Accueil > Travaux > Parquet > Poser du parquet flottant

Poser du parquet flottant

Poser du parquet flottant est aujourd’hui devenu une opération envisageable en “Do it Yourself” . Avec un minimum de matériel et pour des prix abordables, il est ainsi possible de redonner facilement du peps à vos sols. Suivez notre guide pour une pose dans les règles de l’Art.

Parquet flottant chêne Classic saphir Otello Panaget

Parquet flottant chêne Classic saphir Otello ©Panaget

Vous souhaitez changer l’aspect de votre logement en un clin d’œil ? Pour redonner un aspect contemporain et design à vos intérieurs en un rien de temps, rien n’égale la pose de parquet flottant au sol. Facile à vivre, et économique, ce revêtement propose différentes “ambiance” et rendus décoratifs. Pour ne rien enlever à ses qualités décoratives, le parquet flottant est relativement facile à poser à condition de respecter certaines étapes précises.

Poser du parquet flottant : définition et matériel

Pose parquet flottant

Pose parquet flottant

Avant de commencer, faisons le point sur ce type de revêtement. Qu’est ce que le parquet flottant au juste ? Il s’agit d’un revêtement de sol le plus souvent présenté sous forme de lattes à poser, non fixées directement sur le sol. Dans les  anciennes générations de parquet flotté, les lattes étaient assemblées entre elles à l’aide de colle. Aujourd’hui, ces dernière se clipsent directement les unes aux autres. Un système de pose de parquet flottant beaucoup plus rapide et pratique. Pour poser du parquet flottant vous aurez donc besoin de:

  • cale à frapper et marteau
  • scie sauteuse (pour les coupes)
  • mètre, équerre, cutter et agrafeuse
  • sous-couche à poser sous le parquet flottant (à choisir en fonction de la pièce de destination et des attentes d’isolation, phoniques notamment)
  • lames de parquet flottant
  • plinthes pour la finition

A noter : les grandes surfaces de bricolage proposent des kit de pose de parquet flottant prêts à l’emploi.

Poser du parquet flottant : les préparatifs

Parquet contrecollé chêne vintage Broceliande Leroy Merlin

Parquet contrecollé chêne vintage Broceliande ©Leroy Merlin

Pour bien poser du parquet flottant, le sol brut doit être sec (3% d’humidité maximum), propre et plan. Dans un premier temps il peut être nécessaire d’ôter l’ancien revêtement de sol. Pour des revêtements collés de type linoléum, gratter la colle et les résidus, nettoyer ensuite le sol brut à l’eau et laissez sécher. A l’aide d’une grande règle en aluminium, vérifiez ensuite la planimétrie. Dans le cas ou votre sol brut n’est pas plan, différents enduits de ragréage auto lissants existent et s’adaptent à la nature de votre support. Un primaire d’accroche peut s’avérer nécessaire. Ce produit est simple à mettre en œuvre, un malaxeur et une lisseuse flamande vous seront cependant indispensables.

Poser du parquet flottant : étape par étape

1. Pose de la sous-couche

Parquet contrecollé style chêne blanc huilé Saint Maclou

Parquet contrecollé style chêne blanc huilé ©Saint Maclou

Une fois votre support propre et préparé, sortez la scie sauteuse, votre équerre, un crayon, un mètre, et le kit de pose acheté en même temps que le parquet. Commencez par dérouler votre sous couche dans la pièce en la découpant aux angles à l’aide d’un cutter. Certaines se présentent sous forme de plaques à clipser entre elles. D’autre doivent être déroulées. Une fois posées, vous pourrez choisir de fixer les bandes de sous-couches grâce à un adhésif ou encore à l’aide d’un agrafeuse. Il est dans tous les cas conseillé de progresser bandes par bandes pour réaliser des découpes parfaitement adaptées à la pièce.

2. Pose de la première latte de parquet flottant

Une fois votre sous-couche installée, posez votre première lame. Partez toujours du coin le plus droit de la pièce. Les lames sont traditionnellement posées dans le sens de la lumière afin que les défauts soient moins visibles. Il arrive parfois que ce soit impossible. C’est le cas quand, dans une même pièce, les fenêtres ne sont pas face à face, qu’elles donnent sur le côté d’un couloir tout en longueur ou encore quand vous souhaitez poser votre parquet de manière continue dans deux pièces différentes. Regardez la source d’éclairage la plus forte et le sens dans lequel vous aurez le moins de coupes et visualisez le rendu car il faut aussi que ce soit joli.

