Accueil > Travaux > Parquet > Pose d’un parquet, combien ça coûte ?

Pose d’un parquet, combien ça coûte ?

Au moment de budgétiser l’installation du parquet, plusieurs facteurs sont à prendre en compte : type de parquet et type de pose, coût de la main d’œuvre et des finitions. Focus sur chacun de ces points afin de calculer le coût du parquet au plus juste.

La pose d’un parquet

Parquet chêne massif blanchi Saint Maclou

Parquet chêne ©Saint Maclou

Lors du choix de votre nouveau parquet, vous vous posez de multiples questions dont celle du budget à prévoir. La fourchette de prix au m² des parquets est très large, de moins de 10 € à 150 €, selon la qualité et le type de parquet. Une fois le parquet sélectionné, vous allez choisir le type de pose et le type de finition.

Pourquoi ne pas rénover votre parquet plutôt que le changer ? Autant de facteurs ayant une influence sur le coût de votre revêtement de sol. Nous vous proposons une liste de questions-réponses afin de mieux comprendre les différents tarifs des parquets :

Combien coûte un parquet par type de pose (collée, clouée, flottante) ?
Combien coûte la pose d’un parquet stratifié ?
Combien coûte la pose d’un parquet contrecollé ?
Combien coûte la pose d’un parquet massif ?
Combien coûte la finition d’un parquet ?
Combien coûte la réparation d’un parquet ?

Combien coûte un parquet par type de pose (collée, clouée, flottante) ?

Le prix au m² de la pose de parquet va de 20 à 40 €. L’intervention d’un professionnel est fortement conseillée, car ces travaux demandent des compétences techniques particulières. De plus, dans l’ancien, l’intervention d’un parquetier permet de bénéficier d’un taux de TVA favorable de 10 % au lieu de 20 %. Trois types de pose existent pour le parquet : la pose collée, la pose clouée et la pose flottante.

  • Avec un prix de départ d’environ 20 €/m², la pose flottante de parquet est la pose la moins chère.

Les lames du parquet sont simplement emboitées, le plus souvent grâce à un système de clips. Cette technique n’est, cependant, pas adaptée aux parquets massifs devant être solidaires de leur support.

  • La pose clouée est, quant à elle, la pose de parquet la plus onéreuse avec une fourchette de tarif allant de 30 à 40 € le m².

C’est également la technique la plus traditionnelle. La pose clouée ne peut se faire qu’avec un parquet de qualité ayant au moins 20 mm d’épaisseur.

Enfin, le coût au m² de la pose collée est légèrement moins élevé, 29 à 39 €. Le parquet est rendu solidaire de son support à l’aide de colle et non de clous. Cette technique d’installation du parquet est actuellement la plus utilisée. Elle convient aux parquets massifs ayant une dizaine de cm d’épaisseur.

Les coûts du parquet par type de pose, en bref : Le coût de la pose d’un parquet au m² dépend de la technique de pose mais également de l’artisan. N’hésitez pas à demander plusieurs devis !

Combien coûte la pose d’un parquet stratifié ?

Parquet stratifié Lapeyre

Parquet stratifié ©Lapeyre

Le parquet stratifié est le parquet le moins cher. Attention, il ne s’agit pas d’un véritable parquet en bois. En effet, le sol stratifié est composé d’une couche vernie, d’une couche intermédiaire, d’une couche en résine synthétique garantissant la stabilité du revêtement.

Le parquet stratifié a été parfois critiqué pour son aspect plastique mais les fabricants ont réussi à imiter de mieux en mieux le bois, pour un coût moins élevé que le parquet massif.

  • Le tarif d’un projet parquet stratifié, tout compris, est en moyenne inférieur à 1 500 € TTC, selon les données de Travaux.com.
  • Le prix d’appel d’un parquet stratifié aggloméré (ne contenant pas de bois) est inférieur à 5 € le m². Attention, sa durée de vie est moindre que celle du parquet en bois.
  • C’est pourquoi il existe des parquets stratifiés en bois orienté, dont le coût est compris entre 20 et 50 € le m². Le prix dépend de la qualité et de l’essence utilisée.

Le coût de la pose d’un parquet stratifié, en bref : Le parquet stratifié est le parquet le moins onéreux. Cependant, les premiers prix sont à éviter, car leur aspect n’a pas le rendu d’un véritable parquet en bois et leur résistance aux chocs est faible.

Combien coûte la pose d’un parquet contrecollé ?

Le parquet flottant également appelé parquet contrecollé est fabriqué à partir de plusieurs essences, contrairement au parquet massif. La couche de parement est une couche de bois noble. La couche centrale est une couche de bois aggloméré. Enfin, la couche de contre-parement, celle en contact avec le sol, est fabriqué avec un bois résineux.

Le prix du parquet contrecollé dépend de la marque, de la qualité, de l’épaisseur de la lame et de l’essence de bois utilisée pour la couche supérieure. Comptez:

  • entre 30 € et 80 € le m² pour du chêne ou du hêtre
  • et entre 80 et 110 € le m² pour du teck, un bois exotique résistant à l’humidité.

