partage et de convivialité au maximum. “L’ilot combine à la fois espace de détente et espace de travail” détaille Christophe Réati. ”L’ilot peut très bien se substituer à la table de la salle à manger, on peut y déjeuner en famille, ce n’est pas le cas du comptoir”, souligne Samantha Milios. Un espace familial donc mais qui demande plus d’organisation. ”Avec un comptoir appuyé sur un mur, une partie de la cuisine peut rester dissimulée, poursuit l’architecte d’intérieur. Ce n’est pas le cas avec un îlot central avec lequel là cuisine peut être “visitée” par tout le monde. Avis aux utilisateur désordonnés ! D’autre part, le comptoir sera plus facile à mettre en œuvre, notamment dans le cas de l’agrandissement d’une cuisine. S’il est impossible de casser complétement une cloison, la solution d’un comptoir semi-ouvert permettra aussi de loger des luminaires et des rangements en hauteur, une option totalement exclue avec l’îlot.
Il est important de bien cerner ce qui vous pousse à installer un îlot central. ”On a par exemple des gens qui veulent un ilot parce qu’ils veulent pouvoir recevoir des amis pour prendre l’apéritif, témoigne Christophe Réati. Dans ce cas précis, ce qu’ils veulent en réalité, c’est un comptoir. Il répond à la demande en tant qu’espace convivial, il prend moins de place et représente un gain d’organisation avec son implantation murale”

Le comptoir-îlot : la solution de secours

Difficile toutefois de résister à la tentation de ces purs objets design que sont les îlots, même lorsque l’on a habite dans de l’ancien et que sa cuisine n’est pas assez spacieuses… C’est sans compterComptoir ou ilot central: que choisir?l’ingéniosité des architectes d’intérieur et des cuisinistes. ”On peut créer des ilots tous petits, qui viendront s’adapter à l’espace et aux usages du client”. La créatrice Samantha Milios prône, elle, des solutions plus métissées : ”On peut réaliser un compromis entre l’îlot et le comptoir. Ce ‘faux îlot’, s’appuie sur un mur. On ne peu pas en faire le tour mais il permet d’assurer un continuité visuelle avec le reste de la cuisine. Il est à la même hauteur que le plan de travail, et on peut y installer des modules de cuisson. On est dans l’esprit comptoir dans la forme, mais dans les codes de l’îlot au niveau de l’usage”. Phénomène d’adaptation de l’îlot ou transformation du comptoir? Une chose est sure, cette solution, intermédiaire si elle est pensée et mise en œuvre par des professionnels de l’agencement devrait en satisfaire plus d’un.

Poster un commentaire

Une question ? Une réaction à cet article ? N'hésitez pas à laisser votre message ci-dessous:

Champs obligatoire

Vous êtes un professionnel

Opportunités de chantiers à saisir !

Être rappelé pour en profiter

Articles récents


Newsletter

Votre demande d'inscription a bien été prise en compte.

Professionnels du bâtiment

Nous avons des opportunités de chantiers pour vous !

Remplissez rapidement votre carnet de commandes avec des chantiers qui vous rapportent !

En savoir plus