Accueil > Travaux > Alarme - Sécurité > Interphone : Savoir qui sonne et décider si vous souhaitez qu’il ou elle entre chez vous

Interphone : Savoir qui sonne et décider si vous souhaitez qu’il ou elle entre chez vous

Que vous habitiez en appartement, dans une villa ou un pavillon, vous pouvez, sans vous déplacer, en appuyant sur un bouton, véritablement contrôler, vocalement (interphone) ou visuellement (équipement vidéo), l’accès à votre propriété. Quelle technologie choisir (filaire ou sans fil), durée du chantier, prix ? Tout ce que vous devez savoir avant de vous équiper.

Interphone : Savoir qui sonne et décider si vous souhaitez qu’il ou elle entre chez vousPour optimiser le confort tout en augmentant la sécurité – ne serait-ce qu’en dissuadant les visiteurs importuns ou les démarcheurs – des occupants d’appartements comme ceux de villas ou de maisons individuelles, la simple sonnette cède progressivement sa place aux interphones audio ou vidéo.

Un interphone (audio ou vidéo) se compose de trois parties distinctes (l’ensemble nécessitant pour fonctionner une alimentation électrique) :

  • la platine extérieure, installée de préférence à une hauteur d’au moins 1,50m/1,60m (à cette hauteur, la caméra est moins facilement accessible aux enfants et elle peut facilement cadrer toutes les personnes qui viennent vous rendre visite), sur la façade du mur d’enceinte, le poteau du portail. Elle comprend un haut parleur (modèle audio) ou une caméra (pour le vidéophone) et le bouton d’appel ;
  • le ou les trois postes intérieurs qui commandent, à distance, l’ouverture de porte et peuvent être disposés dans différentes pièces de l’habitation (idéal pour les maisons ou villas à plusieurs étages) ;
  • une serrure qui doit être équipée d’une gâche électrique.

[pub]Aujourd’hui, les fabricants ont étendu leurs gammes de l’interphone audio de base à des modèles vidéo très perfectionnés. “A côté du modèle de base – un appel, je visualise la personne et je décide de lui ouvrir ou non -, nous proposons plusieurs fonctions supplémentaires”, explique ainsi Antoine Pelloux, responsable marketing de la société Aiphone, spécialisée dans les systèmes de sécurité d’entrée audio/ vidéo. Par exemple, dans la gamme villa ou pavillon, des appareils sont dotés d’une mémoire qui permet, pendant votre absence, de mémoriser les appels. A votre retour, vous pouvez visualiser jusqu’à huit photos de vos visiteurs, sur lesquelles figurent l’heure et le jour de leur venue.

Interphone : Savoir qui sonne et décider si vous souhaitez qu’il ou elle entre chez vousD’autres encore permettent d’enregistrer trois messages vocaux différents (expliquant le motif de votre absence et/ou l’heure de votre retour), qui peuvent remplacer les petits mots collés sur la porte. Une lumière clignotante informera vos proches d’avoir à prendre connaissance de vos informations.

Enfin ultime possibilité : des réponses préenregistrées qui seront automatiquement adressées à tout visiteur quand on ne veut pas être identifié ou que l’on ne souhaite pas répondre (on peut par exemple enregistrer une voix d’homme lorsqu’on laisse un enfant seul pendant une heure, une femme seule pouvant utiliser le même stratagème).

“Dans tous les cas de figure, lorsqu’un visiteur sonne à votre porte, son image apparaît sur votre moniteur, vous pouvez le voir, sans qu’il ne décèle votre présence. Vous savez ainsi à qui vous avez affaire : c’est un peu le même principe qu’avec votre téléphone portable qui affiche le numéro de celui qui vous appelle : libre à vous de répondre ou non”, assure Antoire Pelloux.

Des produits spécifiques aux appartements possèdent les mêmes systèmes audios qui peuvent s’apparenter au kit mains libres. Vous appuyez sur un bouton et ensuite vous pouvez converser normalement avec votre visiteur.

Pour la copropriété, on trouve les mêmes modèles mains libres mais qui ne possèdent pas la fonction mémoire (juste la fonction : décrocher et converser avec la personne). De différentes couleurs, ils peuvent équiper jusqu’à 500 logements. Avec ce type d’équipements, vous pouvez commander trois ouvertures distinctes.

Interphone : Savoir qui sonne et décider si vous souhaitez qu’il ou elle entre chez vousIl existe enfin d’autres options plus sophistiquées, comme la reconnaissance d’empreintes digitales. Leur extrême sensibilité les rend difficiles à installer dans la rue sans les exposer à une rapide dégradation, mais elles restent efficaces dans le milieu tertiaire. Ce qui n’est pas le cas de la sonnerie modulable, avec témoin de coupure, idéale pour ne pas être dérangé pendant la sieste.

