Accueil > Travaux > Chauffage > Comment choisir son chauffage?

Comment choisir son chauffage?

Montée en performance des systèmes de chauffage au gaz et à l’électricité, percée confirmée des Energies Renouvelables, grand retour du bois… le choix en termes d’énergies et d’équipements de chauffage n’a jamais été aussi vaste. Petit retour sur les différentes solutions disponibles.

Elément de confort de la maison cité en premier par les particuliers, le chauffage représente 85%* de la consommation énergétique des foyers français. Une bonne raison pour le choisir avec attention. Rénovation, construction, localisation géographique, budget, sont autant de paramètres à prendre à compte avant de s’équiper… ou de se rééquiper.

Chauffage au gaz: la solution économique par excellence

Chauffage au gaz

Equipements/installations possibles: chaudières, chaudières à condensation, chaudières basse température, radiateurs, planchers chauffants….

Avec 43% des installations de chauffage domestique fonctionnant au gaz, ce dernier est l’énergie la plus prisée des foyers français pour des raisons avant tout économiques. Bon marché et propre cette énergie fossile avait perdu un peu de son intérêt aux yeux des propriétaires avant d’être “reboostée” en 2009 par le crédit d’impôt de 40% accordé aux chaudières à condensation, un équipement modèle au rendement 10 à 15% supérieur aux chaudières standards. Seul inconvénient des modèles à condensation: le prix, quant à lui plus élevé. Pour ceux qui n’auraient pas le budget, les chaudières classiques ou basse température, compactes et efficaces permettront également de couvrir tous les besoins de la maison (chauffage + eau chaude). A noter toutefois, les chaudières basse température ne bénéficient plus de crédit d’impôt.
Autre élément important à garder en tête avec le chauffage au gaz : l’accessibilité du réseau. Bien que ce dernier s’étende d’année en année, il n’est toujours pas disponible partout. Une solution est cependant envisageable avec l’achat ou la location d’une citerne. Dans ce cas cependant, l’approvisionnement viendra s’ajouter à la liste des inconvénients. Enfin, sachez que du point de vue confort, que vous choisissiez des radiateurs, un plancher chauffant ou un plafond rayonnant, le chauffage au gaz dispensera une chaleur uniforme, agréable et facile à maîtriser.

Coût moyen du chauffage au gaz: 0.066€/kwh soit environ 1.056 euros par an**.
Coût d’une installation: pour une chaudière à condensation, en moyenne 5.000 euros. Attention depuis 2010, le crédit d’impôt est égal à 15% (donc moins 750 euros de crédit d’impôt.)
Empreinte écologique: 234 gCO²/kWh (gaz naturel) / 280gCO²/kWh (gaz propane- en citerne)

Pour en savoir plus sur le chauffage au gaz cliquez ici

Chauffage électrique: le choix d’équipement le plus large du marché

Equipements/installations possibles: planchers chauffants, convecteurs, radiateur à inertie, radiateurs à accumulation, radiants…

Radiateur électrique Maradja Atlantic

Radiateur électrique Maradja ©Atlantic

Encore considérée comme trop onéreux et peu confortable, le chauffage électrique se maintient pourtant à la seconde place des installations domestiques de chauffage avec 29.5% des foyers français équipés. Plancher chauffant, plafond rayonnant, radiateur à accumulation, radiants… l’électricité est l’énergie qui propose le plus large choix d’appareils sur le marché. De plus ces derniers n’ont plus grand-chose à voir avec les antiques convecteurs énergivores. Pratiques à installer, en rénovation comme en construction, facilement adaptables aux petits espaces et ne nécessitant aucun entretien, les équipements de chauffage électrique sont de plus en train de supprimer leur unique point négatif, à savoir, une consommation excessive. La solution? “Stocker la chaleur”. Les radiateurs à accumulation, composés de brique réfractaire ou de stéatite, accumulent la chaleur durant les heures creuses pour la restituer pendant la journée. Même principe avec les radiateurs à chaleur douce ou à inertie. Attention toutefois, les radiateurs à accumulation peuvent être de taille importante. De plus si vous chauffez très fort, il vous faudra recharger au tarif normal.

Coût moyen du chauffage électrique: 0.115€/kWh soit environ 1.840 euros par an.
Coût d’une installation: de 80 à plus de 1.000 euros pour les convecteurs et autres radiants. Compter jusqu’à 2.000 euros pour certains radiateurs à accumulation et 60 à 75€/m² HT pour un plafond chauffant.
Empreinte écologique:120-260gCO²/kWh

Pour en savoir plus sur le chauffage électrique cliquez ici

Le chauffage au fioul: des équipements au rendement amélioré

Chaudière fioul

Equipements/ installations possibles: chaudières, radiateurs, planchers chauffants.

