Accueil > Travaux > Construction > Le prix de l’eau baisse de 8 % à Paris

Le prix de l’eau baisse de 8 % à Paris

A partir du 1er juillet 2011, le tarif de l’eau dans la capitale devrait être réduit de 8%. Une diminution qui va s’accompagner d’autres solutions pour réduire la facture des habitants les moins fortunés: 15000 économiseurs d’eau devraient ainsi être distribués gratuitement aux locataires du parc social de Paris.

Le prix de l’eau baisse de 8 % à ParisL’eau parisienne va devenir l’une des moins chère de France. A compter du 1er juillet 2011, le prix du mètre cube passera de 1,0464€ à 0,9627€ (HT). Un rattrapage de -8% bien modeste en comparaison de l’augmentation qu’avait connu ses tarifs entre 1985 et 2010, période durant laquelle son prix avait flambé de 260%. Toutefois depuis 2010, la municipalisation de l’eau aurait permis d’économiser 35 millions d’euros. “Nous ne faisons pas de profit sur l’exploitation du service et tous les bénéfices sont réinvestis dans le service de l’eau”, a déclaré Bertrand Delanoë, à l’occasion de l’annonce des prochains tarifs.

Des économiseurs d’eau pour réduire les factures

Le réajustement des tarifs n’est pas la seule action qu’engage la municipalité, elle a ainsi prévu de distribuer gratuitement 15000 économiseurs d’eau aux locataires du parc social de Paris Habitat pour [pub]les aider à adoucir leur facture d’eau. Rappelons qu’un robinet qui goûte de 35 mètres cube par an accroit en moyenne de 101€ le coût d’une facture d’eau. Un filet d’eau qui coule de 140 mètres cube par an l’accroît de 404€, une chasse d’eau qui fuit de 220 mètres cubes par an, de 634€. Faire régulièrement réviser son installation et sa plomberie est donc un réflexe important tant sur le plan des financier qu’écologique.
A savoir, à Paris, la consommation d’eau va en diminuant. La capitale consomme environ 550 000 m3 d’eau potable par jour. Cette consommation réduit au rythme de 1,4% par an en moyenne, soit une diminution totale de 25% du volume d’eau potable consommé au cours des vingt dernières années. Cette baisse s’explique principalement par une tertiarisation de l’économie dans la capitale – les industries grosses consommatrices d’eau s’installent en dehors de Paris – et une politique de réduction des fuites chez les gros consommateurs.

LG – 05/05/2011

Poster un commentaire

Une question ? Une réaction à cet article ? N'hésitez pas à laisser votre message ci-dessous:

Champs obligatoire

Vous êtes un professionnel

Opportunités de chantiers à saisir !

Être rappelé pour en profiter

Articles récents


Newsletter

Votre demande d'inscription a bien été prise en compte.

Professionnels du bâtiment

Nous avons des opportunités de chantiers pour vous !

Remplissez rapidement votre carnet de commandes avec des chantiers qui vous rapportent !

En savoir plus