M. Pelloux pour sa part recommande d’installer un vidéophone couleurs. “Aujourd’hui, les postes intérieurs sont ultra plats (3,2cm d’épaisseur) et la couleur permet d’obtenir une qualité et une définition d’image bien supérieures à un modèle noir et blanc pour un niveau de prix équivalent”, dit-il. Chez Aiphone la fourchette de prix public varie entre 931 et 1.115 euros (dont 1 euro d’écotaxe).

Avec ou sans fil ?

Interphone : Savoir qui sonne et décider si vous souhaitez qu’il ou elle entre chez vousLa plupart des spécialistes consultés préfèrent sans hésitation le système filaire. “Chez nous, on ne conçoit pas une parfaite transmission d’image sans fil ; une technologie qui nécessite souvent de relayer le signal (surtout en copropriété), ce qui n’est pas toujours évident et augmente, dans tous les cas, le prix de l’installation”, assure M. Pelloux. Même attitude sceptique chez Jean Marc Descharles, responsable de Entreprise Degois Electricité Automatismes (DEA), installée à Limoges (87), qui pointe “les difficultés de réglage et la relative fragilité” et chez Daniel Bazot, artisan électricien à Paris (11ème) qui souligne “les nombreux problèmes de propagation, quelquefois amplifiés par l’épaisseur des murs et les nombreuses interférences des bandes de fréquences très nombreuses en ville”. Bref, il n’y a pas photo : Le filaire offre simplicité d’installation et confort d’utilisation garantis.

La durée des chantiers varie selon qu’on opère en immeuble ou dans une maison

Interphone : Savoir qui sonne et décider si vous souhaitez qu’il ou elle entre chez vousLe spécialiste que vous aurez choisi se déplacera toujours pour étudier la configuration des lieux et vérifier si votre projet est compatible. Dans le cas d’une maison, il faudra vérifier s’il existe un tubage (alimentant par exemple une motorisation de portail) que l’on pourra emprunter pour faire passer les fils de notre interphone. Sinon, il faudra creuser une tranchée qui augmentera d’autant le délai d’installation. L’installation pourra se complexifier quelque peu selon le nombre d’ouvertures qui seront commandées du poste intérieur. Selon le cas de figure, elle durera de quelques heures à plusieurs jours, qu’il s’agisse d’un appareil audio ou d’un vidéophone.

“Les difficultés sont toujours rencontrées lors de la liaison entre la maison et l’extérieur”, résume l’électricien limougeaud. Un adage qui prévaut également pour les appartements, où on ne peut pas poser tous les types d’appareils (pas de vidéo). En effet, lorsqu’il n’existe pas de colonne montante, il faut quelquefois se résoudre à percer les paliers pour faire passer les fils d’alimentation électrique, que l’on peut dissimuler dans une gaine esthétique.

Attention, en règle générale, dans un immeuble, un résident (locataire ou propriétaire) ne peut installer, seul, un interphone, il doit obtenir l’accord de l’ensemble de la copropriété. Même si, dans l’absolu, il est toujours possible, techniquement, de n’équiper qu’un ou quelques appartements d’un interphone. “Pour ce faire, il faudra équiper la serrure de la porte d’entrée d’une gâche électrique commandée à partir du ou des boîtiers intérieurs. Les autres occupants continuant à utiliser une clé normale”, précise l’artisan parisien. En clair, cela devient un chantier très compliqué.

La pose d’un interphone vous sera facturée de 500 à 600 euros dans la Haute Vienne et entre 500 et 1.500 euros à Paris. Pour un vidéophone, les prix varient entre 1.200 et 1.300 euros en province et 1.000 et 2.000 euros dans la capitale, des différences qui s’expliquent par le modèle choisi et la nature des travaux à entreprendre. Ces prix s’entendent fourniture et pose du matériel comprises, avec une garantie pièces et main d’oeuvre de 2 ans.

La différence minime entre le prix public des interphones et le prix pose et garantie incluses devrait vous inciter à vous adresser à un spécialiste qui vous installera, dans les meilleures conditions, un matériel qui améliorera sensiblement votre tranquillité et votre confort au quotidien.

Poster un commentaire

Une question ? Une réaction à cet article ? N'hésitez pas à laisser votre message ci-dessous:

Champs obligatoire

Vous êtes un professionnel

Opportunités de chantiers à saisir !

Être rappelé pour en profiter

Articles récents


Newsletter

Votre demande d'inscription a bien été prise en compte.

Professionnels du bâtiment

Nous avons des opportunités de chantiers pour vous !

Remplissez rapidement votre carnet de commandes avec des chantiers qui vous rapportent !

En savoir plus