Accueil > Travaux > Construction > Travaux: le coût moyen des réparations baisse pour les constructions d’avant 2009

Travaux: le coût moyen des réparations baisse pour les constructions d’avant 2009

Créé par l’observatoire de la qualité de la construction (AQC) en 2006, le tableau de bord Sycodés qui suit les évolutions de la non qualité et en mesure le coût vient d’être publié. Pour l’année 2011, le rapport montre que les coûts des réparations baissent pour les constructions antérieures à 2009 et augmentent pour les autres. Le rapport fait le point pour la première fois sur le BBC.

Travaux: le coût moyen des réparations baisse pour les constructions d’avant 2009Depuis sa création en 2006, le Sycodé, référence du milieu de la construction a recensé plus de 310 000 désordres. Pour son édition 2011, le tableau de bord souligne que pour la période des désordres apparus avant 2009, le coût moyen des réparations baisse. De 5 750 € en 2006, il s’élève aujourd’hui à 4 580 €, une baisse qui s’explique en partie par une meilleure qualité technique de certains ouvrages (intégration du retour d’information sur les risques les mieux connus, mise en place de procédures de qualité, utilisation de produits certifiés… ) mais aussi grâce à un glissement de la prise en charge de certaines pathologies dans le cadre des garanties, des SAV, ainsi qu’un niveau des prix impactant également sur la non-qualité ou la qualité.

Augmentation dans le neuf et défaut dans le BBC

[pub]A contrario, en ce qui concerne les bâtiments construits depuis 2009, le Sycodé relève une augmentation des coûts moyens de réparation passant de 5 480 € en 2006 à 6 530 € aujourd’hui. Une augmentation difficile à interpréter mais qui “implique une vigilance à venir” selon l’analyse de l’observatoire de la qualité.
Enfin pour la première fois, l’AQC a présenté les résultats d’une étude sur “Les risques de non-qualité associés à une opération à basse consommation énergétique”. L’enquête a été menée suite aux premiers retours d’expérience dans quatre régions (Bretagne, Languedoc-Roussillon, Franche-Comté, Rhône-Alpes) portant sur 30 opérations parmi “les bâtiments démonstrateurs Prebat”. Les résultats laissent apparaître plusieurs facteurs de non-qualité notamment une insuffisance d’information des professionnels et des problèmes de savoir-faire, des défauts de conception (notamment l’absence de prise en compte de l’entretien du bâtiment) ainsi qu’un manque de sensibilisation des usagers…

Poster un commentaire

Une question ? Une réaction à cet article ? N'hésitez pas à laisser votre message ci-dessous:

Champs obligatoire

Vous êtes un professionnel

Opportunités de chantiers à saisir !

Être rappelé pour en profiter

Articles récents


Newsletter

Votre demande d'inscription a bien été prise en compte.

Professionnels du bâtiment

Nous avons des opportunités de chantiers pour vous !

Remplissez rapidement votre carnet de commandes avec des chantiers qui vous rapportent !

En savoir plus