Sur la 3e marche du podium, le fioul, utilisé par 19% des foyers français, est devenu plus économique et a réalisé ces dernières de gros efforts écologiques. Plus compactes et au rendement amélioré, les chaudières à fioul ont copié leur évolution sur les chaudières à gaz. Entre 1965 et aujourd’hui, pour une performance équivalente, les nouveaux modèles à fioul ont presque diminué de 50% leur consommation, et de 40% leurs rejets de CO². Malgré un tarif influencé par les fluctuations du marché du pétrole, le fioul, idéal pour le chauffage de grandes surfaces en région froide, reste bon marché. Dans ses points négatifs on notera cependant le problème du stockage (en cuve relativement encombrante) ainsi que le réapprovisionnement à réaliser régulièrement. D’autre part, malgré les progrès réalisés, le fioul reste une énergie “sale” à éviter de préférence dans les installations neuves.

Coût annuel moyen du chauffage au fioul: 0.063 €/kWh soit environ 1.008 euros par an.

 


Coût d’une installation: de 450 à 2.0000 euros selon les modèles de chaudières au fioul.
Empreinte écologique: 300g C0²/kWh

Pour en savoir plus sur le chauffage au fioul cliquez ici

Le chauffage au bois: l’énergie qui monte

Equipements/ installations possibles: Poêles, cheminées, inserts, chaudières bois, réadiateurs, planchers chauffants.

Cheminée Jotul

Cheminée ©Jotul

Le chauffage au bois connaît une seconde naissance. Ces deux dernières années, les ventes annuelles d’équipement de chauffage au bois se sont élevées à 500.000 appareils contre 200.000 en 2004. La raison d’un tel engouement? Des produits plus performants et une empreinte sur l’environnement presque nulle. En effet, en France, pays à forte culture forestière, on coupe moins d’arbres qu’on en plante. Durant sa vie, l’arbre va d’ailleurs dégager plus de C0² qu’il n’en libérera lors de sa combustion. Le bois est donc une énergie propre et écologique. Il existe de nombreuse solutions de chauffage au bois mais toute ne présentent pas les mêmes performances. Si les cheminées à foyer ouvert et certains poêles demeureront essentiellement des solutions de chauffage d’appoint, les inserts, faisant passer le rendement d’une cheminée de 10 à 85%, pourront se substituer à des solutions de chauffage central. Idem pour les derniers poêles apparus sur le marché qui accumulent la chaleur par inertie et sont maintenant capables d’atteindre un rendement de 70 contre 45% en moyenne pour les anciens modèles.
Autre équipement qui a favorisé la montée en puissance de cette énergie renouvelable: les chaudières à bois. Disponibles en différents modèles selon le mode de combustion, elles sont compactes, très efficaces et ne nécessitent pas forcément d’être rechargées au fur et à mesure. Petit bémol, cependant, ces chaudières représentent un investissement important toutefois compensé par un crédit d’impôt de 25%. Autres paramètres à prendre en compte avant d’opter pour cette énergie: l’approvisionnement régulier- qui ne sera pas toujours aisé en fonction des région- et le stockage qui devra être réalisé dans un espace couvert et sec.

Coût annuel moyen du chauffage au bois: 0.026 €/kWh pour le bois déchiqueté (soit 416 euros de consommation annuelle), 0.043 €/kWh pour des granules de bois en vrac (688 euros par an), et 0.068 € pour des granules de bois en sac soit 1.088 euros par an.
Coût d’une installation: de 3.000 à 12.000 euros selon les modèles pour une chaudière bois.
Empreinte écologique: (212 kWhEP/m².an)

Pour en savoir plus sur le chauffage au bois cliquez ici

Le chauffage solaire: une solution à coupler à d’autres énergies

Chauffe-eau solaire CHAPPEE

Chauffe-eau solaire ©CHAPPEE

Equipements/ installations possibles: Système de Chauffage Combiné, planchers chauffants, radiateurs…

 

Gratuit et non polluant, le solaire représente l’énergie écologique par excellence. L’engouement de ces dernières années pour les panneaux photovoltaïques aurait tendance à “éclipser” le fait que l’énergie solaire a d’abord été utilisée pour alimenter des réseaux de chauffage. Le solaire thermique dont les installations sont appelées SCC (Système de Chauffage Combiné) assurent, grâce à un système mixte, aussi bien le chauffage que l’approvisionnement en eau chaude. Ce type d’équipement, bien que bénéficiant d’aides et de crédit d’impôt à hauteur de 50% du prix d’achat, reste encore onéreux et doit être réservé de préférence à des constructions neuves et bien orientées. Enfin, dernier élément à ne pas négliger, le chauffage solaire ne comblera que 30 à 60% de vos besoins selon la région et l’ensoleillement. Il sera donc indispensable de le coupler à d’autres énergies (dans l’idéal, gaz ou bois).

