Accueil > Travaux > Construction écologique > Qu’est-ce qu’une maison bioclimatique ?

Qu’est-ce qu’une maison bioclimatique ?

Une maison bioclimatique, ce n’est pas seulement une maison chauffée grâce à l’énergie solaire (active ou passive). En réalité, il y a autant de façons de construire une maison bioclimatique qu’il y a de projets. Il s’agit surtout d’un état d’esprit et de solutions souvent d’une remarquable simplicité pour un coût négligeable.

Qu’est-ce qu’une maison bioclimatique ?Tenir compte du climat pour construire sa maison. A première vue, il s’agit d’une idée simple, presque banale lorsqu’il s’agit de bâtir l’édifice. Une idée d’ailleurs vieille comme le monde ; citons par exemple les maisons traditionnelles de Provence construites le dos au mistral. Le concept de maison bioclimatique repose pourtant sur cette idée pour améliorer le confort des habitants et réaliser des économies d’énergie. Développée au cours des années 70, après quelques échecs, elle est revenue à la mode ces dernières années.

Attention au premier malentendu. La maison bioclimatique est le plus souvent entendue en tant qu’ouvrage qui permet de faire des économies d’énergie. C’est vrai mais le chauffage n’est pas le seul élément lié à ce concept, loin s’en faut, même si c’est le plus visible et concret. “L’architecture bioclimatique, en effet, joue sur tous les moyens dont on dispose : l’implantation et l’orientation du bâtiment, son architecture, la distribution intérieure, le choix des matériaux, leur disposition respective, leur couleur, etc. Par sa conception le bâtiment doit être capable de satisfaire quatre fonctions principales : capter le rayonnement solaire, stocker l’énergie captée, distribuer cette chaleur et réguler”, explique Olivier Sidler, ingénieur spécialisé dans l’énergétique du bâtiment et plus particulièrement le recours aux énergies renouvelables

[pub]La construction bioclimatique est conçue en fonction de l’apport et la protection solaire de l’habitat, afin qu’il s’adapte au climat et s’autorégule aussi bien en été qu’en hiver. Pour cela, la maison doit pouvoir bénéficier au maximum du soleil, à la fois de manière passive et active. Passive, quand la maison bioclimatique n’utilise d’autre fluide que l’air pour tirer partie, dans l’ensemble de l’habitation, de la chaleur récupérée grâce à des vitrages adaptés dans certains points de celle-ci. Cela passe d’abord par la disposition de la bâtisse et un placement judicieux des ouvertures. Généralement, les pièces principales doivent être orientées plus ou moins 25 degrés sud.

La captation passive passe également par le choix des matériaux. Ceux-ci doivent avoir une forte inertie thermique, comme la pierre et… le béton. Ils doivent également laisser ‘respirer les murs’. Pour cela, le bois ou les briques alvéolées sont particulièrement efficaces.

Concernant l’isolation, il faudra la renforcer sur la partie Nord pour éviter les déperditions de chaleur, tandis que les fenêtres et vérandas font office de radiateurs. Pour pouvoir agencer au mieux ces différents facteurs, l’idéal est de consulter un architecte qui a déjà réalisé une maison bioclimatique. Enfin et cela concerne justement l’aspect architectural de la construction, une maison bioclimatique ne peut pas avoir n’importe qu’elle forme. Pour pouvoir assurer au mieux le confort thermique, l’édifice sera ramassé sur lui-même.

Au contraire, le solaire est dit ‘actif’ lorsque des capteurs spécifiques sont utilisés pour chauffer l’eau sanitaire ou l’habitation elle-même. Là, les solutions sont de plusieurs ordres dont la géothermie, les capteurs solaires, etc. Associés avec un équipement solaire, type chauffe-eau solaire, l’énergie active permet de réduire fortement la facture d’électricité ou de fioul.

Qu’est-ce qu’une maison bioclimatique ?Au-delà de cet aspect chauffage, un grand nombre de solutions, parfois simples, concourent à la conception d’une maison bioclimatique. Par exemple, une haie ou des arbres judicieusement plantés vont offrir une protection efficace face au vent mauvais. Si chaque projet est différent l’un de l’autre, il est possible de dégager des tendances qui permettent d’appréhender l’ensemble des aspects liés au ‘bioclimatisme’, la première étant naturellement la définition de vos besoins. Pour faire simple, on va privilégier les grandes baies vitrées orientées plein sud dans le Nord mais privilégier les petites ouvertures et les volets dans le sud. Recommander d’installer des baies vitrées n’a donc de sens qu’en fonction de la localisation.

Par contre on peut partout chercher : à augmenter la résistance thermique des parois opaques, en privilégiant l’isolation extérieure par exemple ; à réduire les ponts thermiques qui, selon Olivier Sidler, représentent couramment 20% des déperditions totales hors ventilation ; à se protéger des vents sans s’y opposer brutalement (la fameuse haie d’arbres) ou encore réduire les déperditions par les vitrages. Même le choix des couleurs peut avoir une influence. “Ainsi des surfaces claires aux abords du bâtiment (graviers, dalles, etc.) réfléchissent sur les murs l’énergie qu’ils reçoivent tandis que l’utilisation de couleurs plutôt absorbantes (dans les ocres ou les bruns) pour les parois extérieures permet d’élever leur température de surface”, dit-il.

Ce ne sont là que quelques exemples d’application du ‘bioclimatisme’ à la construction. Il serait trop long et fastidieux de les citer tous. Ce qu’il faut retenir est que chaque projet doit être conçu et ‘traité’, si l’on peut l’écrire ainsi, au cas par cas. L’intérêt de ce travail de recherche en amont, qui consomme du temps et de l’énergie, est qu’au final, au-delà même du confort et des économies d’énergie, vous aurez l’assurance d’avoir une maison à nulle autre pareille.

Christophe Leray

Lire également notre entretien avec Mimi Tjoyas, architecte DPLG de Perpignan (66), en cliquant ici.

Poster un commentaire

Une question ? Une réaction à cet article ? N'hésitez pas à laisser votre message ci-dessous:

Champs obligatoire

Vous êtes un professionnel

Opportunités de chantiers à saisir !

Être rappelé pour en profiter

Articles récents


Newsletter

Votre demande d'inscription a bien été prise en compte.

Professionnels du bâtiment

Nous avons des opportunités de chantiers pour vous !

Remplissez rapidement votre carnet de commandes avec des chantiers qui vous rapportent !

En savoir plus