Accueil > Travaux > Construction bois > En France, les maisons en bois, traditionnelles ou contemporaines, ne se cachent plus.

En France, les maisons en bois, traditionnelles ou contemporaines, ne se cachent plus.

Longtemps, les Français ont eu une image stéréotypée de la maison bois. Mais cette perception est en train de changer. Preuve en est qu’une véritable émulation – entre architectes, entre constructeurs par exemple – est en train de se faire jour tandis que les réalisations sont chaque jour plus nombreuses et plus élaborées.

En France, les maisons en bois, traditionnelles ou contemporaines, ne se cachent plus.Les Français découvrent enfin ce que nombre de leurs partenaires européens savent depuis longtemps : la maison en bois n’est pas une ‘cabane’ ou un ‘chalet’ mais une vraie maison. C’est-à-dire que, si encore aujourd’hui, nombre de ses promoteurs ont tendance à présenter ses avantages sous son aspect écologique (ou développement durable, au choix), comme si ce seul argument – il est vrai au goût du jour – pouvait emporter la conviction, de plus en plus d’architectes et de maîtres d’ouvrage privés (c’est-à-dire le client lambda) sont plutôt conquis désormais par la liberté architecturale que les systèmes constructifs en bois (ou bois et acier) proposent.

En France, les maisons en bois, traditionnelles ou contemporaines, ne se cachent plus.De fait, d’autres arguments des pionniers de la maison bois – son coût moindre de construction et la rapidité de la mise en oeuvre – sont également battus en brèche puisque des particuliers n’hésitent plus à dépenser plus pour une maison en bois que pour une maison ‘traditionnelle’ quand des architectes ne font plus mystère de leur volonté de concevoir des maisons haut de gamme.

Plusieurs éléments sont particulièrement révélateurs de cette mutation en train de s’opérer.

[pub]Il convient de noter que les ‘salons bois’ se multiplient partout avec un égal succès eu égard au nombre de visiteurs en constante augmentation (de 20.000 en 2004 à plus de 30.000 visiteurs à Grenoble en avril 2008, près de 30.000 à Angers… en trois jours) tandis que le nombre de constructeurs et d’exposants suit une courbe similaire. Autre signe qui ne trompe pas : les organisations professionnelles mettent en place à un rythme soutenu un nombre impressionnants de formations à la construction bois pour leurs adhérents (artisans, charpentiers, etc.).En France, les maisons en bois, traditionnelles ou contemporaines, ne se cachent plus.

Par ailleurs, l’aspect contemporain de ces ouvrages est de plus en plus marqué, au point d’ailleurs que les pionniers semblent soudain avoir pris un coup de vieux. Mieux (ou pire encore selon les points de vue), des maisons en bois se cachent désormais dans des lotissements sous des aspects tout à fait traditionnels, ces maisons devenant presque impossible à distinguer des autres. Enfin, le réseau des ‘Architecteurs’ a carrément conçu un catalogue de ‘maisons en bois’.

En France, les maisons en bois, traditionnelles ou contemporaines, ne se cachent plus.Des constructeurs de maisons individuelles et non des moindres, y réfléchissent également. Preuve s’il en est que le marché n’en est encore qu’à ses balbutiements – moins de 5% des maisons construites en France – mais que le potentiel existe d’un formidable développement. D’ailleurs, des recherches partent dans tous les sens : bois et zinc, bois et acier, bois et briques… Les mariages sont de plus en plus ingénieux et les architectures de plus en plus élaborées.

En France, les maisons en bois, traditionnelles ou contemporaines, ne se cachent plus.La maison bois correspond aux aspirations des Français à plusieurs titres :
Son aspect écologique est aujourd’hui parfaitement identifié (encore qu’il convient de se méfier à ce sujet le bois exotique importé en masse d’Afrique ou d’Amérique du Sud nuisant à l’environnement plus qu’il ne lui fait du bien, idem pour le bois lamellé-collé mais c’est une autre histoire).

Le coût relativement peu onéreux de construction et la grande adaptabilité du système à ossature permettent de créer des maisons pas forcément plus grandes que la moyenne en termes de m² habitables mais dotées de belles prestations extérieures qui en font le charme : grandes terrasses, grands balcons courants autour de la maison avec la course du soleil, grands espaces intérieurs offrant des sensations de confort, etc.

En France, les maisons en bois, traditionnelles ou contemporaines, ne se cachent plus.De plus, la maison bois se prête facilement à toutes les modifications ultérieures. Il est ainsi aisé de commencer par se construire une petite maison puis de l’agrandir au fil du temps sans que le chantier rendent la vie impossible aux habitants. Rajouter une pièce, voire un étage, à une maison en bois est, de fait, d’une remarquable simplicité. Et il est tout aussi simple d’enlever une cloison pour agrandir une pièce quand les enfants sont partis ou au contraire ajouter une cloison quand leur nombre augmente.

En France, les maisons en bois, traditionnelles ou contemporaines, ne se cachent plus.De fait, les professionnels constatent que, s’il y a quelques années encore, les maîtres d’ouvrage et les architectes devaient se préparer au combat (toutes proportions gardées bien sûr) avec les maires des communes ou les Directions départementales de l’Equipement (DDE) pour faire passer les projets, les permis de construire sont aujourd’hui beaucoup plus facilement acceptés, même en centre ville, même en zones fortement urbanisées. Ce qui ne veut pas dire que ce soit le cas partout puisqu’il arrive encore que des maires refusent catégoriquement des ‘cabanes’ ou des ‘chalets’ sous prétexte que ces constructions sont ‘réservées aux régions de montagne’.

En France, les maisons en bois, traditionnelles ou contemporaines, ne se cachent plus.Enfin, malgré le vaste éventail de maisons et de styles pourtant déjà disponibles, ce n’est rien encore si l’on considère que de plus en plus de constructeurs étrangers louchent sur le marché français. Des constructeurs finlandais, slovaques, roumains, hollandais, polonais et bien d’autres encore s’apprêtent à proposer leurs méthodes et savoir faire. Une concurrence qui, en parallèle avec une industrialisation accrue, devrait contribuer à une baisse des prix dans un contexte où, pourtant, les prix de construction sont en constante augmentation.En France, les maisons en bois, traditionnelles ou contemporaines, ne se cachent plus.

Si la très grande majorité des Français ne pense pas encore, à ce jour, à la maison bois dans le cadre de leur projet de construction, par manque de connaissance le plus souvent, ceux qui comparent en amont les différents modes constructifs rapportés aux prix et aux prestations sont de plus en plus nombreux à être conquis. L’effervescence qui entoure la maison bois n’est pas due au hasard.

Christophe Leray

Lire également notre dossier Construction bois’.

Consultez notre album photo ‘La maison en bois se prête à tous les styles et toutes les architectures’.

Poster un commentaire

Une question ? Une réaction à cet article ? N'hésitez pas à laisser votre message ci-dessous:

Champs obligatoire

Vous êtes un professionnel

Opportunités de chantiers à saisir !

Être rappelé pour en profiter

Articles récents


Newsletter

Votre demande d'inscription a bien été prise en compte.

Professionnels du bâtiment

Nous avons des opportunités de chantiers pour vous !

Remplissez rapidement votre carnet de commandes avec des chantiers qui vous rapportent !

En savoir plus