Une fois votre première lame installée, posez vos cales tout autour de la pièce En fonction des variations de température et d’hygrométrie, le parquet travaille. Ces cales d’une largeur de 5mm éviteront que le parquet n’abîme les contours de la pièce si celui-ci bouge.

3. Pose de la deuxième latte de parquet flottant

Parquet stratifié Easylife Legend Saint Maclou

Parquet stratifié Easylife Legend ©Saint Maclou

Posez ensuite votre deuxième latte. Cette dernière doit se clipser dans la première, d’un coup sec en utilisant la système de “clip” du parquet. Pas besoin d’outil, réalisez cette étape uniquement à la main. Procédez de cette manière pour toute la longueur.

Estimez le prix du parquet avec le Guide des prix parquet

4. Découpe et calepinage.

Arrivée au bout de la pièce, mesurez la longueur restante et reportez cette dernière sur la latte en cours de pose à l’aide d’un crayon. Coupez ensuite la latte le long de cette marque à l’aide de votre scie sauteuse. Poser du parquet flottant, c’est aussi gérer les chutes de lames pour éviter la perte. Pour commencer, il faut poser les lames de parquet sur la longueur totale de la pièce afin d’équilibrer les longueurs de la première et de la dernière. Cette répartition doit être vérifiée pour chaque longueur posée. Aussi, vous aurez lu qu’il faut commencer la longueur suivante avec la chute de la dernière lame posée. Si vous avez choisi un parquet chanfreiné sur 4 côtés, cette technique donnera un visuel ou les jonctions de lames formeront des “échelles” qui ne sont pas très esthétiques. La pose peut être faite par 3 rangées de lames en même temps en prenant soin de bien décaler les joints afin de ne pas avoir ce phénomène.

5. Finitions et plinthes

Après avoir posé plusieurs rangées de lames de parquet, parachevez la pose en donnant un petit coup sur la tranche de la dernière rangée à l’aide d’un marteau sur votre cale à frapper. Retirez ensuite les cales pour procéder à la pose des plinthes. Ces dernières peuvent être collées ou clouées au mur, pensez cependant à les découper préalablement à la longueur adéquate. Enfin une dernière astuce : pour éviter des découpes fastidieuses, coupez les bâtis de portes et glissez les lames en dessous. L’opération n’est pas des plus aisée mais le résultat est net.

Poser du parquet flottant : pourquoi et à quel prix ?

Parquet contrecollé chêne beige long artens line Leroy Merlin

Parquet contrecollé chêne beige long artens line ©Leroy Merlin

Les étapes précédemment citées pour poser du parquet flottant ne nécessitent pas un gros budget. En dehors du prix à proprement parler du parquet et de la sous-couche, il faudra compter une dizaine d’euros pour un kit de pose. Si l’opération de la pose de parquet flottant n’est pas très complexe elle nécessite néanmoins un bon sens pratique et de la minutie. Si vous n’êtes ni patient, ni très bricoleur, il est largement recommandé de faire appel à un professionnel pour poser votre parquet flottant. L’opération n’est pas très coûteuse, et vous pourrez bénéficier d’une TVA réduite à 10% sur le matériel et la main d’œuvre.

Sur le même sujet, lire nos articles :

Quel parquet pour ma maison ?
Parquet flottant : le style d’un vrai parquet à un coût modéré

Poster un commentaire

Une question ? Une réaction à cet article ? N'hésitez pas à laisser votre message ci-dessous:

Champs obligatoire

Vous êtes un professionnel

Opportunités de chantiers à saisir !

Être rappelé pour en profiter

Articles récents


Newsletter

Votre demande d'inscription a bien été prise en compte.

Professionnels du bâtiment

Nous avons des opportunités de chantiers pour vous !

Remplissez rapidement votre carnet de commandes avec des chantiers qui vous rapportent !

En savoir plus