Coût annuel moyen du chauffage solaire: Gratuit mais investissement de base conséquent.
Coût d’une installation: environ 15.000 euros pour une installation de 120 m² de panneaux et l’installation d’un SSC pour 4 personnes.
Empreinte écologique: aucune émission de CO²

Pour en savoir plus sur le chauffage solaire cliquez ici

Pompes à Chaleur : Solution futée mais peu efficace par très grand froid

Pompe à chaleur aérothermique Chaffoteaux

Pompe à chaleur aérothermique Chaffoteaux

Les pompes à chaleur (PAC) connaissent une stabilisation des ventes après un engouement massif en 2007 et 2008 (respectivement 51.000 et 133.000 appareils vendus). Véritable révolution dans le domaine du chauffage, ces petits appareils récupèrent les calories présentes dans l’air pour les réinjecter dans un circuit de chauffage (dans un plancher chauffant on parlera de système AIR/EAU, dans des bouches d’aération de type split on parlera alors de système AIR/AIR). Possédant une prise au sol minimum, les PAC sont parfaitement adaptées à la rénovation et aux surfaces étroites. Ecologiques, elles ne rejettent pas de CO² mais fonctionnent toutefois à l’électricité bien que leur consommation soit raisonnable. Au niveau du rendement, la magie du système possède toutefois ses limites: si la PAC présente un très bon coefficient de performance (COP) celui-ci baisse toutefois avec la température. En résumé, au plus il va faire froid, et au moins son rendement va être performant, ce qui en fait un équipement idéal pour les intersaisons et les régions aux hivers peu rigoureux. Enfin, sachez que le prix d’achat d’une PAC reste élevé et que le crédit d’impôt de 40% qui les concernaita été ramené à 25% depuis le 1er Janvier 2010 exepté pour les modèles géothermiques et les chauffe- eau thermodynamiques.

Coût d’une installation: de 4.000 à 8.0000 euros pour une PAC mono split.

Pour en savoir plus sur les pompes à chaleur cliquez ici

La géothermie: puiser la chaleur de la terre

Géothermie

Equipements/ installations possibles: Planchers chauffants, radiateurs

La géothermie puise la chaleur présente dans le sous-sol pour la distribuer dans la maison via un réseau de chauffage. Ce type d’installation, très présent dans les pays nordiques n’a été que tardivement développé en France. En dehors de son aspect écologique, la géothermie permet de disposer d’un chauffage sain et ne nécessite plus aujourd’hui de disposer d’un terrain gigantesque pour s’équiper. Toutefois, au vue de l’importance des travaux à entreprendre pour l’installation, ce type de chauffage sera à privilégier pour une construction neuve (d’autant plus s’il nécessite la mise en place d’un plancher chauffant). Cette installation représente un investissement important mais permet de disposer d’aides et d’un crédit d’impôt à hauteur de 40% du prix d’achat.

Coût annuel moyen du chauffage par géothermie: 0.052 €/kWh soit une consommation annuelle de 832 euros.

Pour en savoir plus sur la géothermie cliquez ici

* (source INSSE pour l’année 2006)
** Source Ajena. Ces coûts sont calculés pour le chauffage d’une maison individuelle de 100m2 située à Lons-le-Saunier, (Jura), isolée suivant les règles de construction en vigueur en 1990, et pour la production d’eau chaude sanitaire d’une famille de 4 personnes soit un total de 16.000 kWh/an.

Commentaires

5


  • sonia1967 Publié le

    Articles très intéressant félicitations

    La flambée des prix des énergies a relancé l’attrait pour le chauffage au bois le site se-chauffer-au-bois.com explique et compare professionnellement entre les combustibles

  • quelleenergie Publié le

    L’offre en matière de chauffage au bois est variée. Solutions économiques et écologiques, les systèmes de chauffage au bois représentent un investissement qui peut être rentabilisé en quelques années. Qui plus est, le bois est l’énergie la moins chère du marché !

  • mehdi Publié le

    Je pense qu’il y a une petite coquille ici : “Durant sa vie, l’arbre va d’ailleurs dégager plus de C0² qu’il n’en libérera lors de sa combustion.”
    => L’arbre emmagasinera plus de CO2 qu’il n’en libérera lors de sa combustion.

  • aliced Publié le

    Merci pour ce dossier très intéressant ! C’est super d’avoir une aperçu comme cela de l’ensemble des énergies.
    Par contre, je crois que le crédit d’impôt annoncé sur les PAC n’est pas à jour, j’ai lu qu’il est aujourd’hui de 30% des travaux, ça correspond à ce que m’avait dit un ami.
    Voir cet article : https://www.energiefutee.fr/blog/aides-et-subventions/credit-impots-transition-energetique/
    Pour la géothermie pourriez-vous donner des prix pour l’installation, je l’envisage pour mon chez moi

  • Poster un commentaire

    Une question ? Une réaction à cet article ? N'hésitez pas à laisser votre message ci-dessous:

    Champs obligatoire

    Vous êtes un professionnel

    Opportunités de chantiers à saisir !

    Être rappelé pour en profiter

    Articles récents


    Newsletter

    Votre demande d'inscription a bien été prise en compte.

    Professionnels du bâtiment

    Nous avons des opportunités de chantiers pour vous !

    Remplissez rapidement votre carnet de commandes avec des chantiers qui vous rapportent !

    En savoir plus