Accueil > Travaux > Isolation > Isoler ses combles à moindre coût

Isoler ses combles à moindre coût

Vous souhaitez isoler vos combles sans vous ruiner ? En obtenant certaines aides de l’État, subventions et astuces délivrées par des professionnels, vous allez pouvoir isoler vos combles à petits prix. Découvrez nos conseils pratiques pour avoir des combles bien isolés sans mettre en péril votre budget.

Isoler ses combles à moindre coût : techniques et matériaux conseillés

Isolation de combles Travaux.com

Isolation de combles ©Travaux.com

Vos factures de chauffage s’envolent ? Avez-vous pensé à faire isoler vos combles, pour réduire les déperditions thermiques ? Savez-vous que ces travaux simples à réaliser permettent de réduire de 30 % les pertes d’énergie en toiture et donc votre consommation d’énergie ? Vous hésitez encore car le coût d’une isolation des combles (40 € en moyenne le m², fournitures et pose comprises), risque de mettre à mal vos finances. Des conseils et des aides à la rénovation énergétique vont vous permettre d‘isoler vos combles pour pas cher.

Comment isoler des combles à moindre coût ? La technique utilisée dépend de la nature de ceux-ci, combles perdus ou combles aménagés (ou aménageables).

Isoler des combles perdus est plus aisé. Il suffit, en effet, de dérouler à même le sol le matériau isolant conditionné en panneaux ou en rouleaux. Il est également possible de procéder par soufflage du matériau isolant.

En revanche, une isolation des combles aménagés nécessite de poser de l’isolant entre les chevrons de la toiture et éventuellement de mettre en place un pare-vapeur, pour éviter la condensation. Des travaux de finition, comme une nouvelle peinture, sont à prévoir. La différence de prix entre ces deux techniques d’isolation est conséquente.

  • En effet, selon les données de Travaux.com, la facture moyenne d’isolation des combles perdus s’élève à 2 857 € TTC et à 8 786 € TTC pour des combles aménagés.

Le coût de l’isolation des combles dépend également du matériau isolant utilisé et de son épaisseur. Pour une bonne isolation ne cherchez pas à faire trop d’économie, en optant pour des isolants minces.

  • Pour un bon rapport qualité-prix (à partir de 10 € le m²), les laines minérales, laines de verres et laines de roches, sont conseillées.
  • Le polyuréthane est plus onéreux, 56 € pour du 140 mm.
  • L’isolant le plus coûteux est le liège, 80 € le m².
  • Enfin, les laines végétales et les laines d’origine animale (entre 20 € et 40 € le m²) sont de bons isolants thermiques mais souvent de mauvais isolants acoustiques.

Dans tous les cas, l’isolation de combles s’avère rapidement rentable. Le confort thermique est immédiat et la baisse de la facture de chauffage est conséquente. Vous hésitez toujours à investir, car vous pensez vendre votre bien immobilier rapidement ? Au contraire, isoler sa maison est le gage d’une vente rapide et à un meilleur prix !

Isoler ses combles à moindre coût : cumulez crédit d’impôt et prêt à taux zéro

La première aide recommandée par les pros de l’isolation pour isoler ses combles à petit prix reste le Crédit d’Impôt Transition Énergétique (CITE).

Bonne nouvelle pour 2019, le CITE pour l’isolation des combles dans une résidence principale construite depuis plus de deux ans est reconduit encore cette année avant d’être transformé en prime en 2020. Ce dispositif va, en effet, disparaître en 2020 au profit d’une prime versée aux ménages les plus modestes.

Profitez de cet avantage accordé sans condition de ressources pour cette dernière année. Vous n’êtes pas imposable ? Vous recevrez un chèque de remboursement correspondant au montant de l’avoir.

Pour bénéficier de cette aide, vos travaux d’isolation doivent être réalisés par un artisan Reconnu Garant de l’Environnement (RGE). Celui-ci doit facturer un isolant (laine de roche, laine minérale) ayant obligatoirement une résistance thermique (R) supérieure ou égale à 6 m².K/W pour les combles aménagés et à 7 m².K/W pour les combles perdus.

  • L’avantage fiscal est de 30 % du montant des travaux (fourniture et main d’œuvre comprise) avec un plafond de 8 000 € pour une personne seule, 16 000 € pour un couple plus une majoration de 400 € par personne à charge.

Ainsi, pour des travaux d’isolation des combles de 7 500 €, le montant du CITE « combles » est de 2 250 €. Attention, pour en bénéficier, il va falloir accepter un devis « isolation des combles » avant la fin de l’année 2019.

Le crédit d’impôt pour les combles est d’autant plus intéressant qu’il est cumulable avec l’éco-PTZ (éco prêt à taux zéro). Ce prêt sans intérêt vous permet de financer un bouquet de travaux diminuant les déperditions d’énergie de votre maison. Vous pouvez, par exemple, changer vos fenêtres et isoler vos combles, deux mesures phares pour une bonne isolation.

Isoler ses combles pour 1 € avec le pacte énergie solidarité !

Isolation des combles perdus pacte-energie-solidarite.com

Isolation des combles ©pacte-energie-solidarite.com

Vous avez entendu parler de l’isolation des combles pour un euro. Ce dispositif pour isoler ses combles à moindre coût, également intitulé « Pacte énergie solidarité » concerne exclusivement l’isolation des combles perdus non isolés ou ayant une isolation vieille de plus de 15 ans, par la technique du soufflage réalisée par un professionnel RGE. 

