Accueil > Travaux > Fenêtres et vitrages > Quelle performance pour mes fenêtres ?

Quelle performance pour mes fenêtres ?

La performance thermique des vitrages est devenue l’un des critères majeurs dans le choix du produit, surtout depuis qu’elle conditionne l’obtention du crédit d’impôt pour l’achat de fenêtres. Dans la première partie de ce guide consacré à la performance, Travaux.com revient sur les conditions d’obtention du crédit d’impôt et sur les nouvelles exigences de performance, qui ont changé depuis le 1er janvier 2013. Détails :

Vous souhaitez installer ou remplacer vos fenêtres ? Plus que le matériau, la performance globale du vitrage est devenue le critère de base pour choisir le bon modèle de fenêtre. D’autant plus que ce dernier est nécessaire à prendre en compte pour pouvoir bénéficier du crédit d’impôt.

Comprendre le crédit d’impôt sur les fenêtres

Fenêtre Bois caraktère ©K par K

Fenêtre Bois caraktère ©K par K

Les travaux de remplacement de fenêtres peuvent demander un budget important. Pour amortir vos dépenses, il existe des aides et des dispositifs fiscaux tel que le crédit d’impôt développement durable, qui vous permet de bénéficier d’un taux de crédit d’impôt de 10 % du montant des travaux, et de 18 % en cas de bonification. Mais encore faut-il bien comprendre comment obtenir cette aide. Dans l’habitat individuel, obtenir un crédit d’impôt pour le simple remplacement de ses fenêtres, n’est plus possible, il vous faut en plus réaliser un ”bouquet de travaux”. Si vous procédez de cette manière, vous aurez droit directement à 18 % de crédit d’impôt, soit le taux majoré. Pour l’habitat collectif, le simple remplacement de vos menuiseries vous donne toujours droit à 10 % de crédit d’impôt, majorés à 18 % aux mêmes conditions (bouquet de travaux).

Fenêtres : nouveau critère de performance en 2013

Fenêtre Bois caraktère ©K par K

Fenêtre Bois caraktère ©K par K

Toutefois, en 2013, un nouveau critère d’éligibilité est ajouté et il concerne la performance. “Aujourd’hui, le dispositif fiscal récompense la très haute performance thermique. On nous a demandé de sévériser nos propres critères pour favoriser des produits de très bonne qualité.“, explique le Délégué Général de L’union des Fenêtres et Menuiseries Extérieures (UFME), Philippe Macquart. En effet, jusqu’au 31 janvier 2012, pour rentrer dans le cadre du crédit d’impôt vos fenêtresdevaient respecter un certain niveau d’exigence concernant le coefficient de transmission thermique noté « UW ». Cette année, les modèles ouvrant droit au crédit d’impôt devront combiner ce coefficient UW à un autre facteur, mesurant les apports solaires de la paroi, noté Sw.

“En imposant des couples Uw et Sw sur les fenêtres, on garantit de mettre en avant des produits capables à la fois de garder la chaleur en réfléchissant l’énergie calorique à l’intérieur et de capter les apports solaires extérieurs.”détaille Philippe Macquart. Pour les fenêtres et portes-fenêtres, il existe deux combinaisons de critères valables pour obtenir le crédit d’impôt en 2013 :

  • Uw ≤ 1,3 W/m².K et Sw ≥ 0,3
  • Uw ≤ 1,7 W/m².K et Sw ≥ 0,36.

La première option présente ainsi une fenêtre très isolante et un vitrage un peu moins bon dans la captation de chaleur, la deuxième option favorise les apports solaires extérieur et présente une isolation un peu moindre. Deux mesures de performance adaptées à la diversité climatique française.

Fenêtres : Bonne performance = surcoût ?

Fenêtre bois-alu selektion ©K par K

Fenêtre bois-alu selektion ©K par K

La bonne nouvelle, c’est que les fenêtres affichant ces performances ont depuis longtemps été commercialisées par les fabricants, “elles représentent environ 25 % des fenêtres du marché” chiffre Philippe Macquart. Vous n’aurez donc pas de difficulté à les trouver. De plus selon le délégué de l’UFME, une bonne performance n’est pas forcément liée à une augmentation du budget “Vous pouvez trouver des premiers prix chez Lapeyre qui répondent aux nouveaux critères d’exigence.” Une fenêtre n’a donc pas forcément besoin d’être chère pour être de bonne qualité. Attention toutefois aux premiers prix trop tentants de la grande distribution, ainsi qu’à la pose. “Je préconise d’apporter autant de soin, si ce n’est plus, à la pose qu’au choix de la fenêtre” conseille Philippe Macquart. Pour cela, l’UFME engage à choisir un professionnel certifié “Certification pose”. Ces professionnels de la menuiserie sont ré-évalués annuellement et ne poseront que des fenêtres certifiées (NF et CSTBat entre autres).

Lire également nos articles :

Changer ses fenêtres en bénéficiant du crédit d’impôt
Fenêtres : allier isolation phonique et isolation thermique
Choisir ses fenêtres : bois, aluminium ou PVC ?

Poster un commentaire

Une question ? Une réaction à cet article ? N'hésitez pas à laisser votre message ci-dessous:

Champs obligatoire

Vous êtes un professionnel

Opportunités de chantiers à saisir !

Être rappelé pour en profiter

Articles récents


Newsletter

Votre demande d'inscription a bien été prise en compte.

Professionnels du bâtiment

Nous avons des opportunités de chantiers pour vous !

Remplissez rapidement votre carnet de commandes avec des chantiers qui vous rapportent !

En savoir plus