De plus, le parquet flottant est compatible avec les trois types de pose :

  • pose clouée,
  • pose flottante
  • ou pose collée.

Le coût de la pose d’un parquet contrecollé, en bref : Le parquet flottant est une solution intermédiaire entre le parquet stratifié et le parquet massif.

Combien coûte la pose d’un parquet massif ?

Le parquet massif est le parquet bois traditionnel. Ses lames de 10 mm à 25 mm d’épaisseur sont débitées dans une unique masse de bois. Avec un coût moyen d’environ 3 000 € TTC, le parquet massif est le parquet le plus onéreux. C’est un parquet solide pouvant être rénové. Sa durée de vie dépasse 100 ans.

Le coût au m² du parquet traditionnel dépend notamment de l’essence de bois utilisée.

  • Ainsi, le parquet massif en chêne coûte entre 40 € et 90 € le m², un peu moins s’il s’agit de chêne blond.
  • Pour un parquet massif en hêtre, il faut s’acquitter d’un montant entre 50 € et 100 € le m².
  • Et pour une essence exotique plus résistante à l’humidité, les prix au m² du parquet sont en général plus élevés, 100 à 120 € pour un parquet massif en teck, par exemple.

Le coût de la pose d’un parquet massif, en bref : Le parquet massif est un investissement durable compris entre 40 et 120€/m². Il nécessite, cependant, un entretien régulier.

Combien coûte la finition d’un parquet ?

Parquet contrecollé style chêne blanc huilé Saint Maclou

Parquet contrecollé ©Saint Maclou

Les parquets stratifiés et certains parquets contrecollés ont une finition intégrée. Dans les autres cas, au coût au m² de la pose de parquet, il convient d’ajouter le prix des finitions.

Vous pouvez, en effet, donner à votre parquet un aspect ciré, vitrifié, ou encore huilé. En plus de leur aspect esthétique, les finitions de parquet protègent le bois. Les tarifs des finitions pour parquet sont très variables, de moins de 5 € le m² à 30 € le m².

  • Le parquet vitrifié est le plus facile à entretenir. Une couche de vitrificateur est posée à la surface du bois. Le prix au m² de la vitrification de parquet va de 18 à 30 € en moyenne.
  • Le parquet huilé, quant à lui, est nourri et protégé en profondeur. Cette technique a également l’avantage de ne pas dénaturer le bois. Avec un coût ne dépassant en général pas les 5 €/m², faire huiler son parquet est une solution économique.
  • Enfin, le cirage de parquet en bois est une solution traditionnelle. Elle renforce le charme des parquets massifs. C’est une solution abordable avec un tarif moyen inférieur à 10 €/m². Le parquet ciré craint l’eau et demande un entretien régulier.

Le coût de la finition de parquet, en bref : De 5 à 30€/m². Ne faites pas l’économie de la main d’œuvre pour appliquer la finition du parquet. Le professionnel sait, en effet, vous conseiller sur la meilleure technique selon vos envies, votre budget et le nombre de passages. Il va également appliquer la finition sans dénaturer l’aspect initial du parquet en bois.

Combien coûte la réparation d’un parquet ?

Votre parquet est abimé, a des tâches, a perdu de son lustre… Il est temps d’investir dans une rénovation de parquet. Réparer un parquet stratifié est facile. Il suffit, en effet, de changer les lattes abîmées.

  • Le prix moyen du remplacement de lattes au m² s’élève à 70 €.

Pour un parquet massif ou un parquet flottant, le prix de la réparation dépend de la superficie à traiter et de la nature de la réfection : salissures, zone d’usure.

  • Le ponçage d’un parquet revient en moyenne entre 20 € et 35 € le m².

Le parquet vitrifié et le parquet ciré peuvent être poncés partiellement ou totalement.

  • La vitrification devra se faire sur l’ensemble du revêtement de sol, pour un coût compris entre 20 et 25 € le m², alors que le cirage peut être limité à la surface de parquet abimée.

En présence d’un parquet huilé, vous devrez vous contenter d’épousseter et d’appliquer une huile sur la zone à rénover.

Si une grande surface de parquet est à réparer, vous pourrez obtenir un tarif dégressif. De plus, la TVA de 10 % pour les travaux réalisés dans l’ancien par un professionnel s’applique sur la remise à neuf des parquets.

Coût de la réparation du parquet, en bref : Comme pour la pose de parquet, demander plusieurs devis permet de trouver le meilleur rapport qualité-prix. Veillez à ce que les prestations soient comparables (déplacement des meubles inclus, par exemple).

Poster un commentaire

Une question ? Une réaction à cet article ? N'hésitez pas à laisser votre message ci-dessous:

Champs obligatoire

Vous êtes un professionnel

Opportunités de chantiers à saisir !

Être rappelé pour en profiter

Articles récents


Newsletter

Votre demande d'inscription a bien été prise en compte.

Professionnels du bâtiment

Nous avons des opportunités de chantiers pour vous !

Remplissez rapidement votre carnet de commandes avec des chantiers qui vous rapportent !

En savoir plus