Accueil > Travaux > Isolation > Isolation par l’extérieur : quel isolant choisir ?

Isolation par l’extérieur : quel isolant choisir ?

Respect de la réglementation, localisation géographique, niveau de performance… retour sur les avantages d’isoler votre logement par l’extérieur et sur quelques astuces pour bien choisir votre isolant.

Selon l’ADEME (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie), près de 25% des pertes thermiques de l’habitat s’effectueraient par les murs. Les parois de votre habitat représentent ainsi le poste le plus sensible en termes d’isolation, après la toiture (environ 30 % des déperditions). Les travaux d’isolation par l’extérieur réputés parmi les plus efficaces de par la suppression des ponts thermiques en façade, vous permettront de réaliser des économies substantielles et d’obtenir un confort certain au quotidien. À condition bien entendu, de choisir l’isolant le plus adapté.

Pose

Pose isolation par l’extérieur @DR

Isolation par l’extérieur : isolant et façade

Depuis le début de l’année 2017, l’isolation par l’extérieur est devenue une obligation dans le cadre de travaux de ravalement de façade importants. Le décret n°2016-711 du 30/05/2016 relatif aux travaux d’isolation en cas de travaux de ravalement de façade, de réfection de toiture ou d’aménagement de locaux en vue de les rendre habitables, oblige ainsi tous les maîtres d’œuvre à isoler leur façade dans le cadre de travaux de ravalement concernant au moins 50% de la paroi du bâtiment, hors ouvertures.

À noter, cette obligation s’applique à tous les travaux de ravalement à partir du 1er janvier 2017, mais ne vise que les façades constituées à “plus de 50%, hors ouvertures, de terre cuite, de béton, de ciment ou de métal“. Les façades en matériaux non industriels (bois, plâtre, torchis) ne sont donc pas concernées par cette réglementation. Pour ceux qui restent concernés par cette obligation, sachez que plusieurs revêtements sont disponibles sur le marché pour isoler votre façade.

Webertherm 305 F et G Enduits minéraux 2-en-1 pour l’ITE © Weber

Webertherm 305 F et G Enduits minéraux 2-en-1 pour l’ITE © Weber

Votre maison pourra se parer d’un bardage bois, PVC ou fibrociment voire de pierres de parement ou même d’un nouvel enduit minéral. Attention cependant à d’éventuelles interdictions ou obligations mises en place par votre PLU ou du fait de la présence d’un bâtiment classé à proximité. Renseignez-vous auprès de la mairie de votre commune avant de prendre une décision.

Isolation par l’extérieur : les différents types d’isolants

En dehors de l’aspect extérieur de votre maison, il convient de se poser la question de la nature de l’isolant que vous souhaitez poser sous le revêtement de façade. De nombreuses solutions sont disponibles pour isoler par l’extérieur, classées en trois grandes familles d’isolants :

  • Les isolants minéraux : laine de verre et laine de roche,
  • Les isolants synthétiques en plastique alvéolaire : polystyrène extrudé, polyuréthane, polyisocyanurate,
  • Les isolants dits « naturels » en fibre animale ou végétale : fibre de bois, liège, chanvre, laine de mouton, plumes de canards.
Knauf thane facade - isolant extérieur en PIR mousse rigide de polyuréthane à base de PIR © Knauf

Knauf Thane Façade ©Knauf

Le choix de votre isolant extérieur s’opère en général en fonction des affinités avec le matériau. Les plus sensibles à l’aspect écologique privilégieront par exemple les isolants naturels aux isolants plastiques. Le prix de l’isolant peut aussi rentrer en ligne de compte. Ainsi, les isolants minéraux sont souvent préférés aux isolants plastiques ou écologiques, pour les petits budgets.

Isolation par l’extérieur : isolants et performances thermiques

Reste un aspect à ne pas négliger pour bien choisir son isolant pour l’isolation par l’extérieur : ses caractéristiques thermiques, et plus particulièrement sa résistance. Cet indicateur – noté « R » – est en effet primordial, et ce pour une raison légale. En rénovation, la législation en vigueur prévoit certaines obligations concernant la performance minimale de vos matériaux d’isolation thermique par l’extérieur.
Si vous souhaitez pouvoir prétendre à certaines aides à la rénovation telles que le crédit d’impôt de transition écologique (CITE), l’éco-PTZ ou certaines aides de l’Anah, des performances minimums doivent être respectées. À noter que ces coefficients peuvent varier en fonction de votre lieu de résidence.

Isolation extérieure ©Aquapanel

Isolation extérieure ©Aquapanel

Pour pouvoir bénéficier d’aides, la résistance (R) de votre isolant doit au moins être comprise entre 2,8 et 3,7 m² K/W, selon la région. De même, si vous souhaitez pouvoir bénéficier de ces aides, il est conseillé d’investir dans des isolants certifiés par des organismes indépendants tels que l’ACERMI, ou affichant des labels reconnus (NF Environnement et Ecolabel). Enfin, n’oubliez pas que pour pouvoir bénéficier des aides et avantages fiscaux, faire appel à un artisan agréé RGE est indispensable.

Isolation par l’extérieur : isolants et caractéristiques climatiques

D’autres caractéristiques peuvent être prises en compte pour bien choisir votre isolant, et ce, en fonction du climat et des particularités de votre environnement de résidence. Pensez ainsi à jeter un coup d’œil à un autre indice, noté « M ». Allant de M0 à M5, ce dernier vous renseigne sur la résistance au feu de votre isolant. Les laines minérales (de verre ou de roche) offrent ainsi une bonne résistance au feu et seront privilégiées dans les zones susceptibles d’être incendiées.

Autre indice intéressant à prendre en compte : la résistance à l’humidité. Noté « μ » sur le matériau, ce dernier renseigne sur la résistance à la vapeur d’eau de l’isolant. Règle facile à garder en tête : plus la région sera soumise à des précipitations importantes et plus le « μ » de votre isolant devra être faible.

Isolation par l'extérieur ©Uniso-isolation

Isolation par l’extérieur ©Uniso-isolation

À titre d’exemple, le polystyrène extrudé, le polyuréthane et la fibre de verre s’avèrent ainsi indiqués dans les régions les plus humides. Pour être sûr de ne pas commettre d’impair, choisissez toujours un professionnel de votre région pour réaliser vos travaux d’isolation par l’extérieur. Ce dernier pourra non seulement mettre en œuvre les techniques de base pour réaliser votre chantier, mais saura également vous conseiller l’isolant le plus approprié en fonction des spécificités de votre lieu de résidence.

Pour en savoir plus sur le sujet, consultez notre article : Pourquoi et comment isoler par l’extérieur ?

Commentaires

1


  • christine93 Publié le

    Bonjour, je recherche un isolant peut épais par l’extérieur car la surface de ma terrasse est petite. Je ne peut envisager d’avoir 14 cm d’isolation sur mes murs extérieurs ! Existe-t-il une possibilité pour moi ? Cordialement. Mme PLATROZ m.c-platroz@laposte.net

  • Poster un commentaire

    Une question ? Une réaction à cet article ? N'hésitez pas à laisser votre message ci-dessous:

    Champs obligatoire

    Vous êtes un professionnel

    Opportunités de chantiers à saisir !

    Être rappelé pour en profiter

    Articles récents


    Newsletter

    Votre demande d'inscription a bien été prise en compte.

    Professionnels du bâtiment

    Nous avons des opportunités de chantiers pour vous !

    Remplissez rapidement votre carnet de commandes avec des chantiers qui vous rapportent !

    En savoir plus