Accueil > Travaux > Construction > Plan de maison : la maison ‘Batman’ en Lozère

Plan de maison : la maison ‘Batman’ en Lozère

Un projet atypique pour un prix raisonnable n’est pas, loin de là, hors de portée du particulier. Quand le maître d’ouvrage sait ce qu’il souhaite, aussi iconoclaste que puisse être son projet, un architecte saura lui donner vie. Exemple avec cette réalisation surprenante de l’architecte Frédéric Gerry.

Plan de maison : la maison ‘Batman’ en LozèreCommentaires de l’architecte Frédéric Gerry.

«Les clients viennent souvent nous voir avec un bout de plan. Celui-ci, un célibataire qui voulait se faire plaisir, est venu nous rencontrer avec une vraie maquette, pétrie en argile, d’une maison en forme d’aile de chauve-souris. C’était un travail qui manquait de précision mais qui indiquait cependant bien, en trois dimensions, le type de maison que souhaitait ce client. Mon approche de l’ouvrage fut donc différente puisque j’ai dû travailler sur des volumes et y faire entrer les fonctions (plomberie, électricité, pièces d’eau, etc.). Il a fallu aussi restituer les échelles car, selon la maquette, le garage était prévu pour une demi-voiture (rires).

[pub]Il a fallu ensuite concevoir et intégrer tous les percements des ouvertures. En effet, le client désirait une chambre avec 6 ou 7 fenêtres offrant différentes vues en fonction des orientations. L’idée était que chaque fenêtre, dont certaines avec des ébrasements larges à l’intérieur mais étroits à l’extérieur, soit en quelque sorte un ‘tableau’ attaché au mur. A l’inverse, le jardin d’hiver devait être baigné de lumière.

Il a fallu également faire preuve d’une grande écoute pour bien restituer sur les esquisses les vœux du maître d’ouvrage. Ensemble, nous sommes parvenu à un plan composé à partir de murs courbes et de jeux de niveaux permettant de cheminer d’un lieu introverti (la chambre aux petites ouvertures) vers un lieu extraverti (le jardin d’hiver et sa grande verrière). Au final, nous avons une surface habitable de 105 m² avec des percements aux ébrasements inclinés et aux menuiseries extérieures positionnées à fleur des nus de façades extérieurs. Une terrasse de 8m² reliée au jardin d’hiver et au séjour fait le lien entre les différentes parties de la maison

Autres originalités d’une maison qui n’en manque pas, des charpentes concaves revêtues de tuiles en bardeaux de red-cedar, des couvertines de poutres et des bandeaux de rives en cuivre patinés et des revêtements intérieurs en modules de terre cuite façonnés sur mesure à la main…autant d’éléments structurant cette architecture à la mesure de son utilisateur !

~img d~La maison, construite en Lozère, a été réalisée avec un budget de 201.200 euros. Dans un milieu rustique et rural de fermes traditionnelles, la construction de cette maison a, au début, fait sourire. Mais tout s’est finalement très bien passé car les artisans locaux ont pris beaucoup de plaisir à relever ce challenge. En effet, pas question de tirer au cordeau des murs courbes, il a fallu utiliser le fil à plomb (rires). Les artisans apprécient de travailler sur des projets singuliers et si ce fut pour tout le monde une gageure de réaliser une maison dans cet esprit, le plaisir d’y parvenir a été très largement partagé.

L’enduit traditionnel en trois couches projetées manuellement à la truelle, finition lissée, a permis de donner à cette maison son cachet final».

Frédéric Gerry, architecte à Castries (34)

Propos recueillis par Christophe Leray

Poster un commentaire

Une question ? Une réaction à cet article ? N'hésitez pas à laisser votre message ci-dessous:

Champs obligatoire

Vous êtes un professionnel

Opportunités de chantiers à saisir !

Être rappelé pour en profiter

Articles récents


Newsletter

Votre demande d'inscription a bien été prise en compte.

Professionnels du bâtiment

Nous avons des opportunités de chantiers pour vous !

Remplissez rapidement votre carnet de commandes avec des chantiers qui vous rapportent !

En savoir plus