Accueil > Travaux > Construction > Les travaux qui rapportent

Les travaux qui rapportent

Changer portes et fenêtre, ajouter une extension, repeindre… de nombreuses améliorations permettent d’ajouter une plus value à la revente. Attention cependant, les travaux les plus rentables ne sont pas toujours ceux que l’on soupçonne! Tour d’horizon des petits travaux qui peuvent rapporter gros.

Les travaux qui rapportentRéparer, reconstruire ou réaménager en dernier recours ou à l’achat. La culture des travaux à la française prend rarement en compte que ces derniers ont intérêt à être réalisés bien avant la vente. Une attitude dommageable car, ne pas investir dans le rafraichissement d’un bien est souvent l’occasion pour les futurs acheteurs de faire fondre le prix d’achat.

Rester cohérent

“On pourra changer un tas de chose, la seule chose que l’on ne pourra pas changer, c’est l’adresse, [pub]explique simplement Catherine Pascal, la rédactrice en chef du site internet de Particuliers à Particuliers. Avant tout chose, il faut se demander si cela vaut la peine de réaliser certains de ces travaux à l’endroit où l’on habite. “Inutile d’installer une salle de bains en marbre dans une résidence HLM, vous n’augmenterez pas forcément la valeur de votre bien.” Même en cas de coup de cœur, mieux vaut éviter les investissements démesurés par rapport à leur environnement. “Il faut qu’il y ait une cohérence entre l’endroit où l’on se trouve et le coût des travaux” martèle Catherine Pascal. Faute de quoi, l’investissement sera à coup sur peu rentable.


Une bonne distribution

Dans les travaux qui engagent des changements importants, repenser l’organisation des pièces de façon pratique est la priorité. En effet, le parc immobilier regorge souvent de logements qui n’ont pas été pensé en fonction de l’usage. “L’important c’est avant tout d’avoir une partie jour avec le salon, la cuisine et une partie nuit avec la chambre et les salles d’eau” précise Catherine Pascal. Les habitations à l’organisation biscornue ou mal organisée, seront d’une part difficiles à vivre et se négocieront au rabais sur le marché immobilier. Un architecte d’intérieur, ou un spécialiste de l’aménagement peuvent vous aider à revoir la distribution de l’espace pour l’optimiser.


Les travaux qui rapportentPeinture et luminosité en priorité

Dans la top-list des travaux intéressants: “l’investissement le plus rentable reste la peinture” affirme Catherine Pascal. Attention toutefois, si un coup de pinceau peut rapporter gros, il y a quelques règles à respecter. “Eviter les couleurs exotiques” précise la journaliste. Misez donc sur des tons clairs et sobres. Autre point clé, intimement lié à la peinture: la lumière. Cette dernière est devenue un enjeu majeur du logement. “Pour une plus value, la priorité est de maximiser le volume et la luminosité. Pour cela il est parfois nécessaire de supprimer quelques cloisons, de repeindre les murs dans des coloris clairs et neutres et de changer certains sols, trop vieillots ou trop sombres.” estime Alexa Funès, décoratrice spécialiste de Home Staging.


Cuisine et salle de bains… rentable selon les cas!

Les travaux qui rapportentA l’échelle des espaces, “les pièces essentielles à rénover sont les pièces d’eau et la cuisine, poursuit Alexa Funès. Ces réfections sont doublement intéressantes car elles n’engagent pas forcément des travaux longs et onéreux. S’il est évident qu’investir dans le rafraichissement d’une salle de bains vétuste et démodée sera forcément un investissement gagnant, le cas de la cuisine est plus délicat.” Dès que l’on atteint les 3 ou 4 pièces, investir dans une cuisine équipée n’est pas forcément judicieux, avertit la rédactrice en chef de Particulier à particulier. Les familles qui achètent sont déjà souvent équipées en électroménager et se retrouvent alors avec leurs équipements sur les bras ce qui peut freiner l’achat.” Une fois de plus, il faut penser les travaux dans le contexte de votre bien.


Extérieur: des travaux de propreté élémentaires

Les travaux qui rapportentLe jardin est souvent le grand oublié des aménagements domestiques. En effet, difficile de doser le niveau d’investissement dans les espaces extérieur. Entre la jungle à l’abandon et le jardin paysagé à la française, il existe pourtant un juste milieu. “Les maisons s’achètent généralement au printemps et en été. L’extérieur est donc très important, il faut avoir un jardin correct,” insiste Catherine Pascal. Pour cela, il faut compter sur une pelouse entretenue, si possible quelques massifs et des arbres. Elément décisif: la clôture. “Il n’y a qu’à voir le manque de succès qu’on eu certains programme de lotissement à l’américaine pour comprendre que les gens n’apprécient pas les jardins non clos.” ajoute la journaliste. Peu importe donc le type de clôture, de simples panneaux de thuyas peuvent faire l’affaire, l’important reste de “fermer” le jardin.


Travaux “verts”: misez sur le double vitrage

Restons dans le vert pour parler de travaux écologiques. Grenelle et nouvelle réglementation thermique oblige, il est intéressant de savoir si l’investissement dans des équipements responsables s’avère un bon placement. “Pour l’instant verdir sa maison doit correspondre à une vraie fibre écologique, explique Alexa Funès. Dans le bouquet de travaux “verts”, le remplacement des fenêtres et le double vitrage font toutefois partie des investissements gagnants. “La seule exception peut être le remplacement d’une ou plusieurs fenêtres si celles-ci sont en très mauvais état ou que les diagnostics de performances énergétiques sont réellement très mauvais, ce qui pourrait faire peur aux acquéreurs” évalue la décoratrice.
Les travaux qui rapportentPour le reste des travaux de “verdissement”, l’investissement fait encore reculer les propriétaires. “Le coût de l’investissement et des matériaux est relativement élevé poursuit Alexa Funès. Il est donc recommandé de réaliser ce type de travaux pour soi et si l’on envisage de rester longtemps dans sa maison car ils s’amortissent sur plusieurs années.”


Une dernière règle qui n’est pas seulement valable pour les travaux écologiques, mais qui s’applique à tout types d’interventions. Comme le résume l’agent immobilier, Malaurie Delattre: “Si le projet de vente est à court terme, pas la peine de s’embarquer dans des travaux trop importants. Si l’on prévoit de rester au moins deux ans dans la maison, à ce moment-là, il est possible de se lancer dans des aménagement plus conséquents”.

L.G

Poster un commentaire

Une question ? Une réaction à cet article ? N'hésitez pas à laisser votre message ci-dessous:

Champs obligatoire

Vous êtes un professionnel

Opportunités de chantiers à saisir !

Être rappelé pour en profiter

Articles récents


Newsletter

Votre demande d'inscription a bien été prise en compte.

Professionnels du bâtiment

Nous avons des opportunités de chantiers pour vous !

Remplissez rapidement votre carnet de commandes avec des chantiers qui vous rapportent !

En savoir plus