Accueil > Travaux > Construction > Crépi de façade: attention à la qualité du support!

Crépi de façade: attention à la qualité du support!

Protéger durablement le gros oeuvre de votre maison en lui apportant une touche esthétique à votre goût, dans le cadre des réglementations locales et régionales; voilà les deux fonctions essentielles d’un crépi. Qui peut poser cette couche de finition indispensable à toute maçonnerie? Combien cela coûte t-il, pour un bâtiment neuf ou pour une rénovation? Détails.

Crépi de façade: attention à la qualité du support!La fonction principale d’un crépi consiste à protéger votre maison de la pollution et des variations météorologiques, tout en favorisant les échanges gazeux avec l’extérieur. Une ‘capacité de respiration’ avec l’extérieur indispensable à la plupart des constructions, sous peine de rendre moins confortables et saines les conditions de vie des occupants (augmentation du taux d’humidité et formation de moisissures). Pour autant, l’enduit choisi devra aussi assurer une étanchéité parfaite et améliorer la protection thermique et phonique de la maison.


Différencier le neuf de la rénovation

[pub]Dans le revêtement de façades, il faut distinguer, tant pour les questions techniques d’application et les matériaux à employer que pour les règles administratives à observer, le neuf de la rénovation.

Le permis de construire délivré lors de la construction fixe dans le détail la couleur (voire également la composition) de l’enduit de finition. Dans le cadre d’une rénovation, vous devrez déposer, en mairie, une déclaration de travaux. Si vous décidez de changer l’aspect et la couleur de votre revêtement de façade et que vous résidez à proximité d’un monument historique ou dans un site classé, il vous faudra obtenir l’aval des architectes des Bâtiments de France. D’autres restrictions peuvent vous être imposées si votre habitation se trouve dans une copropriété.

Crépi de façade: attention à la qualité du support!Vous pouvez aussi être contraint de procéder à un ravalement de façade par un arrêté municipal, toujours selon des spécifications précises à respecter. Si vous tardez à vous exécuter vous risquez de devoir payer une amende et la facture des travaux que la municipalité aura fait réaliser sans votre consentement.

Enfin, dernière formalité avant de débuter les travaux : l’installation d’un échafaudage (soumis à certaines règles sur le domaine public et à autorisation de votre voisin si vous êtes obligé de passer sur son terrain).

Une fois ces obligations remplies, l’attitude du professionnel que vous aurez choisi sera différente devant une maison neuve ou un chantier de rénovation ; autrement dit, tout dépend du support qui va recevoir le crépi ou l’enduit de façade.

Crépi de façade: attention à la qualité du support!“Avant toute chose, il faut se rendre sur place pour voir l’état de la façade à protéger”, déclarent, presque en choeur, Giner Cerezuela, dirigeant de la société ‘Cerezuela Façades’ à Caromb, près de Carpentras (84), Denis Aubert, façadier à Levretot (50) et Pascal Paris, technicien de l’entreprise Gepma Color de Taverny (95). “Sur des murs neufs, à chaque matériau (brique, béton ou agglo) correspond un produit adapté”, précise Denis Aubert. Dans tous les cas, attendez au moins un mois après la fin de la construction, pour appliquer la première couche. Sachez de plus que l’homme de l’art ne fera pas de ravalement en période de gel ou de canicule (température supérieure à 35°) tant le risque d’occasionner des fissures, qui pourraient provoquer le décollement rapide du revêtement, est important. Dit autrement, pas question d’improviser ou de faire soi-même son crépi, le recours à un professionnel est indispensable.

Crépi de façade: attention à la qualité du support!D’autant plus que les techniques varient. Ainsi, Denis Aubert installe sur la première couche, “du grillage ou une toile” sur laquelle il projette l’enduit final, les enduits traditionnels étant généralement appliqués en deux ou trois couches. Dans ce cas, après le gobetis (première couche d’accrochage projetée sur la maçonnerie), on applique le corps d’enduit puis la couche de finition. Mais même les enduits modernes, généralement colorés dans la masse et qui conviennent parfaitement pour les constructions neuves, comportent également des étapes incontournables : peinture fixative, sous couche, crépi et enduit de finition. Attention, ces enduits ne sont pas adaptés pour des bâtiments non cimentés, lesquels doivent être traités avec des produits spécifiques à base de chaux naturelle. La finition de l’enduit elle-même dépend de la technique et de l’outil employé pour sa réalisation. On distingue ainsi l’enduit :

  • taloché (du nom de la taloche) ;
  • projeté ou tyrolien (du nom de l’outil utilisé par les premiers spécialistes du crépi qui étaient majoritairement originaires du Tyrol) ;
  • gratté.

Crépi de façade: attention à la qualité du support!En rénovation, comme le spécifie Pascal Paris, “le fond doit être impeccable”, c’est-à-dire qu’il faut le laver, éliminer les anciens enduits, nettoyer les salissures végétales (mousses et lichens), reboucher les éventuelles fissures avec un enduit, bien rejointer les murs de pierres pour former une surface plane (sinon le crépi n’accrochera pas au niveau des joints).

Cette différence de nature et complexité éventuelles des travaux de préparation du support entre le neuf et l’ancien explique l’écart en tant de réalisation d’un chantier. Ainsi, l’entreprise Cerezuela réalisera un chantier de ravalement de façade d’une surface de 150m² entre 3 et 15 jours pour du neuf et en 2 à 3 semaines en rénovation. Denis Aubert, qui partage cette estimation, évalue le coût de ce chantier entre 40 et 60 euros le m² ; un coût qui doit être entendu en tant qu’ordre d’idée puisque il est difficile d’estimer un coût dans l’ancien sans avoir auparavant étudier l’état du support à traiter. Avec cette réserve, le représentant de l’entreprise Gepma Color fixe quant à lui le budget minimum entre 4 et 5.000 euros, dont 1.000 euros pour l’échafaudage. En effet, au-delà du nombre de m² à traiter, il existe un temps incompressible sur chantier, celui nécessaire à la protection des abords, des plantations et des modénatures (oeil de bœuf, bandeaux, corniches, médaillons, cabochons et autres éléments de décoration de façade) et celui prévu pour les éventuelles mauvaises surprises découvertes lors de la mise à nu du support.

Enfin, dernier conseil prodigué par les professionnels : vérifiez si l’installateur que vous avez choisi possède bien la garantie décennale (le numéro de cette assurance doit normalement figurer sur le devis). Les professionnels sérieux n’auront aucune difficulté à en parler avec vous ni à vous montrer quelques exemples de leurs réalisations.

Poster un commentaire

Une question ? Une réaction à cet article ? N'hésitez pas à laisser votre message ci-dessous:

Champs obligatoire

Vous êtes un professionnel

Opportunités de chantiers à saisir !

Être rappelé pour en profiter

Articles récents


Newsletter

Votre demande d'inscription a bien été prise en compte.

Professionnels du bâtiment

Nous avons des opportunités de chantiers pour vous !

Remplissez rapidement votre carnet de commandes avec des chantiers qui vous rapportent !

En savoir plus