Accueil > Travaux > Chauffage > Les pompes à chaleur plébiscitées en 2011

Les pompes à chaleur plébiscitées en 2011

Après un recul en 2009 et en 2010, les indicateurs sont au vert pour une progression des pompes à chaleur en 2011.

Les pompes à chaleur plébiscitées en 2011De nombreux facteurs entrent en compte dans le choix du système de chauffage d’une maison individuelle. En 2009 la crise s’est accompagnée d’une baisse importante du prix du fuel, qui n’a pas encouragé certains propriétaires à revoir leur mode de chauffage.
Au début de cette même année la suppression du crédit d’impôt pour les pompes à chaleur air/air a porté un coup dur à la filière. Le crédit d’impôt dans le même temps a été réduit de 50% à 40 % pour les pompes à chaleur hydrauliques. La crise a ainsi engendré un recul de 13% des équipements de climatisation des logements individuels, et notamment pour les pompes à chaleur air/air.

De 2008 à 2009 les pompes à chaleur géothermiques ont reculé de 30%. Dans le même temps les chaudières à condensation gaz et fuel ont progressé de 20% et les capteurs solaires thermiques de 19%. La ventilation double flux a enregistré une explosion des ventes avec une hausse de 76,6%.

La multiplication des solutions plus économiques à l’usage donne aux consommateurs un vrai choix.

[pub]En 2010 les pompes à chaleur air/eau sont à nouveau en baisse. La réduction du nombre de permis de construire et la stabilité du prix du fuel expliquent ce phénomène, de même que le succès du photovoltaïque pour lequel les aides à l’achat sont nombreuses.

En revanche les pompes à chaleur air/air ont repris des couleurs en 2010 avec un rebond de 18%. Parmi les pompes à chaleur aérothermiques, les pompes à chaleur haute température représentent 70% du marché. La hausse de 10% des permis de construire de fin 2010 devrait donc redonner des couleurs au secteur de la PAC, et la récente hausse du prix du fuel devrait également encourager les acquéreurs et les propriétaires de maisons individuelles à se tourner vers des solutions plus économiques.

Les pompes à chaleur eau / eau, c’est à dire géothermiques, n’ont sans doute pas dit leur dernier mot.

A noter pour 2012 : A partir du 1er janvier 2012, pour les pompes à chaleur, le crédit d’impôt à passe à 15% pour les PAC air/eau et à 26% pour les PAC à capteur enterrés pour production de chaleur et thermodynamiques pour production d’eau chaude sanitaire (hors air /air). Les conditions d’éligibilité sont également revues ainsi:

  • Pompes à chaleur géothermique à capteur fluide frigorigène (sol / sol ou sol / eau): COP ≥ 3,4 pour une température d’évaporation de -5°C et une température de condensation de 35°C.
  • Pompes à chaleur géothermique de type eau glycolée / eau: COP ≥ 3,4 pour des températures d’entrée et de sortie d’eau glycolée de 0°C et -3°C à l’évaporateur, et des températures d’entrée et de sortie d’eau de 30°C et 35°C au condenseur.
  • Pompes à chaleur géothermique de type eau / eau: COP ≥ 3,4 pour des températures d’entrée et de sortie d’eau de 10°C et 7°C à l’évaporateur, et de 30°C et 35°C au condenseur
    Pompes à chaleur air / eau: COP ≥ 3,4 pour une température d’entrée d’air de 7°C à l’évaporateur et des températures d’entrée et de sortie d’eau de 30°C et 35°C au condenseur.

Pour les PAC thermodynamiques pour production d’eau chaude sanitaire (hors air /air) utilisant la technologie de l’air ambiant, de l’air extérieur et la géothermie: le COP doit être supérieur à 2,3 (contre 2,5). Pour les PAC utilisant la technologie de l’air extrait le COP doit être supérieur à 2,5 (contre 2,9).

Poster un commentaire

Une question ? Une réaction à cet article ? N'hésitez pas à laisser votre message ci-dessous:

Champs obligatoire

Vous êtes un professionnel

Opportunités de chantiers à saisir !

Être rappelé pour en profiter

Articles récents


Newsletter

Votre demande d'inscription a bien été prise en compte.

Professionnels du bâtiment

Nous avons des opportunités de chantiers pour vous !

Remplissez rapidement votre carnet de commandes avec des chantiers qui vous rapportent !

En savoir plus