Accueil > Travaux > Parquet > Parquet : les solutions les plus résistantes à l’usure

Parquet : les solutions les plus résistantes à l’usure

Comment bien choisir son parquet pour sa résistance à l’usure et au passage ? Type d’essence, épaisseur de parement, classement d’usage… Petit rappel des notions à connaître pour choisir un parquet inusable !

Parquet FoxFloor ©Parqueterie Berrichonne

Parquet FoxFloor ©Parqueterie Berrichonne

Chaleureux, esthétique et adaptable à tous les styles et à toutes les décorations, le parquet ne doit pas pour autant être choisi à la légère. Si votre pièce de destination est un lieu de fort passage, si elle ouvre sur l’extérieur, ou encore si elle est fréquentée par des enfants, la question de la résistance du parquet doit être envisagée en priorité. Il existe des solutions pour chaque configuration et différents repères vous permettront de choisir le parquet adapté. Tout d’abord rappelons que le mot ”parquet” est souvent utilisé à tort. L’union française des fabricants et entrepreneur de parquet (UFFEP) rappelle que ce terme ” est réservé à tout revêtement de sol en bois ou a base de bois dont la couche d’usure (parement ou élément de parement) à au moins 2,5 mm d’épaisseur ”. Nul doute que les solutions imitant les véritables parquet (PVC, ”parquets mélaminés”, contreplaqués ou stratifiés) puissent aussi offrir des options de résistance intéressantes, notre article se focalisera cependant sur les parquets tels que définis par l’UFFEP.

Résistance : une affaire d’épaisseur de parement

Parquet Passion Clic ©Parqueterie Berrichonne

Parquet Passion Clic ©Parqueterie Berrichonne

Pour choisir un parquet résistant, vous devrez vous référer à différents critères. Tout d’abord l’épaisseur du parement de votre parquet. En effet, le niveau d’épaisseur de votre parquet doit être proportionnel à l’importance du trafic de votre pièce. Au plus il y aura de passages et au plus  l’épaisseur de parement devra être importante. Cette épaisseur est comprise entre 2,5 mm pour les parquets les plus fins, et jusqu’à 7 mm pour les revêtements les plus robustes. Autre indice utile pour choisir votre parquet : le classement d’usage (CU). Ce dernier prend en compte l’épaisseur totale du parement et la classe de dureté du bois.  Pour chaque épaisseur de bois, ce classement d’usage définit un niveau de résistance de A à D, la catégorie A étant la catégorie de bois les plus tendre, B les bois mi-dur,etc. Pour choisir un parquet résistant adapté à l’ usage domestique (pièces avec accès à l’extérieur, ou à fort passage) il faudra privilégier des parquets classés C sur le classement d’usage.

Parquet : indice de dureté

Parquet Grand Large ©Parqueterie Berrichonne

Parquet Grand Large ©Parqueterie Berrichonne

Autre repère intéressant : le résultat du test de dureté Brinell. Réalisé sur tous les parquets, ce test vise à mesurer la résistance aux poinçonnement de chaque essence. Le test Brinell consiste à mesurer l’empreinte d’une bille de 500g lancée d’une hauteur de 1cm à 1m50 sur la latte de parquet. Le résultat, exprimé en Newton/mm, permet de donner une valeur de comparaison entre les essences. Plus l’indice Brinell est élevé, et plus la dureté du bois est importante. Enfin, l’indice de  dureté Monnin, mesuré d’après la profondeur de l’empreinte laissée par un cylindre sur lequel est appliqué une certaine force, est aussi un indice utilisé pour définir la résistance d’un parquet.

Résistance du parquet : les meilleurs élèves

Parquet Teck d'Indo ©Parqueterie Berrichonne

Parquet Teck d’Indo ©Parqueterie Berrichonne

Une fois renseigné sur l’épaisseur et les différents types de classement du parquet, il n’est pas difficile de savoir vers quelles essences se tourner pour choisir un parquet résistant à l’usure à savoir certaines gammes classées B et principalement les parquets classés  C à D . Parmi les meilleurs élèves de leurs catégories on trouvera donc :

  • Dans les bois mi-durs : Chêne, Hêtre, Bambou, Érable, Teck, Noyer, Frêne….
  • Dans les bois durs : L’Acacia,  l’Olivier, le Wengué, l’Eucalyptus  ainsi que  de nombreux bois exotiques : Panga Panga, Moabi, Guarapana…..
  • Dans les bois très durs : de très nombreuses essences exotiques : Ipé, Cabreuva, Jatoba, Cumaru, Palissandre….

D’autre part, n’oubliez pas que les labels sont également le gage d’un parquet de qualité et donc résistant. Entre autres, le label ” Parquets de France ”garantit une sélection sérieuse en termes  de  matières premières ainsi qu’une fabrication exigeante issue du savoir-faire français.

Pour en savoir plus :  Comment choisir son parquet ?

Poster un commentaire

Une question ? Une réaction à cet article ? N'hésitez pas à laisser votre message ci-dessous:

Champs obligatoire

Vous êtes un professionnel

Opportunités de chantiers à saisir !

Être rappelé pour en profiter

Articles récents


Newsletter

Votre demande d'inscription a bien été prise en compte.

Professionnels du bâtiment

Nous avons des opportunités de chantiers pour vous !

Remplissez rapidement votre carnet de commandes avec des chantiers qui vous rapportent !

En savoir plus