Accueil > Travaux > Chauffage > Les pompes à chaleur ont-elles toujours le vent en poupe ?

Les pompes à chaleur ont-elles toujours le vent en poupe ?

De plus en plus de français se tournent vers les pompes à chaleur : les années 2012 et 2013 ont vu le marché des PAC progresser, quand est-il aujourd’hui ?

Pompe à chaleur

Pompe à chaleur Viessmann

Pompe à chaleur ©Viessmann

D’après une étude Xerfi, les pompes à chaleur vont progressivement gagner une part de plus en plus importante sur le marché du chauffage.
Xerfi prévoit une hausse du marché de 3% en 2012 et de 2% en 2013. L’arrivée de la règlementation RT2012 et la hausse constante des prix du chauffage sont une aubaine pour les fabricants.

Les pompes à chaleur bénéficient désormais d’une crédibilité avérée qui leur permet d’être de plus en plus plébiscitées dans la construction neuve.

[pub]Les pompes à chaleur qui connaissent actuellement une envolée sont les pompes à chaleur fonctionnant à l’aérothermie, alors que la géothermie est plutôt en déprime.

Les pompes à chaleur géothermiques sont en effet cantonnées aux maisons neuves disposant d’un terrain suffisamment important. L’aérothermie représente 85 % du marché des pompes à chaleur !

Le coup de rabot de 20% du dernier plan de rigueur Fillon va ralentir le développement des pompes à chaleur, il reste toutefois un crédit d’impôt pour l’année prochaine, autant en profiter !

Lire également notre article : Pompes à chaleur : air, eau ou sol : Que choisir ?

Pour connaître le prix des pompes à chaleur consultez le Guide des prix pompe à chaleur

A noter pour 2012 :

Le crédit d’impôt alloué au pompes à chaleur a été réduit :
Pour les pompes à chaleur air/eau pour production de chaleur le taux passe à 18% et à 26% pour les autres types de pompes à chaleur (géothermiques)
A noter que pour l’année 2012, des conditions de performances sont assujetties à l’obtention du crédit d’impôt pour les pompes à chaleur:

  • Les Pompes à chaleur géothermique à capteur fluide frigorigène (sol / sol ou sol / eau) devront présenter un COP ≥ 3,4 pour une température d’évaporation de -5°C et une température de condensation de 35°C.
  • Les Pompes à chaleur géothermique de type eau glycolée / eau devront présenter un COP ≥ 3,4 pour des températures d’entrée et de sortie d’eau glycolée de 0°C et -3°C à l’évaporateur, et des températures d’entrée et de sortie d’eau de 30°C et 35°C au condenseur.
  • Les Pompes à chaleur géothermique de type eau / eau devront présenter un COP ≥ 3,4 pour des températures d’entrée et de sortie d’eau de 10°C et 7°C à l’évaporateur, et de 30°C et 35°C au condenseur.

Poster un commentaire

Une question ? Une réaction à cet article ? N'hésitez pas à laisser votre message ci-dessous:

Champs obligatoire

Vous êtes un professionnel

Opportunités de chantiers à saisir !

Être rappelé pour en profiter

Articles récents


Newsletter

Votre demande d'inscription a bien été prise en compte.

Professionnels du bâtiment

Nous avons des opportunités de chantiers pour vous !

Remplissez rapidement votre carnet de commandes avec des chantiers qui vous rapportent !

En savoir plus