Comment isoler des combles par soufflage ? Un isolant en flocon, en vrac (laine de verre, laine de roche, ouate de cellulose, laine de mouton…) est soufflé à l’aide d’une machine. Cette technique permet d’atteindre les moindres recoins et elle est très rapide.

Pour bénéficier d’une isolation des combles à 1 €, des conditions existent. En effet, les ressources du foyer concerné ne doivent pas dépasser un certain plafond définit par l’Anah (Par exemple : 25 257 € pour une famille de 3 personnes vivant en province ou 35 032 €, si elle vit en région parisienne). Enfin, seuls 50 m² de combles peuvent être isolés au tarif de 1 €. Cependant, les m² supplémentaires sont facturés à un tarif intéressant, 14 € le m².

Si vous avez 100 m² de combles perdus à isoler, le budget « isolation » va s’élever à 701 €. Or, le coût moyen d’isolation des combles perdus est de 38 € le m². Pour une maison de 100 m², l’économie moyenne est donc de 3 099 €.

Attention : L’isolation des combles à 1 euro, n’est pas disponible dans toutes les régions françaises. Renseignez-vous auprès de votre artisan RGE.

Isoler ses combles à moindre coût : primes énergie

Vous avez des combles aménagés ou vos ressources sont trop élevées, pour avoir droit à l’opération isolation des combles pour 1 €. Rassurez-vous, d’autres aides permettent d’isoler des combles à petits prix. Ainsi, le dispositif des certificats d’économie d’énergie oblige les distributeurs d’énergie à verser une prime aux particuliers réalisant des travaux contribuant à une bonne isolation de leur habitat.

Le montant de la prime énergie « combles » dépend de votre lieu d’habitation, de la surface isolée et du montant de ressources des personnes dans le foyer. Elles peuvent atteindre des sommes intéressantes, supérieures au crédit d’impôt et sont cumulables avec ce dernier.

L’intervention devra se faire avec un professionnel qualifié RGE dans un bâtiment résidentiel de plus de deux ans. Le choix de l’isolant est libre (laine de roche, laine minérale, etc.) mais sa résistance doit être de 6 m². K/W pour des combles aménagés et de 7 m². K/W, pour des combles perdus.

À savoir : pour isoler vos combles à petit prix, sachez que les primes éco-énergies sont cumulables avec le crédit d’impôt, avec l’éco-prêt à taux zéro et avec une TVA réduite. En revanche, les primes des différents fournisseurs d’énergie ne sont pas cumulables entre elles, ni avec une isolation des combles pour 1 €.

Isoler ses combles à moindre coût : autres aides

Réduire les factures dans l'habitatTravaux.com

économie d’energie©Travaux.com

Pour isoler ses combles à petit prix, les ménages les plus modestes peuvent également demander des aides à l’Anah, l’Agence National pour l’Amélioration de l’Habitat. Le montant des aides pour l’isolation des combles va de 1 600 € à 2000 €.

Leur versement n’est jamais de droit et se fait après étude du dossier, en tenant compte des priorités locales et des moyens financiers de l’agence. Enfin, certaines collectivités comme les mairies ou les conseils généraux donnent un coup de pouce aux foyers désirant effectuer une réhabilitation thermique de leur maison.

Malheureusement, il n’existe pas de guichet unique centralisant l’ensemble des aides disponibles. Pour une isolation des combles pas chère, vous allez donc devoir déposer un dossier auprès de chaque organisme avant le début du chantier. Vous pouvez, cependant, vous faire accompagner gratuitement par un conseiller Faire. Pour trouver les coordonnées du conseiller le plus proche de votre domicile, vous pouvez vous rendre sur le site faire.fr.

Isoler ses combles à moindre coût : n’oubliez pas la TVA réduite

Dans une maison neuve, isoler des combles est toujours taxé à hauteur de 20 %. Une bonne isolation est indispensable pour respecter la réglementation thermique actuellement en vigueur, la RT 2012. De même, si vous êtes un excellent bricoleur et si vous réalisez vous-même ces travaux, le matériel acheté se verra appliqué un taux de TVA normal à 20 %.

Dans une habitation, résidence principale ou résidence secondaire, construite depuis plus de deux ans, une TVA plus favorable est retenue. Le taux intermédiaire de 10 % est le taux de TVA des isolations de combles réalisées par un professionnel. Pour une isolation de combles à moindre coût, pensez à utiliser un isolant performant et à faire appel à un artisan RGE, pour vous le fournir et pour le mettre en place. Vous bénéficierez alors du taux de TVA minimum de 5,5 %. L’économie est appréciable : sur une facture de 7 500 € HT, la TVA serait de 412,50 € au lieu de 750 € avec une TVA à 10 % ou 1 500 € avec une TVA à 20 %.

La TVA « combles » à 5,5 % est d’autant plus appréciable que les travaux directement induits par la mise en place d’une bonne isolation bénéficient du même régime de TVA. Il s’agit, par exemple, de la réfection du revêtement mural de vos combles aménagés. Ces travaux sont à réaliser dans les trois mois suivants la mise en place de l’isolant.

Poster un commentaire

Une question ? Une réaction à cet article ? N'hésitez pas à laisser votre message ci-dessous:

Champs obligatoire

Vous êtes un professionnel

Opportunités de chantiers à saisir !

Être rappelé pour en profiter

Articles récents


Newsletter

Votre demande d'inscription a bien été prise en compte.

Professionnels du bâtiment

Nous avons des opportunités de chantiers pour vous !

Remplissez rapidement votre carnet de commandes avec des chantiers qui vous rapportent !

En savoir plus